A MOMENT SUSPENDED IN TIME, 10 ans de photos live

A MOMENT SUSPENDED IN TIME, 10 ans de photos live

Livre photo concertphoto de concert

Le concept du livre

Ils entrent en scène en écartant d’une main les rideaux de la célébrité, et face à eux, soudain, des milliers de regards impatients que la cérémonie commence… Ils font face au public et aussitôt un masque couvre leur visage, comme une seconde peau. Et pourtant le masque, parfois, se fissure. Une timidité soudaine, un moment de repli, de doute ou de rage.

Un retour sur soi fugace et sincère, comme un mot échangé entre l’être et son double. Alors l’humain s’expose et transcende le personnage… Cette série de photos de concerts procède de cette idée, ou plus justement de cette quête : prendre sur le fait, au beau milieu d’un spectacle d’aveuglement collectif ou derrière la scène, cet entre-deux fragile, ce moment suspendu où l’artiste se révèle à lui même tel qu’il est et non tel qu’on croit le voir.

 

photo-concert-photos-de-concert-eric-canto-photo-concert-Livre photos de concertLivre photos de concert

L’auteur du livre « A MOMENT SUSPENDED IN TIME »

« Je photographie des artistes sur scène, en tournée, en studio, backstage, je fais des photos de concerts depuis une quinzaine d’années. Ces 10 premières années m’ont permis de croiser beaucoup de musiciens, de traverser la France, la Belgique, d’atterrir à Londres, à Montréal, de me coucher dans des tours bus en Suisse pour me réveiller en Allemagne, de voyager plus de 100.000 km, …

…de dérusher mes photos avec Bjork en peignoir dans sa loge, de manger entre The Hives et Disclosure, faire du quad avec Slipknot, d’être invité dans le plus grand Apple store du monde à Londres pour y faire une conférence…

…de créer les 8  dernières pochettes d’albums pour Mass Hysteria, le «Monstre ordinaire» de Lofofora, l’album Jazz d’Olivia Ruiz, le premier Bukowski, de shooter Suicidal tendencies ou Ghost dans des toilettes, de boire des coups en regardant Lemmy jouer au flipper, d’assister à près de 700 concerts

…d’être photographe officiel de grands festivals, de tester l’alcool des loges aux Eurocks, au Hellfest, au Sonisphere, au Heavy Montréal, au Main Square, à Garorock, dans des salles minuscules ou très grandes, de faire des photos de fin de concerts avec 50.000 personnes qui lèvent les bras, de boire quelques semi-remorques de bières, de me coucher trop tard et me réveiller trop tôt, de traverser cette frénésie pour y capter quelques moments . »

photos de concert -live concert livre concert photophoto depeche mode concertphoto lenny kravitz concert

Les Photos de concert du livre :

Slipknot, The Cure, photos de concert de Muse, Public Enemy, photos de concert de Rihanna, The Kills, Alicia Keys, Suicidal Tendencies, U2, Kiss, Korn, Aaron , Arthur H, Jay Z, photos de concert de Kiss, photos de concert de Rammstein,

Jack White, photos de concert de Mass Hysteria, Agnes Obel, photos de concert de Iggy Pop, M, photos de concert de Slash, No One Is Innocent, photos de concert de Bjork, Neil Young, Asgeir, Airbourne, Aqme, Depeche Mode,

Photos de concert de Nin Inch Nails, Olivia Ruiz, The Arrs, Refused, photos de concert de Paul Mc Cartney, Lenny Kravitz, Walls Of Jericho, Massive Attack, Kezia Jones, Stromae, Sting, The Bloody Beetroots, Sick Ofit All, The Dead Weater, Motorhead, Arctic Monkeys, Rodriguez Jr, Jane’s Addiction, Flea, Lee Fields, photos de concert de Jamie Cullum, Tricky, Royal Republic, Dead Weather, Bring Me The Horizon, etc…

 

COMMANDER LE LIVRE
 

 

Les Caractéristiques du livre :

  • Livre de 208 pages
  • Grand format : 24 x 32 cm
  •  Poids (approx) : 1,52 kg
  •  Langue : français
  •  Papier : 150 g/m2 – couché mod. satiné
  •  Format à la française
  •  Brochures cousues dos rond + Tranchefil assorti
  •  Couverture contrecollée sur carton 24/10ème
  •  Chartes achats et impression responsables
  •  Label Imprim’vert
  •  FSC (Forest Stewardship Council)
  •  PEFC™ (Program for the Endorsement of Forest Certification)

 

photo-concert-kiss-photos-de-concert-eric-canto-Livre photo de concert

Livre photos de concert  » A MOMENT SUSPENDED IN TIME » 

photo-concert-photos-de-concert-eric-canto-Livre photo de concertLivre photos de concertphotos-concert-photos-de-concert-the-cure-eric-canto-Livre photos de concertphotos ghost - photo de concert ghost


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

 


Livre photos de concert : Interview pour Daily Rock par Nicolas Keshvary

Eric Canto, bien connu dans le milieu de la photo et de la musique, est un photographe hors pair, avec un talent fou et un énorme cœur. Mais arrêtons-là les flatteries, car si, à ce jour, il est d’une grande humilité, il risquerait de vite prendre la grosse tête.

À l’occasion de la sortie prochaine de son livre « A suspended moment in time », il nous livre les secrets de sa conception, dans une ambiance plutôt détendue ! Les premiers mots du livre résument l’idée de ce bouquin : 

« Ils entrent en scène en écartant d’une main les rideaux de la célébrité, et face à eux, soudain, des milliers de regards impatients que la cérémonie commence… Ils font face au public et aussitôt un masque couvre leur visage, comme une seconde peau. »

 

Tout d’abord Eric, tous nos lecteurs ne te connaissent pas encore, alors peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je fais des photos de concert depuis dix ans maintenant, pour des labels, des magazines et des artistes. Je fais des photos de concert, mais aussi du portrait, de la conception de pochettes d’albums des photos presse et de la communication qui tourne autour de leur sortie.

 Beaucoup de monde te connaît via ton travail avec les Mass Hysteria. Quels sont les autres artistes avec lesquels tu as travaillé ?

 On me connaît en effet surtout dans le milieu métal grâce aux albums de Mass Hysteria que j’ai fait, mais j’ai aussi travaillé avec des groupes comme Lofo, ou encore Unswabbed. Mais je vais t’étonner, j’ai aussi bossé avec Olivia Ruiz, et tout récemment avec des artistes comiques comme Pierre Emmanuel Barré.

Je travaille surtout sur des coups de cœur en fonction des rencontres que je peux faire, mais la base reste avant tout le métal et le rock.

 Sur l’ensemble de ton travail artistique sur les différents albums, quel est celui qui, à ton goût, est le plus abouti ou réussi ?

 En fait il y en a deux, non plutôt trois au final (rires) ! Je suis assez content du dernier album studio des Mass (Matière noire), car il a été « accouché dans la douleur ».

Il y a eu une grande réflexion et un travail pointu suite a huit mois de discussion avec Yann, qui a des idées très arrêtées et qui sait où il veut précisément aller, que ce soit musicalement ou graphiquement.

Pour « Failles » c’était plus simple, car il cherchait une « gueule », du coup j’ai cherché pendant de nombreux mois dans des foyers d’accueil et d’autres endroits une gueule.

Pour « Matière noire » il avait une idée précise du modèle, de la matière, et on a échangé longtemps pour aboutir à ce résultat. La séance photo qui a été faite 3 mois avant la sortie de l’album a été drastique et militaire. Cette pochette me plaît, car on a synthétisé tout ce que l’on voulait faire, une déclinaison intéressante.

L’autre pochette que j’aime beaucoup est celui de Lofofora « Monstre ordinaire », car je n’avais pas beaucoup d’indications pour arriver au projet final. Reno est venu en me disant « je recherche un visuel qui puisse représenter la monstruosité ordinaire sans passer par le cliché simple du patron en costard cravate en guise de monstre ».

Il fallait que ça soit beaucoup plus fin. Il fallait réfléchir, chercher, tester cette idée de ce type qui s’éloigne avec sa pelle avec la vision du gars au sol qui se la serait prise. Il n’y a rien de monstrueux ni de sanguinolent, mais on pouvait très bien s’imaginer que quelque chose s’était passé. De montrer cette part de monstruosité qui se cache en chacun d’entre nous.

Livre photos de concert

 

Nous avons donc évoqué ce que tu as fait par le passé, mais tu as une nouvelle actualité, c’est la sortie de ton livre. Comment est venue cette idée ?

L’idée m’est venue il y a un peu plus de 8 mois de faire un livre de photos de concert et quelqu’un m’a relancé sur le sujet quelque temps après et m’a parlé du mode participatif pour le financement de ce dernier.

Je suis parti sur un concept pour voir si les gens allaient adhérer ou non. L’idée d’un livre de photos de concert ma parlait, mais cette idée allait-elle parler à d’autres ?

Sortir un bouquin de photos de concert à tant d’exemplaires juste pour le plaisir ne m’intéressait pas.

L’idée était de montrer mon concept, tout comme je peux le faire pour une pochette d’album et voir si cela peut intéresser du monde ou pas, tout en étant maître de ce que je voulais faire sans aucune directive de qui que ce soit.

Et le financement participatif permet vraiment de faire cela, et d’avoir la totale liberté de faire ce que j’ai envie de faire. Je ne fais quasiment pas d’expo, mais l’idée de compiler mes photos pour les présenter a commencé à germer quand j’ai trouvé la trame de ce que je voulais faire.

 

 Vu la multitude de clichés que tu as pu faire, comment s’est fait le choix des photos de concert pour le bouquin ?

 Le fait de présenter une série de photos de concert sans lien ne m’intéresse pas. En regardant ses propres photos et celles des autres, on remarque au fil des années le chemin que le photographe prend.

Dans mon cas j’au noté que je recherchais des moments très précis dans mes photos de concert, que ce soit au niveau du cadrage ou du sujet, des moments où l’artiste est dépouillé avec généralement une lumière derrière et peu d’objet, et il y a comme un moment de flottement, un moment suspendu.

Je pense que cela doit venir de mes études de psychologie qui font que je m’interroge sur la présence d’une personne face à une foule de 50000 personnes et ce qui peut se passer dans sa tête à ce moment.

À vraie dire, je ne fais pas que m’interroger, cela me fascine. L’idée qu’un artiste ou un groupe se mette un masque à un moment donné pour affronter le public et supporter la pression qui l’attend m’intéresse beaucoup.

Je me suis rendu compte que c’est ce que je cherchais dans la plupart de mes photos et j’ai décidé de travailler avec un ami écrivain et je lui ai demandé de transcrire en mot cette idée sur mes photos que je lui avais apportée.

Il a écrit un texte qui exprime exactement ce que je voulais dire, et j’ai décidé de m’en servir comme support.

 En en parlant je me rappelle d’une interview d’il y a quelque temps de Corey Taylor, le chanteur de Slipknot aux Eurockéennes où je lui avais posé la question de savoir si l’apport du masque, qui permet de se lâcher complètement, n’est pas une frustration au final de ne pas être reconnu.

Il m’avait dit que dès que le masque est mis, il n’y a plus de limite et cela est salvateur, car on peut tout se permettre. Le masque est pour lui quelque chose de libérateur, une soupape. 

Donc le contenu du livre n’est pas une compilation de photos de concert,  ces moments suspendus reflètent ce que l’on peut trouver qu’on peut trouver également backstage, en loge, ou derrière la scène.

Ce ne sont pas forcément des moments dramatiques, mais cela peut être des moments de rires avant de monter sur scène par exemple.

 

Ton livre sortant au mois d’octobre, est-ce que d’ici là tu vas encore faire tout une série de photos, le choix des photos est il définitivement fait ou cela peut encore changer d’ici la ?

 Le choix va évoluer obligatoirement, j’ai beaucoup de matière et je vais travailler avec un ami graphiste qui fait un travail de mise en page fabuleux, pour trouver le raccord parfait entre photos en graphisme. Ça ne va pas être la course à la photo.

J’ai vraiment la liberté de faire comme j’ai envie sans passer par l’aval de qui que ce soit, à l’instar d’un travail que je peux faire pour un artiste et qui doit être validé en amont. C’est aussi pour moi une possibilité de mettre en perspective mon travail en gardant la main à chaque moment de la création du livre.

Livre photos de concert queen of the stone age

Bonus :10 conseils pour capturer des photos de concert.

1. Éteignez votre flash

Vous êtes sur place et si vous avez de la chance, vous pourriez même être dans la fosse. La première règle principale consiste à désactiver votre flash, que ce soit sur votre téléphone ou votre appareil photo. Si vous ne le faites pas, vous ennuierez invariablement le groupe ou l’artiste et deuxièmement, les images ne seront généralement pas si bonnes. 

Essayez d’utiliser les conditions d’éclairage existantes. Souvent, l’éclairage dans les petites salles ne sera pas excellent; essayez de l’utiliser à votre avantage en devenant plus créatif avec vos angles.

 

2. Travaillez rapidement

Si vous êtes dans la fosse (la zone protégée entre la scène et la barrière de la foule), il y a généralement trois chansons et vous ne disposez que de 10 à 15 minutes pour obtenir les clichés dont vous avez besoin. 

Shootez avec diligence et assurez-vous de couvrir autant d’angles et les différents membres du groupe que vous le pouvez.

 

3. Observez et soyez conscient

Regardez comment le groupe se déplace sur scène, observez l’interaction entre les membres du groupe. Essayez de vous assurer d’obtenir une gamme d’expressions, assurez-vous que vos photos sont propres sans que les microphones, etc. n’obstruent le visage du chanteur.

 

4. Visez à obtenez leur meilleur côté

Les images sont-elles flatteuses? Les membres du groupe sont humains; si une photo montre quelqu’un d’une manière négative ou peu flatteuse, jetez-la. Les plans montrant l’émotion, l’énergie brute et les expressions dynamiques sont excellentes, mais évitez autant que possible les doubles mentons manifestes ou les angles pas terribles.

 

5. Maîtrisez votre appareil photo

Que vous photographiez avec un reflex numérique de base ou même un iPhone, sachez quels paramètres vous utiliserez à l’avance. Mon conseil – dans la mesure du possible – est de shooter en RAW et avec l’appareil photo en mode manuel. Utilisez une application telle que Photoshop pour modifier vos images.

Si vous n’êtes pas familier avec les logiciels d’imagerie, cela peut sembler assez intimidant au premier abord. Mais une fois que vous vous y serez habitué, cela améliorera considérablement la qualité de vos images.

 

6. Alternez les cadrages

Essayez de photographier une gamme de formes et d’angles, prenez des photos plus larges montrant l’artiste en relation avec la mise en scène. L’une des principales erreurs que les gens font est d’essayer de recadrer de manière trop serrée. 

Essayez un mélange de portraits et de paysages. Si vous avez l’occasion de vous déplacer, tirez sur l’artiste à partir de différentes positions. Essayez d’incorporer la foule dans vos photos, cela peut ajouter une atmosphère à vos images.

 

7. N’exagérez pas la retouche

Si vous utilisez une application de retouche photo, n’exagérez pas la retouche. Une tendance récente est de sursaturer les images et de les faire apparaître comme si elles avaient été prises en HDR, cela peut donner un effet de dessin animé et devrait être évité.

 

8. Respectez le public

Que vous tiriez de la foule ou dans la fosse, respectez toujours le public et les autres photographes. Ne tenez pas votre appareil photo en l’air pendant de longues périodes, faites preuve de courtoisie et de respect, en particulier envers le public qui aura payé pour son billet et qui aura peut-être même fait la queue pour se rendre à l’avant pour voir sa vue interrompue par vous et votre appareil photo. 

 

9. Recherchez sur youtube…

Si le groupe ou l’artiste est assez célèbre, recherchez des vidéos YouTube de sa tournée actuelle ou consultez les dernières images en ligne. Cela vous donnera une indication des conditions de prise de vue et de l’éclairage, etc. Aussi, si vous pouvez vous attendre à des prises de vue ou à d’autres moments passionnants pendant le spectacle.

 

10. Profitez de l’expérience

Le shooting de photos de concert peut être extrêmement difficile, mais aussi très amusant.

Pratiquez votre art: la plupart des petites salles vous permettront d’utiliser votre appareil photo, alors shootez. Apprenez à être constructif sur vos images. Organisez un site Web pour illustrer votre travail. 

Une fois que vous avez un portfolio, commencez à contacter des groupes locaux et des lieux locaux et vous pourrez éventuellement commencer à construire un relationnel qui, espérons-le, pourra un jour vous permettre de vous faire payer pour vos images.

Le gros 4 : retour sur la tournée évènement !

Le gros 4 : retour sur la tournée évènement !

Le gros 4 : retour sur la tournée événement ! – Zénith DIJON : Tristesse, chaleur & sandwichs

Samedi 26 mars, la première date du Gros 4 avec Mass Hystéria, No One Is Innocent, Ultra Vomit et Tagada Jones à Dijon. Le Gros 4, c’est le clin d’œil français au Big 4 américain composé de Metallica, Slayer, Megadeth et Anthrax. Le Gros 4 commence sa tournée des zéniths de France ce soir.

Cette affiche XXL passe par le Zénith de Montpellier le 5 juin prochain pour le plus grand bonheur des métalleux. Oui, avouons-le, cette affiche ne te concerne pas si tu n’aimes pas le métal, si tu as liké l’arrivée de JUL sur scène en scooter, si tu kiffes JUL plus globalement, prévois autre chose pour le 5 juin.

Cette journée du 26 commence dans une immense tristesse mais finit dans la chaleur & et les sandwichs. Ce matin-là, tombe la nouvelle de la disparition du batteur des Foo Fighters : Taylor Hawkins. Foo Fighters, ce groupe phare de la scène indépendante américaine, qui doit se produire dans les arènes de Nîmes cet été.

Le groupe annonce sur Facebook cette tragique disparition survenue la nuit précédente à Bogota. La terrible nouvelle se mêle à un départ pour Dijon… comme une punition. Cette journée part mal.
Voiture chargée, la route défile et cinq heures plus tard, vers 14h30, le Zénith de Dijon est en vue.

14h30, cela peut sembler tôt pour un concert qui commence à 19h00, mais j’ai un joker, je bosse avec Mass Hysteria depuis près de 15 ans. Je rejoins l’équipe en backstage avec un plaisir non dissimulé. Un retour aux affaires dans la joie et la bonne humeur, après deux ans de COVID, sans concert, et surtout un Zénith de Paris d’anthologie.

Balances entre 15h00 et 16h00 dans un Zénith encore vide, puis échanges, apéritif, très peu de légumes et de fruits mais du houblon. Ouverture des portes à 18h00 sur une foule qui attend depuis 15h00. L’ordre de passage est tiré au sort chaque soir. Pour Dijon, ça sera Ultra Vomit qui ouvrira le bal, suivi de Mass Hysteria, No one is Innocent et enfin Tagada Jones.

Je ne vais pas vous spoiler la soirée… Pour ceux qui seront au Zénith de Montpellier début juin, voici toutefois quelques éléments : le show est gros, l’écran vidéo géant, la pyrotechnie impressionnante, beaucoup de lights et de décors. Le concept est global.
Peut-être, vous dire de ne pas aller derrière la batterie car vous risquez, comme moi, de sentir les flammes et de prendre un coup de chaud. Vous dire que si vous allez devant, dans le pit, vous risquez de vous faire gentiment secouer. Vous dire aussi de venir léger, car il fait et fera chaud, très chaud.

Une journée qui commença donc dans une tristesse infinie mais qui finalement se termina dans la chaleur (oui je sais, ne pas aller derrière la batterie sur cette tournée…)

Et les sandwichs me direz-vous ? Ils vont clôturer cette soirée à 3h00 du mat dans le tour bus avec les Mass et No one. C’est un peu ça les clichés, on m’avait promis du rock’n’roll, des groupies et de la coke et je me retrouve à me taper des sandwichs au jambon dans un tour bus avec huit barbus.

De rage, j’ai bouffé 3 sandwichs. De rage et pour éponger aussi…

 

Le gros 4 : retour sur la tournée évènement !

LE-GROS-4-

LE GROS 4 – Le gros 4 : retour sur la tournée évènement !

LE-GROS-4-

LE GROS 4 – Le gros 4 : retour sur la tournée évènement !

le-gros-4-new_affiche

le-gros-4-new_affiche

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 


 

 

 

Lenny Kravitz Tour 2019

Lenny Kravitz Tour 2019

Concert de Lenny Kravitz : 30 ans au sommet des charts.

Trente ans après Let Love Rule, le premier album de la star, Lenny Kravitz est toujours au sommet des charts. Son dernier album est un de ses plus inspirés, et ses concerts continuent de faire vibrer les fans. Ses concerts sont impressionnants pour un photographe de concert.

 

Concert de Lenny Kravitz

Lenny Kravitz – Festival de Nîmes 2019 – Crédit photo Eric CANTO

Lenny Kravitz dégage quelque chose de magique. Musicien hors pair et complet, c’est un touche à tout de génie. En plus de chanter et de faire les backing vocals, il joue lui-même de tous les instruments lorsqu’il enregistre (guitare,batterie, basse,percussions et clavier). Ses ventes sont estimées à 381 millions d’albums dans le monde.

Lenny Kravitz est aussi une bête de scène. Chaque concert auquel j’ai pu assister me ramène à chaque fois à une éternelle réflexion : « chaque photo est bien…ce type est tellement photogénique qu’il est pratiquement impossible de louper une photo. »

Petit retour sur quelques photos issues de la dernière tournée de Lenny Kravitz dans les arènes de Nîmes.

 

Lenny Kravitz

Lenny Kravitz – Festival de Nîmes 2019 – Crédit photo Eric CANTO

 

C’est qui Lenny Kravitz?

Né le 26 mai 1964 à New York, Lenny est un chanteur, musicien, compositeur et acteur américain.
Ses titres mêlent des éléments aussi variés que le hard rock, le rhythm and blues, le rock psychédélique,le funk, la soul et la pop.

Ses influences multiples s’entendent : John Lennon,Jimi Hendrix, Prince, The Jackson 5, Funkadelic, The Rolling Stones, Stevie Wonder, Led Zeppelin, ou encore James Brown.

 

Un début de Carrière et 2 albums cultes.

1989-1990 : Let Love Rule 

En 1989, son premier album Let Love Rule rencontre un succès modéré (il atteint la 61e place du Billboard).

Lenny gagne une plus grande reconnaissance en 1990,lorsque Madonna devient no 1 aux États-Unis et no 2 en France avec la chanson Justify My Love, qu’il a écrite et réalisée avec la poète Ingrid Chavez et Madonna, pour l’album The Immaculate Collection.

 

 Festival de Nimes 2019 - Crédit photo Eric CANTO

Lenny Kravitz – Festival de Nîmes 2019 – Crédit photo Eric CANTO

En 1987, il s’enfuit à Las Vegas avec l’actrice Lisa Bonet, alors connue du Cosby Show. Un an plus tard, leur fille, Zoë Kravitz née (elle est maintenant une actrice à succès). Ils louent un loft à Broome Street à New York à un gars qui jouait avec Bob Marley. «C’était tellement sale ici», se souvient-il.

Les chansons de guitare brutes et hippies qui ont formé son premier album jaillissent au milieu de cette vie bohème. Sans label, il les enregistre dans un studio bon marché à Hoboken, New Jersey.

Il est sorti un jour de l’ascenseur de son immeuble après une séance et a écrit: «Let love rule» sur le mur. «C’était juste quelque chose que je pensais», dit-il. «Après l’avoir vu tous les jours, je suis entré dans l’appartement et j’ai attrapé une guitare. La chanson est sortie. »

Avec un album complet fait, Kravitz n’a pas pu obtenir un contrat. Jusqu’au jour où un A&R chez Virgin lui a offert un entretien de cinq minutes. « Elle s’est assise, m’a regardé, et dit: «Je reviens tout de suite». »Puis le président du label est entré et m’a dit que j’étais « Le Prince qui rencontre John Lennon », et m’a proposé de me signer.

Les autres labels en ont eu vent et ont fait monter les enchères. «Warner m’a offert beaucoup plus», dit-il en riant. «Mais je savais que Virgin me laisserait évoluer. Je me fiche que vous soyez Ray Charles ou Aretha Franklin, vous devez vous développer. »

1991-1992 : Mama Said

En 1991, il sort son deuxième album, Mama Said, qui est son premier album, qui figure dans le Top 40. Les chansons de cet album sont consacrées à Lisa Bonet, il y revient sur sa dépression après leur séparation.

Le plus grand single de l’artiste, It Ain’t Over ‘Til It Over, a pris la deuxième place sur la liste Billboard top 100.

Kravitz a écrit son deuxième album, Mama Said dans Broome Street. Le single It Ain’t Over…, cependant, lui est venu dans une chambre d’hôtel à Los Angeles sur un piano Fender Rhodes qu’il avait livré. « J’essayais de récupérer ma femme avec cette chanson. » De retour à New York, il a rendu l’album, mais a voulu garder cette piste «J’ai dit: ‘Je ne mets pas cette chanson parce que c’est un succès. Je voulais la donner à Smokey Robinson. »

Finalement, il réfléchit… le funk fluide de la chanson et les cuivres de Phenix Horns de Earth, Wind & Fire permettent à Lenny Kravitz d’atteindre la deuxième place du top américain. «C’était la première fois que je marchais dans les rues de New York en entendant ma chanson sortir des voitures des gens. La vidéo était partout. J’ai dû arrêter de prendre le métro.

 

Le prochain single, Always on the Run, en hommage à sa mère, apparaît alors que son ami du secondaire, Slash à la guitare, apparaît sur « What goes around comes around » et « Stand by my Woman ».

En 1992, il produit l’album Vanessa Paradis de Vanessa Paradis, sur lequel il écrit toutes les chansons et joue de tous les instruments. L’album s’est vendu à 1 500 000 exemplaires dans le monde et son premier single « Be my baby » a été un succès dans plusieurs pays européens.

C’est le début d’un immense sucés pour Lenny Kravitz qui enchaînera albums et concert lors les décennies suivantes.

 

 

Lenny Kravitz - Festival de Nimes 2019

Lenny Kravitz – Festival de Nîmes 2019 – Crédit photo Eric CANTO

 

Une nouvelle tournée pour Lenny Kravitz en 2019.

Avec la sortie de Raise Vibration le 7 septembre 2019, Lenny Kravitz met fin à quatre ans d’absence. Le chanteur n’a jamais passé autant de temps entre deux albums. « J’ai joué sur scène longtemps après l’album « Strut » avant de rentrer chez moi aux Bahamas.

Je ne savais pas où aller musicalement, j’ai commencé à me poser beaucoup trop de questions, dit-il.

Ce n’est qu’au bout d’un mois qu’un véritable miracle s’est produit. « Une nuit, j’ai été réveillé par un rêve, j’ai bondi en studio pour enregistrer la chanson dont je venais de rêver.

C’était le début de l’album: toutes les chansons de l’album me paraissaient ainsi. C’était la première fois! ». Kravitz, qui enregistre des albums depuis 30 ans, n’en revient toujours pas.

 

 

C’est peut-être la nouveauté de cette approche qui rend l’album particulièrement inspirant. À 54 ans, le musicien américain signe une excellente collection de compositions. « J’ai encore de l’inspiration et beaucoup d’énergie, peut-être même plus qu’avant », explique-t-il en grignotant des fruits secs.

Mon ami m’a dit que Raise Vibration ne sonne pas comme le disque d’un gars qui le fait depuis trente ans.

Ça m’a fait plaisir.  » Lenny Kravitz est toujours un artisan qui produit de la musique, il joue la grande majorité des instruments. «Je n’ai donc rien à expliquer à personne, tout est fluide en studio, sans stress», explique-t-il.

« Quand j’ai commencé, je rêvais d’être entouré d’un groupe. Mais je n’avais pas assez d’argent pour m’en payer. C’est pourquoi j’ai enregistré « Let Love Rule » tout seul. J’ai développé mon son et c’est a présent ma marque de fabrique.Aujourd’hui encore, je continue a faire ainsi. »

Le concert dans les arènes de Nîmes fut assez exceptionnel  pour ses fans : « Lenny Kravitz en concert c’est déjà la promesse d’une belle soirée avec des tubes qui nous font revivre, nos années collège/lycée. Quel show dans ce cadre magnifique des Arènes de Nîmes et son amphithéâtre chargé d’histoire. « 

« Ce concert, ce fut surtout l’occasion unique de voir et écouter ce musicien hors-norme, et pour l’occasion en totale communion avec son public lors d’un très long bain de foule final. Inoubliable ! »

 

Lenny Kravitz

Lenny Kravitz – Crédit photo Eric CANTO

 

Raise vibration de Lenny Kravitz.

Raise Vibration peut rappeler le choc ressenti après la découverte de Let Love Rule en 1989. À cette époque, seule une poignée de musiciens noirs se démarquent en multipliant les références. « Il y avait un prince et moi », se souvient l’artiste.

Il est le fils d’un couple mixte d’Amérique ségréguée, entretient une relation très forte avec la France et particulièrement Paris, où il a acquis une résidence somptueuse.

Il partage aujourd’hui sa vie entre Paris et les Bahamas, souvent sur scène, il reste une figure de notre temps, musicien hors pair, il est aussi une bête de scène toujours fantastique à shooter.

Retrouvez le concert intégral de la tournée 2019 de Lenny Kravitz.

 

 

 

Discographie de Lenny Kravitz

Albums studio de Lenny Kravitz

  • 1989 : Let Love Rule
  • 1991 : Mama Said
  • 1993 : Are You Gonna Go My Way
  • 1995 : Circus
  • 1998 : 5
  • 2001 : Lenny
  • 2004 : Baptism
  • 2008 : It Is Time for a Love Revolution
  • 2011 : Black And White America
  • 2014 : Strut
  • 2018 : Raise Vibration

 

Compilations / Rééditions de Lenny Kravitz

  • 2000 : Greatest Hits
  • 2009 : Let Love Rule: 20th Anniversary Deluxe Edition
  • 2012 : Mama Said: 21st Anniversary Deluxe Edition
  • 2013 : Are You Gonna Go My Way : 20th Anniversary Deluxe Edition

 

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

 

Bonus : Interview de Lenny Kravitz dans Rolling Stone

Après que la pandémie a commencé à se propager début mars, Lenny Kravitz a quitté son domicile parisien et a décampé dans sa retraite à Eleuthera, une petite île des Bahamas.

Plutôt que de parcourir le monde et de promouvoir ses nouveaux mémoires , Kravitz a mené une vie simple, cultivant sa propre nourriture et utilisant des arbres comme bancs d’entraînement de fortune.

Kravitz est d’humeur réfléchie grâce aux mémoires, intitulé Let Love Rule. C’est le premier des deux volumes prévus, couvrant sa vie jusqu’à la sortie de son premier album en 1989.

Avec peu d’hédonisme de rock star ou d’histoires stéréotypées d’excès à proprement parler – attendez-vous à cela dans le volume 2 – vous avez le droit d’être sceptique. Mais les mémoires sont un regard fascinant sur les dualités de toujours de Kravitz.

Enfant biracial, fils d’un père producteur de NBC News (Sy Kravitz) et d’une mère actrice de télévision (Roxie Roker, de The Jeffersons ), il a fait la navette entre Manhattan et Brooklyn avant de déménager à Los Angeles, où il se sentait également à l’aise dans un Beverly Manoir des collines et dans les sous-cultures gothiques, new wave et stoner/skater.

« J’ai toujours dit que j’aimais les extrêmes », dit Kravitz. «C’est le milieu que je ne fais pas très bien. Bien sûr que je peux le faire, mais ce n’est pas aussi attrayant pour moi. Je n’en tire aucune énergie. Je me nourris des extrêmes. L’artiste de 56 ans a parlé à Rolling Stone des Bahamas des mémoires, de la pandémie et du ralentissement.

 

Trouvez-vous plus facile ou plus difficile de trouver une inspiration créative pendant la quarantaine ?

Lenny Kravitz: Ce fut une période très calme et créative. Pour être honnête, quand nous ne sommes pas dans cette situation et que je suis ici en train de créer, je me rends compte que j’ai mis en quarantaine toute ma vie. Quand je descends ici, c’est un peu ça. Vous n’êtes entouré que de quelques personnes.

La seule différence est que vous pouvez aller dans le village [et] dans la colonie et passer du temps avec les gens et aller vous asseoir dans un bar ou un restaurant et parler avec les gens. Cela me manque.

Mais sinon, c’est un peu comme ça que je vis tout le temps quand je suis ici.

 

Trouvez-vous plus difficile de trouver l’inspiration en vieillissant ou l’âge ne joue-t-il pas un rôle ?
Lenny Kravitz: Je ne m’occupe pas de cette chose vieillissante. Les chiffres augmentent, mais je suis toujours aussi affamé, motivé et inspiré que je l’étais dans le livre.

Quand j’entre dans ce studio, c’est toujours magique pour moi. Je ne le prends jamais pour acquis. Être ici vous permet de vous entendre de manière très claire parce que vous êtes dans la nature.

Parce que c’est si calme. Parce que vous êtes un peu isolé. Cela a toujours été un endroit idéal pour moi d’être créatif. Mais, oui, je suis toujours à cet endroit, mec, Dieu merci.

Je ne le ferais pas autrement. Je connais des artistes qui continuent à faire ça pendant des années, j’ai vu des gens devenir blasés [et] fatigués. Ils ne veulent pas tellement être en studio, et je n’ai pas vécu ça.

 

Pourquoi un mémoire maintenant, et pourquoi le diviser en deux parties ?
Lenny Kravitz: Eh bien, je n’ai jamais pensé à écrire le livre. Je ne pense pas que ma vie soit si intéressante. [Mais] je suis content de l’avoir fait car écrire ce livre a été la meilleure forme de thérapie que j’aurais pu suivre.

C’était une histoire où je trouvais ma voix et je ne voulais pas qu’il s’agisse de célébrité ou de célébrité. Le deuxième livre sera un livre beaucoup plus difficile à écrire.

Les choses sont devenues intenses, mais je pense que [écrire] cela fournira le même niveau de thérapie [et] beaucoup de choses seront guéries.

 

J’ai été choqué de lire qu’après que vous ayez surpris votre père en train de tromper votre mère, il vous a dit : « Vous le ferez aussi » avant d’être expulsé de la maison.

Lenny Kravitz: J’avais environ 19 ans. C’était une déclaration assez profonde à un moment où je crois que ma mère voulait qu’il dise quelque chose qui m’aurait été bénéfique. « C’était faux. Je veux que vous compreniez et je suis désolé.

Et il vient d’ y aller . Aussi intransigeant que cela puisse être à ce moment-là, je ne réalisais pas à quel point cela avait pénétré mon être.

Mais quand j’y repense, je peux comprendre maintenant avec des yeux neufs et sans jugement qu’il parlait simplement de ce qu’il pensait être sa vérité.

Son père avait fait des choses similaires et il était extrêmement en colère contre son père pour cela. Et puis il répète le même genre de comportement, et puis je suppose qu’il a pensé que c’était une sorte de chaîne qui ne peut pas être brisée. « Tu le feras aussi, comme il l’a fait [et] comme je l’ai fait. » C’est vraiment triste et vraiment intense et j’ai dû faire face à cela des années plus tard.

Vous avez dit que la première chose qui vous est venue à l’esprit était l’arme que votre père gardait cachée dans son placard.
Je suis sûr que c’était une pensée dramatique d’un adolescent en colère, parce que l’aurais-je fait ? Non. Mais j’avais ce côté de moi qui me mettait rapidement en colère.

Et j’étais tellement en colère contre lui et j’étais tellement blessé, parce que je suis un fils à maman, n’est-ce pas ? J’adore ma mère et je savais que cette arme était dans le placard pour protéger la maison.

Mais c’est là que ma tête est allée. Je me souviens avoir dit à ma mère : « Si vous n’obtenez pas ce billet [d’avion] maintenant [pour m’emmener hors de LA], quelqu’un pourrait mourir. » Encore une fois, c’est un adolescent en colère, mais c’est ce que je ressentais.

 

Comment pensez-vous que cet événement vous a affecté plus tard dans la vie ?
Lenny Kravitz: Cela a certainement soulevé des questions sur l’engagement, et pourrais-je le faire ? Mais j’ai passé quelques années à travailler pour faire sortir ça de moi.

Ce qui était beau qu’au lieu de voir mon père comme mon père et ce qu’il avait fait pour moi ou à ma mère, je l’ai vu comme un personnage.

Parce qu’une fois que vous écrivez le livre, tout le monde est un personnage et vous essayez de rassembler toutes ces choses. Je l’ai vu comme un homme qui essayait juste de trouver son moyen de vivre cette expérience avec ce qu’il avait, et ce qu’il avait dans certains domaines se limitait à ce que son père faisait avec lui.

Tout d’un coup, tout le jugement est tombé et mon amour s’est même ouvert pour lui en écrivant le livre. J’ai fini par vraiment l’aimer et le comprendre et tout ce qui restait de l’anxiété, du jugement [et] de la douleur a simplement disparu parce que je l’ai accepté en tant qu’être humain…

J’aime mon père et je l’ai aimé davantage après avoir écrit ce livre. Nous avons fait la paix avant sa mort.

 

Vous avez dit dans une vidéo en mars : « Nous sommes tous un ; nous sommes une seule race humaine », ce qui a été une philosophie globale pour vous. Il y a souvent un sens de l’utopie dans votre travail. Cela a-t-il été plus difficile à maintenir avec tout ce qui s’est passé cette année?
Lenny Kravitz: Non, ça devient de plus en plus intense. Cela devient de plus en plus difficile. Je sais que nous avons la capacité de nous rassembler; nous sommes juste coincés dans nos horribles manières.

Je suis resté positif à travers cela. J’ai eu des jours où je dois lutter contre la dépression qui s’annonce, parce que c’est tellement triste la façon dont nous nous traitons nous-mêmes et notre planète. Et juste pour voir à quel point les choses vont à l’envers.

J’ai vu les gens avant moi se battre pour les choses pour lesquelles ils se sont battus. Si mon grand-père était vivant maintenant pour voir ce qui se passe, il ne serait pas capable de le gérer. Je sais que nous en avons la capacité, mais nous avons un trou profond à creuser pour le moment. Le système doit être complètement détruit et reconstruit.

 

Il y a quatre ans, vous disiez : « L’amour doit être le résultat final de chaque situation. Compte tenu des troubles sociaux de l’année dernière, y a-t-il jamais eu un espace pour la violence en tant qu’acte rebelle pour provoquer un changement social ?

Lenny Kravitz: Je vois pourquoi les gens deviennent violents et je le comprends. Ce n’est pas ma façon de faire ; Je veux agir en combattant ces choses, mais pas par la violence. Mais est-ce que je comprends la violence ? Oui.

Est-ce que je me sens parfois violent à l’intérieur ? Absolument. C’est arrivé au point [où] je regardais toutes ces vidéos où des hommes et des femmes noirs sont filmés et je ne pouvais plus le faire. Cela fait ressortir des sentiments violents.

 

À la fin du livre, vous écrivez : « La vie d’une rock star est à la fois une belle bénédiction et un fardeau périlleux. » Quel est le « fardeau périlleux » et comment cela a-t-il façonné votre relation avec les gens ?
Lenny Kravitz: Je n’étais pas préparé à ce qui allait arriver. Même si j’avais connu la célébrité et que j’avais regardé ma mère s’en occuper d’une manière très gracieuse et que j’étais avec la mère de Zoe [Lisa Bonet] et que je la regardais s’en occuper….

J’ai été élevé comme une personne très terre-à-terre, mais lorsque le [premier] album est sorti et que la dynamique de la célébrité est arrivée et que la musique jouait dans le monde entier, l’attitude des gens à mon égard a changé.

Je voulais rester la même personne que j’étais, mais j’ai dû prendre une vraie leçon, comment puis-je garder mon esprit, mais en même temps me protéger des gens qui me voient maintenant comme cette chose et ce qu’ils peuvent obtenir d’être autour de moi ?

Je suis resté ouvert pendant les deux premières années et ensuite, vous savez, des choses se sont produites.

 

Vous nous avez dit en 1994 : « Je ne suis pas un hippie. Je suis juste une personne qui aime ce qu’il aime et joue ce qu’il aime. Regardez ce qui est arrivé aux hippies. La majorité d’entre eux sont maintenant des connards qui gèrent tout. Vous sentez-vous toujours de cette façon?
Lenny Kravitz: C’était dans les années 90. J’ai vu beaucoup de gens et d’amis de mes parents – des gens qui étaient des hippies – [qui] sont devenus des yuppies d’entreprise et tous les neuf. Mais c’est la vie.

Nous changeons. « Hippie » est un mot si spécifique. Je suppose que vous pourriez dire que je suis toujours un hippie, peu importe ce que cela veut dire.

Je suis dans la paix et l’amour. Je suis dans la nature. Je suis dans le jardinage. Je suis dans la musique et l’art.

Que ce soit hippie ou bohème et peu importe comment vous l’appelez, je vis ce style de vie. Mais je suppose qu’alors, quand je disais « Je ne suis pas un hippie », je ne voulais pas être enfermé dans [ça].

 

Quelle était votre définition personnelle du succès lorsque vous avez commencé, et comment cela a-t-il changé en vieillissant ?
Lenny Kravitz: Ma définition du succès était que j’étais vraiment fier des albums et des enregistrements.

Mais je m’en fichais qu’ils soient des tubes ou qu’ils se vendent. Je ne suis jamais allé à une cérémonie de remise de prix où j’ai reçu le prix. Je me souviens d’une nuit où j’étais à Paris.

Il était tard dans la nuit [et] je sortais du club Les Bains Douches et j’étais à l’arrière d’une voiture et quelqu’un m’a appelé et m’a dit: « Tu as gagné le Grammy pour… »

J’étais comme, « Oh, ouais , c’est cool, mec. Super. » Et j’ai raccroché et pris un autre coup sur mon joint. J’ai raté des moments où j’aurais dû sentir les fleurs.

Et donc je suis maintenant à un endroit dans les dernières années de ma vie où quand j’ai un quelconque succès, je m’arrête et je prends un moment pour le comprendre, parce que vous devriez.

J’étais toujours du genre « Ouais, peu importe », parce que ma tête était tellement coincée dans l’art et la fabrication de ces choses.

 

La pandémie a-t-elle été étrangement bonne pour cela? Beaucoup de gens ont été obligés de ralentir les choses et de réfléchir davantage.
Lenny Kravitz: Oh oui. Cela commence par le simple réveil et chaque matin [en disant], « Dieu. Merci. Merci. Un autre jour de vie. C’est excitant.

Même les plus petites choses que nous appelons les « petites choses » – comme se réveiller, respirer, manger des aliments frais, avoir de l’eau courante – sont de grandes choses.

J’apprécie ces luxes et je reconnais qu’ils sont des luxes. Pour moi, être ici aux Bahamas dans la nature dans un endroit dans lequel j’ai des racines et que je peux isoler – mais pourtant ressentir cette énergie de Dieu et de la nature et des éléments – [a] été très curatif et je suis reconnaissant .

 

Il y a toujours eu une contradiction et une dualité dans votre vie entre la rock star hédoniste et le naturaliste décontracté. Vous écrivez dans le livre : « Je suis profondément à double face. » Était-ce une excroissance naturelle de qui vous êtes ?
Lenny Kravitz: Je l’ai toujours eu, et c’est tout ce que j’ai connu. Je suis né Gémeaux. Ma mère me demandait : « D’accord, avec qui d’entre vous ai-je affaire aujourd’hui ? » J’ai toujours prospéré dessus. Je me nourris des extrêmes. Je peux vivre dans la rue ou je peux vivre dans un manoir.

Le milieu, cependant, ne m’attire pas autant. Je n’en tire pas une énergie qui me nourrit. À 15 ans, ma mère est dans l’émission de télévision numéro un. Qu’est-ce que je décide de faire ?

Pars parce que mon père ne me laisse pas aller à un concert, et maintenant je vis dans la rue [ou] les étages des gens. Je me mets dans cette position.

Je n’ai pas eu à partir, mais cela a fonctionné pour moi d’une manière ou d’une autre et cela a toujours été le cas.

 

En 1995, vous nous avez dit : « Je veux faire ça jusqu’à ce que je sois vieux et petit. J’aimerais être comme John Lee Hooker dans mon petit costume, jouer de la musique, gratter ma guitare.
Lenny Kravitz:  Quand John Lee Hooker a eu ce grand succès avec cet album [1989] The Healer, j’étais comme, « Wow, d’accord, voici un gars plus âgé et il a des disques à succès et il est en tournée. »

Regarder tous les gars que j’ai regardés, de Duke Ellington à BB King, qui a dû s’asseoir sur une chaise lors de ses dernières performances.

Mick Jagger a 70 ans et peut encore faire vibrer un stade mieux que la plupart des jeunes de 20 ans.

Je suis au milieu maintenant. Je suis encore jeune, et dans une vingtaine d’années, quand j’arriverai là où se trouve Mick, je le ferai toujours si nous avons un monde où nous pouvons le faire. Je prévois de le faire jusqu’à ce que je ne puisse plus.

 

Livre Mass Hysteria – 10 ans de Furia

Livre Mass Hysteria – 10 ans de Furia

« C’est un chemin de croix, une « remontada », que ce superbe livre retrace de la plus belle des manières. Dix ans de petites salles, dix ans de festivals. Dix ans de noir et de blanc, dix ans de couleurs…

Personne mieux qu’Eric Canto, déjà responsable des sublimes pochettes de Failles, Matière Noire et Maniac, n’a su saisir ces moments de vérité, d’intimité aussi. Ou quand un photographe devient sixième membre d’un collectif pour le devoir de mémoire. »

Phil Lageat
Rédacteur en chef Rock Hard Magazine

Commander le livre Mass Hysteria – 10 ans de Furia


mass-hysteria-livre-10-ans-de-furia-- (1)

 

mass hytseria jpg jpg jpg

 

MASS HYSTERIA : LE GROUPE

Plus de 25 ans de carrière exemplaire ! Voilà ce que l’on peut écrire sans rougir concernant Mass Hysteria et qui ne surprendra personne. Ce qui est plus étonnant, c’est le regain de forme que connaît le groupe depuis une petite décennie avec un coup de turbo phénoménal depuis ses trois derniers albums : le résurrectionnel L’Armée des Ombres, l’encensé Matière Noire et le cataclysmique Maniac.

Ce dernier donnant lieu à une tournée marathon sold out qui les a vu essorer les salles et festivals de l’hexagone, se payant même le luxe de figurer parmi les têtes d’affiche du prestigieux Hellfest et de s’offrir le Zenith de Paris en clôture de bal. Incassable !

CARACTÉRISTIQUES DU LIVRE 

  • Un Livre de 200 pages
  • 360 photos d’Eric CANTO pour la plupart inédites
  • Textes de MASS HYSTERIA et d’Eric CANTO
  • Préface de Phillipe LAGEAT
  • Date de sortie: 7 décembre 2020

 

  • Grand format : 24 x 32 cm
  • Poids (approx) : 1,52 kg
  • Langue : français
  • Papier : 150 g/m2 – Couché mod. satiné
  • Brochures cousues dos rond + Tranchefil assorti
  • Couverture contrecollée sur carton 24/10ème
  • Impression sur presse HRUV

 

mass-hysteria-livre-10-ans-de-furia-- (1)

 

Les photos du livre MASS HYSTERIA – 10 ans de Furia

Livre Mass Hysteria 10 ans de FuriaLivre Mass Hysteria 10 ans de Furia

Livre Mass Hysteria 10 ans de Furia

Livre Mass Hysteria 10 ans de Furia

Livre Mass Hysteria 10 ans de Furia

Livre Mass Hysteria 10 ans de Furia

Livre Mass Hysteria 10 ans de Furia

Livre Mass Hysteria 10 ans de Furia

 

Livre Mass Hysteria 10 ans de Furia

Livre Mass Hysteria 10 ans de Furia

 

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


 

Le Livre Mass Hysteria  (2011

Tirage unique pour ce livre de 900 exemplaires, plus d’1,2 kg pour un Artbook collector de 136 pages en édition limitée et numérotée. Eric Canto, photographe, a réalisé ce livre de Mass Hysteria après avoir fait la tournée de concerts avec le groupe. Découvrez toutes les photos et les moments inédits !

 

livre mass hysteriaLivre Mass Hysteria par Eric CANTO

L’introduction du livre Mass Hysteria

« AVRIL 2009. PARIS. DEVANT UNE BOUCHE DE MÉTRO, STATION LAMARCK. YANN M’AVAIT CONTACTĖ QUELQUES SEMAINES AUPARAVANT. LE GROUPE CHERCHAIT UN PHOTOGRAPHE POUR LE NOUVEL ALBUM. J’ÉTAIS DANS LA LISTE. FALLAIT PRENDRE LA SUITE DE SEROUSSI. PRESSION..RENDEZ-VOUS PRIS. SALADE, CAFÉ, DISCUSSION PENDANT QUELQUES HEURES, PASSAGE AU STUDIO PENDANT LES PRISES VOIX DE MOUSS POUR « FAILLES« . PREMIER CONTACT .

IL Y AVAIT DÉJÀ L’ENVIE POUR CET ALBUM D’UN MEC AMOCHÉ. UN BOXEUR, UN MEC QUE LA VIE A CABOSSE. LE TITRE « FAILLES » N’ÉTAIT PAS ENCORE RETENU POUR LE NOM DE L’ALBUM MAIS CE DERNIER SERAIT MÉTAL, DUR, SOMBRE.

 

livre MASS HYSTERIA photographe

Livre Mass Hysteria par Eric CANTO

 

JE SUIS REPARTI DE PARIS LE LENDEMAIN MATIN. J’AI ARPENTÉ LES CENTRES ACCUEIL, LES EMMAÜS, RENCONTRE DES GENS AUX HISTOIRES INCROYABLES, SHOOTE LES MAINS D’UN EX-BOUCHER RUSSE, DES GUEULES, DES REGARDS, DES CICATRICES, DES GENS POUR LA PLUPART INTERLOQUES PAR UNE DEMANDE TRÈS LOIN DE LEURS PRÉOCCUPATIONS…PUIS VINT LA RENCONTRE AVEC MICHEL LE 20 MAI 2009 VERS 10HOO UNE GUEULE, UN SOURIRE LUMINEUX.

IL ÉTAIT ASSIS SUR UNE CHAISE SOUS UNE TENTE QUELQUES ESSAIS PUIS UN « VOUS POURRIEZ ME FAIRE UN REGARD DUR, SANS SOURIRE ?.. CÉTAIT ÇA ! UN MOIS APRÈS, COUP DE TÉLÉPHONE DE YANN « MEC, ON OUVRE POUR METALLICA À NÎMES ».

 

livre photographie mass hysteria

Livre Mass Hysteria par Eric CANTO

 

CE SERAIT UNE DES DERNIÈRES DATES AVANT LA SORTIE DE FAILLES ET POUR MOI LE PREMIER SHOOTING LIVE DE MASS HYSTERIA AVANT UNE LONGUE SÉRIE. LA TOURNÉE COMMENÇA QUELQUES SEMAINES PLUS TARD. DES SALLES. DES FESTIVALS ET À CHAQUE FOIS, LES MÊMES PETITS PICOTEMENTS DANS LE COU ET LE DOS QUAND LES LUMIÈRES S’ÉTEIGNENT ET QUE TOUT S’OBSCURCIT. LE GROUPE DÉPLOIE ALORS UNE ENERGIE CONTAGIEUSE QUI VA SAISIR LA SALLE POUR NE PLUS LA LÂCHER. QUELLE QUE SOT LA TAILLE DE LA SCÈNE UNE COMMUNION S’OPÈRE. RIEN NE PEUT CHANGER CELA.

J’AI SUIVI LE GROUPE TOUT AU LONG DE CETTE TOURNÉE EN SPECTATEUR PRIVILÉGIÉ, PARTAGEANT LES DOUTES, LES RIRES, ME CACHANT DANS LE TOUR-BUS POUR PASSER DES FRONTIÈRES.

‘AI MANGÉ DES TRUCS BIZARRES EN ALLEMAGNE, ASSiSTE EN SUISSE AU CONCERT LE PLUS COURT DE L’HISTOIRE. ÉCOUTÉ NICO IMITER DAHO, VU DES BRAVEHEART INCROYABLES.  IL Y A EU DES LARMES, DES BORNES. DES CUITES, UNE NAISSANCE DES EMBROUILLES, DE LA BIÈRE, DES RÉVEILS DIFFICILES. RAPHA A REDÉFINI LES LIMITES DU KARAOKÉ. IL Y  A EU TROP DE BIÈRE.. PAS ASSEZ DE LÉGUMES DES TOUR-BUS, DES HÔTELS, DES BALANCES, DES FRISSONS. DES CHARGEMENTS DE CAMION, DES DÉCHARGEMENTS DE CAMION, DES SOURIRES, DES RENCONTRES DE LA SUEUR, DE LA NEIGE, DES VANNES, DES CIRCLE-PIT D’UN AUTRE MONDE.

MICHEL EST MONTÉ SUR SCÈNE, 20.000 PERSONNES ONT LEVÉ LEUR BRAS AU HELLFEST POUR LA PHOTO DE FIN. ET PUIS PLEIN D’AUTRES CHOSES ENCORE. C

ES CLICHÉS SONT QUELQUES BOUTS DE LA VIE DE MASS HYSTERIA SUR LA ROUTE. SUR SCÈNE, EN BACKSTAGE. ILS REFLÈTENT CET ÉCHANGE AVEC LE PUBLIC, CETTE CONTAGION D’ÉNERGIE POSITIVE, CETTE PUISSANCE SUR SCÈNE. « . Le livre mass hysteria est disponible sur le shop.

 

mass hysteria livre

Livre Mass Hysteria par Eric CANTO

 

Failles, le sixième album de Mass Hysteria

Failles est le 6e album studio du groupe Mass Hysteria, sorti le 28 septembre 2009. L’album s’est vendu à 7 000 exemplaires environ. Il s’agit du premier album avec Nicolas Sarrouy à la guitare à la suite du départ de Olivier Coursier, ainsi que le dernier avec Stéphan Jacquet à la basse.

 

Crédits de l’album Failles

Mouss Kelai — chant
Yann Heurtaux — guitare
Nicolas Sarrouy — guitare
Stéphan Jaquet — basse
Raphaël Mercier — batterie
Julien — samples
Eric Canto photographe — Artwork et photos

 

MASS HYSTERIA MATIÈRE NOIRE

MASS HYSTERIA MATIÈRE NOIRE

MASS HYSTERIA MATIÈRE NOIRE : le huitième album

Groupe phare du métal français, MASS HYSTERIA Matière noire est le huitième album studio, Matière Noire. Un véritable Avis de tempête sur l’Hexagone. Originaire de Bretagne, Mass Hysteria est un des principaux groupes de métal française tant pour sa qualité que sa longévité. En 1993, le groupe se fait remarquer dés son premier album Le bien être et la paix (1997).

Gros son, paroles en français, le groupe explose avec Contraddiction (1999), moins industrielle et avec plus d’influences hip-hop, en 2001, le groupe sort  » De cercles en cercles ». Plus atmosphérique, voire un peu plus teinté de hip-hop, avec notamment Acid et Base de La Brigade, le groupe déçoit certains fans , mais élargit leur public avec cet album. plus accessible mais de très haute qualité .

En 2005, c’est le clash. Le groupe Mass Hysteria a sorti un album avec un titre beaucoup plus pop-rock. S’il leur ouvre les portes des grandes radios, cet album est encore plus déroutant pour les fans du groupe. La direction artistique pas toujours comprise est rejointe par la production, ce que le groupe admet comme un échec sonore entre Métal et Rock, qui se cherche et ne se retrouve pas toujours.

 

 MASS-HYSTERIA-MATIERE-NOIRE

Mass Hysteria Matière noire – Crédit photo Eric CANTO

 

L’album contient quelques pépites (Poison d´asile) et une collaboration avec Miossec qui signe quelques paroles pour l’album. Une véritable audace et une volonté d’évoluer. En 2007, tout est rentré dans l’ordre avec Une somme de détails. Revenant à leurs racines stylistiques avec des influences néo-métal bien digérées, le groupe pose les bases du style qu’il conservera sur deux albums suivants, « Failles (2009) » et le successeur « L’armée des ombres (2012) ».

Il faut également mentionner la vidéo live de 2011, enregistrée au Bikini, ainsi que le premier album live (Mass Hysteria à l’Olympia) de 2013.

Plus sombre et plus engagé que les albums précédents, « L’armée des ombres  » brandissait le mantra du groupe. Alors que l’impression générale sur cet album était entre colère et impuissance face à un monde en mutation et à ceux qui le façonnent, MASS HYSTERIA Matière Noire vous donne le sentiment de lever la tête dans la confusion.

Contrairement aux autres albums, les textes des deux derniers opus sont plus concrets et ancrés dans le présent, notamment grâce à l’utilisation de noms et de références claires à l’actualité («Sans-dents»)

 

 

En termes de son, Mass Hysteria continue d’évoluer. L’album donne une place honorable à de nouveaux arrangements: harmonica, violon, chœurs lyriques, percussions, tout en conservant les folles machines hallucinatoires de L’armée des ombres.

Tout cela crée de nouveaux titres très réussis (Vae Soli, Vector Equilibrium) et donne une nouvelle intensité au travail de Mass Hysteria. C’est ce qui rend cet album original.

Le reste (structures, guitare-basse-batterie, paroles …) est d’un trés haut niveau, mais reste globalement assez classique du Mass Hysteria des derniers albums, à l’exception de  » plus que du métal » , avec un côté plus fusion-industriel qui rappelle les premiers albums.

Poursuivant les trois albums précédents, apportant une nouvelle fraîcheur, Matière Noire réussit avec des paroles incisives et des arrangements parfaits qui mettent une pression constante sur l’ensemble de l’album.  « Matière noire  » est un tsunami qui ne vous laissera guère de moment de repos pendant 50 minutes.

 

L’ARTWORK DE MASS HYSTERIA MATIÈRE NOIRE

Il y a deux version de l’album MASS HYSTERIA MATIÈRE NOIRE, une première version cristal et une version limitée avec un visuel différent et un fourreau comportant un gel pack. Cette version limitée ne sera pas re-pressée. Le livret est à découvrir en achetant l’album.

Beaucoup de boulot mais un résultat qui semble plaire… Pour Mass Hysteria Matière noire, le nouvel album du groupe, l’idée de départ était un visuel trouvé par le guitariste du groupe Yann HEURTAUX sur internet : un visage sur un fond marron avec de l’encre qui coulait sur le visage d’une femme. De cette base, j’ai organisé un shooting très…salissant ou j’ai utilisé cette idée de départ avec cette fois un fond immaculé et le souhait de décliner cette idée sur chaque partie du corps. Le résultat a permis un artwork riche et 3 couvertures différentes.

MASS HYSTERIA MATIÈRE NOIRE Édition collector limitée / Packaging spécial

Mass Hystéria Matière noire - Crédit photo Eric CANTO

MASS HYSTERIA MATIÈRE NOIRE


Making-of du Shooting Matière noire 

Mass Hystéria Matière noire - Crédit photo Eric CANTO

Mass Hysteria Matière noire – Crédit photo Eric CANTO

 

 

Liste des titres de l’album MASS HYSTERIA MATIÈRE NOIRE :

– Chiens de la casse
– Vae soli !
– Vector equilibrium
– Notre complot
– L’espérance et le refus
– Tout est poison
– L’enfer des dieux
– À bout de souffle
– Matière noire
– Plus que du metal
– Mère d’Iroise

 

Crédits de l’album MASS HYSTERIA MATIÈRE NOIRE :

  • Mouss Kelai — chant
  • Yann Heurtaux — guitare
  • Frédéric Duquesne — guitare
  • Vincent Mercier — basse
  • Raphaël Mercier — batterie
  • Eric Canto — Artwork et photos

 

  • Sortie 2015
  • Genre Métal industriel
  • Producteur Frédéric Duquesne
  • Label Verycords

 

Critique de l’album MASS HYSTERIA MATIÈRE NOIRE par www.albumrock.net

Voilà deux décennies que Mass Hysteria distille sa prose révoltée à ses fidèles furieux pas rassasiés pour un sou malgré deux derniers albums au regain de forme notoire (Failles en 2009 et L’Armée des Ombres en 2012) et un retournement dans les règles de l’art d’un Olympia qui portent encore les stigmates des décibels ravageurs du groupe.

Sûr que ce Matière Noire était attendu et l’arrivée de Fred Duquesne (Bukowski) à la guitare laissait présager le franchissement d’une étape supplémentaire dans la quête d’une monstruosité sonore chimérique. Autant le dire sans détour, l’achèvement est total, l’aboutissement ultime et sans tomber dans un complaisant panégyrique, on peut sans conteste annoncer qu’avec Matière Noire Mass Hysteria tient son meilleur album, tout simplement.

 

Mass Hystéria Matière noire - Crédit photo Eric CANTO

Mass Hysteria Matière noire – Crédit photo Eric CANTO

 

Difficile de savoir par quel bout commencer tant MASS HYSTERIA MATIÈRE NOIRE s’impose comme une réussite absolue et ce à tous les niveaux. C’est certainement le premier point à souligner d’ailleurs, cette cohérence stylistique, musicale, philosophique même, évoluant jusqu’à cette cohésion rarissime et intrinsèque aux grands, très grands albums.

Mass Hysteria Matière noire est un bloc d’une densité, sorte de plasma homogène d’une noirceur inclassable qui se fend de onze titres grandioses se chipant à tour de rôle la vertu de morceau immanquable du disque. Mouss Kelaï, le charismatique leader de Mass Hysteria, a récemment déclaré concernant le manque de communication précédant la sortie officielle de l’album en octobre dernier: « On voulait que les gens prennent l’album d’un coup en pleine gueule. ». Que ce brave Mouss se rassure, c’est chose faite, et foutrement bien faite.

La collaboration entre Duquesne et les Mass Hysteria atteint son paroxysme avec Matière Noire tant l’identité sonore du groupe est affirmée avec une qualité de production digne des plus grands groupes de metal américains: on frise le Killswitch Engage sur « Notre complot » et son riff tout en liés fleuves jouissifs comme on se délecte de ce grain du grand Slipknot de « Liberate » dans l’excellent défouloir qu’est « Plus que du métal ». Le vice est même poussé jusqu’à titiller Metallica dans le solo épique de « Vector Equilibrium ».

 

Mass Hystéria Matière noire - Crédit photo Eric CANTO

Mass Hysteria Matière noire – Crédit photo Eric CANTO

 

 

Rarement une production hexagonale, mastérisée à New York par Ted Jensen (au CV impressionnant, Deftones et Pantera pour ne citer qu’eux), aura atteint ce niveau de qualité sonore, cette balance parfaitement équilibrée entre une section rythmique éléphantesque, des guitares de plomb et des vocalises racées, viscérales, habitées.

Les arrangements sont subtilement intégrés à ce génial récital de 50 minutes, ouvrant « Vae Soli ! » sur quelques notes électroniques infantiles nébuleuses, accompagnant l’hymne « Plus que du metal » de claviers appuyés stridents métronomiques ou encore apposant une sourde ambiance industrielle acérée sur l’excellent « L’espérance et le refus ».

En grand chef d’orchestre qu’il est, Duquesne a poussé Mass Hysteria dans ses derniers retranchements et a enfin donné au groupe toute la prestance sonore qu’il mérite, celle au moins égale à l’éloquence de ses textes toujours plus enragés, plus percutants, plus personnels aussi.

 

Mass Hystéria Matière noire - Crédit photo Eric CANTO

Mass Hysteria Matière noire – Crédit photo Eric CANTO

 

Car le groupe est loin de renier son credo révolté, marque de fabrique de l’hystérie de masse, qui sied parfaitement à l’ambiance survoltée de ses concerts. Mouss Kelaï a toujours pris soin de peaufiner ses paroles pour en faire des slogans guerriers entonnés en chœur autant que des critiques acerbes d’une société qui en prend toujours autant pour son grade: « Démocratie autoritaire, c’est l’âge d’or de la misère » lance-t-il dans l’éloquent « Tout est poison ».

 

MASS-HYSTERIA-MATIERE-NOIREMass Hysteria Matière noire – Crédit photo Eric CANTO

On sent le ton grave dans Matière Noire, prenant même un tournant patriotique désenchanté dans « Mère d’Iroise (« Ma mère d’Iroise, ma douce France, plus jamais seul avec toi, je me lance »), évoquant l’absence de grands hommes du peuple dans « L’espérance et le refus » (« Je ne vois aucun nouveau Jaurès à l’horizon ! Où sont les vrais hommes venus d’en bas ? ») comme le renouveau de la culture française en citant ouvertement le Hellfest dans « Plus que du metal ».

Sur ce nouvel album, il émane une efficacité féroce de Mass Hysteria tant les mots se fondent dans le paysage sonore avec cette dose de percussion suffisante pour marquer les esprits sans troubler la musicalité fluide et infernale du groupe. L’entame dantesque de Matière Noire reste certainement le meilleur exemple de rage grondante mêlée à ces sursauts de distorsion épiques qui accompagnent les vigoureuses frappes de Mouss: « Chiens de la casse, sans dent, fous de liberté ».

De quoi lancer la machine à fond la caisse et développer pendant onze titres une puissance colossale qui terrasse l’auditeur. La force de Matière Noire sert pourtant un habile destin, celui de marquer les oreilles autant que les consciences, celui de perturber les têtes autant que les cœurs, celui de troubler la raison autant que les convictions.

 

 

Mass Hystéria Matière noire

Mass Hysteria Matière noire – Crédit photo Eric CANTO

 

« L’enfer des dieux » est à lui seul l’étendard de cet album impliqué, juste assez provocant pour ne pas tomber dans une démagogie barbante, et évoque les troubles de notre pays meurtri avec un sens des textes des plus efficients: « Si l’enfer des dieux c’est leur amour des hommes, l’enfer des hommes c’est leur amour des dieux ».

Les maux par les mots, en quelque sorte. Martelées tout le long de ce titre à la rythmique martiale et à la guitare ténébreuse étouffée, les paroles de Mouss Kelaï prennent une dimension prophétique dans ce morceau fustigeant l’endoctrinement religieux et l’imbécile oppression tyrannique des intolérants à toute forme de liberté.

Il va de soi que lors de sa récente tournée d’hiver, « L’enfer des dieux » fut un moment fort des concerts de Mass Hysteria, voyant un public pourtant sage et studieux délaisser la folie habituelle pour une écoute rangée, paradoxalement presque religieuse. Quoiqu’il en soit, si Matière Noire ne devait parvenir à la postérité qu’au travers d’un seul de ces morceaux, cela serait clairement grâce à « L’enfer des dieux », achèvement musical épique se substituant à merveille aux longs discours pompeux visant à expliquer, comprendre, analyser et j’en passe.

Mais MASS HYSTERIA MATIÈRE NOIRE accédera à la postérité bien au-delà d’un seul titre tant l’album est taillé pour être jouer en concert, toujours très fort bien sûr car « Si le silence est d’or, alors le bruit est de métal » (« Plus que du métal »). Chaque titre suggère une projection évidente de son interprétation live, là où Mass Hysteria est libéré de toutes chaînes et délivre avec une sincérité sans égale sa musique régénératrice. Quant à l’écoute de Matière Noire, on peine à croire que le groupe ait été bridé de quelque sorte que ce soit.

Profitez de tout, n’abusez de rien. Sauf de Mass Hysteria Matière noire. Vraiment.

 

 

 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

 

Bonus : MASS HYSTERIA Matière noire l’avis de Daily Rock

Mass Hysteria sort un nouvel album «Matière noire» le 23 octobre et pour cette occasion David et Dany ont écouté les 11 titres que composent ce nouvel effort des Français et voici ce qu’ils en pensent. Artiste: Mass Hysteria –  Album: Matière noire Label: Verycords – Date de sortie: 23 octobre 2015- Genre : Métal industriel.  Le groupe français Mass Hysteria est venu nous présenter leurs plus grands succèes lors de leur passage aux Foufounes Électriques en août dernier.

Les vieux routiers avaient alors donné une performance endiablée mais personne ne pouvait présager de la surprise qui nous attendait à la sortie de l’album. Je dis surprise parce qu’on a probablement droit ici, avec l’album MASS HYSTERIA Matière noire, au meilleur album du groupe en carrière. Je vous entends déjà, bande d’incrédules, me dire : «Meilleur que Contraddiction (1999)? Impossible».

Probablement reconnu par les fans comme le meilleur album du groupe Contraddiction est un pur chef d’oeuvre, mais Matière Noire a un petit quelque chose de plus. Une ambiance particulièrement sombre et agressive, encore plus que ce à quoi la bande de Mouss Kelai nous a habitués dans les vingt dernières années.

Le qualificatif « industriel » est toujours bien présent dans certaines compositions mais le mixage relaie en arrière plans les sons plus électroniques pour laisser davantage de place à l’abrasivité des guitares. Les éléments d’électroniques servent plutôt à créer des moments épiques que mélodiques, par exemple lors des refrains de Vector equilibrium où les voix grégoriennes ajoutent de la gravité aux propos. La pièce L’Enfer des Dieux bénéficie également de la touche électro en lui donnant une nouvelle perspective plus universaliste, allant de pair avec la thématique (le fanatisme religieux). 

Le groupe tend toutefois à s’éloigner du son rap-métal classique, entendu mille fois dans les années 90. MASS HYSTERIA Matière noire se rapproche plutôt de certaines sonorités Trash, voire Hardcore. Certaines parties de guitare laissent entendre une influence plus près de Max Cavalera (ex-Sepultura, Soulfly) principalement sur Chiens de la casse, Tout est poison et À bout de souffle, que de Tom Morello (RATM, Audioslave).

MASS HYSTERIA Matière noire projette le groupe dans la postmodernité avec tous les paradoxes que ça comporte. Cet album assurera la postérité de Mass Hysteria et les inscrits dans les annales comme un groupe d’une très grande importance libre et enragé, mais plein d’espérance et d’ambitions.

REFUSE AND RESIST!!! « N’oublions jamais que nous faisons partie de ceux qui bouffent la vie. »

Longue vie aux hérétiques. Longue vie à ceux qui marchent debout. Longue vie à ceux qui veulent un pays. Meilleures titres : Mère d’iroise, Plus que du métal, L’Enfer des dieux

Texte: David Atman

Mass Hysteria Hellfest 2019

Mass Hysteria Hellfest 2019

Pochette d’album du groupe Mass Hysteria Hellfest 2019.

Heureux de vous présenter ma 11e cover pour le groupe Mass Hysteria. Cela fait plusieurs années que je suis photographe pour leurs pochettes d’albums. J’ai shooté le Hellfest 2019 en me demandant comment une image pouvait synthétiser ce concert… Juste après ça , je me suis dirigé vers la sortie de scène après une heure à courir partout lorsque je vis le groupe se rassembler pour saluer le public. Ce n’était pas prévu, je suis revenu en courant pour shooter à l’arrache trois photos, dont celle-là. Tout cela sans savoir qu’elle serait la photo pour la pochette d’album Mass Hysteria Hellfest 2019.

Je compris sur le moment que si une photo devait représenter ce concert ce serait celle-là, car en dehors des prouesses, des écrans géants, des flammes et de la baffe musicale, c’est cette relation si particulière entre le groupe et son public qui pousse ce groupe, depuis 20 ans, à en faire toujours plus, à ne rien lâcher, à se surpasser à chaque concert.

C’est ce respect du groupe Mass Hysteria pour ses fans qui a amené le groupe à jouer en tête d’affiche d’un des plus grands festivals de métal en Europe et le premier en France: le HELLFEST.

 

Mass Hysteria Hellfest 2019

Mass Hysteria HELLFEST

Présentation de l’album Mass Hysteria Hellfest

L’album Mass Hysteria Hellfest est un enregistrement live du groupe français de métal. Il a été enregistré lors de leur performance au festival de musique Hellfest en France, en juin 2019. L’album contient 14 titres enregistrés en direct, y compris des chansons de leurs albums précédents, ainsi que de nouveaux titres tels que « Le Bal des Enragés » et « Réanime ».

Sorti en novembre 2019, « Hellfest » a été acclamé par la critique et les fans de musique métal pour sa production de haute qualité et l’énergie brute de la performance en live. L’album est une célébration de la musique métal française et de l’expérience du festival Hellfest, qui est devenu un événement majeur pour les amateurs de musique métal en Europe.

Avec Mass Hysteria Hellfest, le groupe a réussi à capturer l’essence de leur performance live et à la transmettre aux auditeurs, offrant ainsi une expérience immersive pour ceux qui n’ont pas pu assister au concert en personne. L’album est également une étape importante dans la carrière du groupe, qui a réussi à se forger une réputation solide en France et dans d’autres pays francophones, en se produisant sur des scènes importantes telles que le Hellfest.

 

 

 

Contexte de la création de l’album Mass Hysteria HELLFEST

L’album « Hellfest » de Mass Hysteria a été enregistré lors de leur performance au festival de musique métal français du même nom, qui a eu lieu en juin 2019. Le groupe avait déjà joué au Hellfest auparavant, en 2016, mais leur performance de 2019 a été particulièrement remarquable, avec une énergie et une intensité qui ont attiré l’attention des organisateurs du festival.

Le groupe a été approché par les organisateurs pour enregistrer leur performance en live et sortir un album pour commémorer l’événement. Mass Hysteria a accepté et a travaillé en étroite collaboration avec les ingénieurs du son pour s’assurer que la qualité de l’enregistrement était à la hauteur de leurs normes élevées.

L’enregistrement live de Mass Hysteria Hellfest été réalisé sans aucune modification en post-production, à l’exception du mixage final, afin de préserver l’authenticité de la performance. Le groupe a déclaré que l’enregistrement de leur performance en live au Hellfest était une expérience incroyablement intense et émotionnelle, et que l’album capturait parfaitement l’énergie brute de leur performance sur scène.

La sortie de Mass Hysteria Hellfest a également coïncidé avec la tournée du groupe pour promouvoir leur album studio « Maniac », sorti en octobre 2019. Cette tournée a été l’occasion pour le groupe de présenter leur nouveau matériel, ainsi que de revisiter leurs anciens classiques, tels que « Contraddiction » et « Furia ». L’album « Hellfest » a donc été une manière pour Mass Hysteria de célébrer leur expérience au Hellfest, ainsi que leur carrière dans la musique métal française.

 

Mass Hysteria Hellfest 2019

Mass Hysteria HELLFEST

 

Le groupe Mass Hysteria : Brève présentation du groupe

Mass Hysteria est un groupe de métal français qui a été fondé en 1993. Le groupe se compose de six membres, avec Mouss Kelai au chant, Yann Heurtaux et Fred Duquesne à la guitare, Raphaël Mercier à la batterie, Jamel Dridi à la basse et Anthony Miranda au clavier.

Mass Hysteria est connu pour son style de métal unique, qui combine des éléments de punk, de hardcore et de thrash metal avec des paroles engagées en français. Le groupe a sorti son premier album « Le Bien-être et la Paix » en 1997, qui a été salué par la critique pour son énergie brute et sa créativité.

Depuis lors, Mass Hysteria a sorti de nombreux albums, notamment « Contraddiction » en 1999, « De Cercle en Cercle » en 2001, « L’Armée des Ombres » en 2003, « Failles » en 2009 et « Maniac » en 2019. Le groupe a également remporté plusieurs prix, notamment le prix de la meilleure vidéo rock aux Victoires de la Musique en 2002 pour leur chanson « Furia ».

Mass Hysteria est connu pour ses performances live énergiques, qui ont été saluées par les fans et les critiques. Le groupe a joué dans de nombreux festivals en France et dans d’autres pays, notamment le Hellfest, le Download Festival et le Wacken Open Air. Mass Hysteria est considéré comme l’un des groupes de métal les plus influents et les plus respectés en France, avec une base de fans dévoués qui les suivent depuis plus de deux décennies.

 

Découvrez la version 360°  de Mass Hysteria HELLFEST

mass hysteria hellfest 2019 VR 360°

 

Réflexion sur l’impact de l’album « Hellfest » sur la carrière de Mass Hysteria et sur la scène métal en général.

Mass Hysteria Hellfest a eu un impact considérable sur la carrière du groupe ainsi que sur la scène métal en général.

Tout d’abord, « Hellfest » a été une sorte de consécration pour Mass Hysteria, qui a ainsi affirmé sa place dans le paysage musical français et international. L’album est un enregistrement en live du concert donné par le groupe lors de l’édition 2019 du Hellfest, l’un des plus grands festivals de métal en Europe. Grâce à ce concert, Mass Hysteria a pu montrer l’étendue de son talent et de son énergie à un public très large, composé de fans du monde entier.

De plus, Mass Hysteria Hellfest a permis à Mass Hysteria de renouer avec ses racines et de retrouver l’esprit punk et hardcore qui avait animé ses premiers albums. En effet, le groupe a enregistré une grande partie de ses premiers albums en live, dans des conditions souvent spartiates. Avec « Hellfest », Mass Hysteria a retrouvé cette spontanéité et cette urgence qui ont fait son succès.

Enfin, « Hellfest » a eu un impact considérable sur la scène métal en général. En tant qu’enregistrement live d’un concert donné lors d’un des plus grands festivals de métal au monde, l’album a permis de mettre en lumière l’importance de ce genre musical, ainsi que la vitalité et la créativité des groupes qui le composent. De plus, Mass Hysteria Hellfest a permis à Mass Hysteria de gagner de nouveaux fans, mais aussi de donner envie à de nombreux autres groupes de se produire sur scène et de créer une expérience inoubliable pour leur public.

En somme, l’album « Hellfest » a été un véritable tournant dans la carrière de Mass Hysteria et un événement majeur pour la scène métal en général. Grâce à cet enregistrement en live, le groupe a pu montrer toute l’étendue de son talent et de son énergie, tout en affirmant sa place parmi les plus grands groupes de métal français et internationaux.

 

Le tracking et les crédits de Mass Hysteria HELLFEST 2019

Version CD

1. Reprendre mes esprits
2. Positif à bloc
3. World on fire
4. Vae soli
5. Nerf de boeuf
6. Se brûler sûrement
7. Tout est poison
8. L’enfer des dieux
9. Chien de la casse
10. Contraddiction
11. Arômes complexes
12. Plus que du metal
13. Furia

Version Blu-ray

1. Reprendre mes esprits
2. Positif à bloc
3. World on fire
4. Vae soli
5. Nerf de boeuf
6. Se brûler sûrement
7. Tout est poison
8. L’enfer des dieux
9. Chien de la casse
10. Contraddiction
11. Arômes complexes
12. Plus que du metal
13. Furia

 

BONUS BLU-RAY Mass Hysteria HELLFEST

Concerts Hellfest 2013 & 2016 + Concert
Hellfest 2019 en réalité virtuelle

 

Les crédits de Mass Hysteria HELLFEST 2019

Mass Hysteria
Chant : Mouss Kelai
Batterie : Raphaël Mercier
Guitare : Yann Heurtaux
Guitare : Frédéric Duquesne
Basse : Jamie Ryan

Équipe son
Enregistrement : Yasta
Mixage : Frédéric Duquesne
Mastering : Thibault Chaumont

Production images
Sombrero & Co
Réalisation : Thierry Villeneuve & Julien Metternich

Post-production images
Little Big Films
Directeur de production : Yann Merrien
Montage : Julien Metternich
Étalonnage : Tristan Donard
Authoring : Thomas Garbis

Production concerts & booking
Veryshow Productions

Photos & Artwork
Eric Canto

Management
Mehdi El Jaï assisté d’Émilie Bardalou

 

 

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

Ghost : Vidéos, photos live, biographie…

Ghost : Vidéos, photos live, biographie…

Ghost, c’est quoi ?

Ghost band est un groupe de métal qui s’est formé en 2006 dans la petite ville de Linköping, en Suède. Contrairement à la croyance populaire, Ghost n’est pas un «groupe» mais le projet du membre fondateur, chanteur, compositeur et leader du groupe : Tobias Forge. Découvrez les membres de Ghost (groupe) ci-dessous…

Ghost est surtout connu pour ses théâtres occultes / black-métal et ses performances scéniques captivantes. Le fondement de Ghost est le suivant: un pape diable et ses serviteurs (les goules sans nom, et maintenant les ghoulettes); c’est le thème récurrent de tous les albums et époques.

Ghost Band - Crédit photo Eric CANTO

Ghost Band – membres de Ghost (groupe)  Crédit photo Eric CANTO

La caractéristique la plus distincte de Ghost est ses «uniformes»; Les goules sans nom portent des masques et des vêtements identiques, tandis que Tobias a dissimulé son identité sous un masque et un maquillage prothétiques complets qui créeraient ses papes démoniaques qui ont changé à chaque époque du groupe, jusqu’à présent.

Malgré le fait que les goules sans nom étaient censées être sans nom , les fans ont commencé à nommer des surnoms pour ce qui est maintenant connu comme les «goules originales».

Ghost Band - Crédit photo Eric CANTO

Ghost Band – membres de Ghost (groupe)  – Crédit photo Eric CANTO

  • Guitare solo = Fire Ghoul
  • Bass = Water Ghoul
  • Guitare Rythym = Aether Ghoul (qui plus tard s’appelait Omega et « stompy »)
  • Claviers = Air Ghoul
  • Tambours = Earth Ghoul

Les noms provenaient des symboles qui étaient étiquetés sur leurs costumes; une fois que la gamme «originale» de Ghouls a été licenciée du groupe (2017); le nouvel ensemble de goules a également pris des surnoms .

Ghost Band - Crédit photo Eric CANTO

Ghost Band – membres de Ghost (groupe)  – Crédit photo Eric CANTO

Jusqu’à la fin de 2018, l’anonymat était la partie la plus convaincante de Ghost; beaucoup de gens ont d’abord été attirés par Ghost pour le mystère qui accompagnait ce groupe clandestin chantant des airs rythmés mais lourds sur Satan et l’enfer.

Personne ne savait qui ils étaient, personne ne savait d’où ils venaient, mais ils ne pouvaient pas détourner le regard du spectacle «effrayant». Cependant, il y a quelques mois, Tobias s’est «démasqué» dans une émission de radio suédoise et a confirmé ce que les plus intenses savaient déjà; Tobias Forge EST Ghost.

Ghost Band - Crédit photo Eric CANTO

Ghost Band – membres de Ghost (groupe)   – Crédit photo Eric CANTO

La raison? Eh bien, personne ne sait vraiment ce qui l’a poussé à sauter le pas, à part Tobias qui a dit que le « mystère » ne pouvait rester en vie aussi longtemps de nos jours avec les téléphones-appareils photo et la communication instantanée, donc il préfère faire la « sortie » que cela ne soit annoncé ailleurs.

Pour les trois premiers albums, Tobias Forge a pris différentes incarnations et personnages de Papa Emeritus. Jusqu’à présent, nous avons eu un papa émérite I, II et III. Avec leur dernier album, nous avons également été présentés à Papa Nihil (alias Papa Zero) qui est essentiellement le manager du diable-pape (également le père de tous les Papa).

Papa Emeritus I’a fait face à Ghost de 2008 à 2012, puis en décembre 2012, Ghost a fait ses débuts « Secular Haze », ainsi que Papa Emeritus II, comme annonce pour leur deuxième album « Infestissumam », dans leur ville natale de Linköping.

Trois ans plus tard, en 2015, Papa II a présenté le public à son «frère cadet», Papa Emeritus III, qui prendrait la responsabilité d’essayer de renverser l’Église et le gouvernement, car Papa II avait été licencié pour ne pas avoir réussi à cet objectif ne remplissant pas son devoir de renverser les églises, ce fut le début de l’ère Meliora, ce qui a vraiment fait entrer Ghost dans la scène hard-rock / métal.

Ghost Band - Crédit photo Eric CANTO

Ghost Band – membres de Ghost (groupe) – Crédit photo Eric CANTO

En septembre 2017, à Göteborg (Göteborg), en Suède, Papa Emeritus III a été traîné hors de la scène par deux hommes, les hommes ont ensuite escorté Papa Nihil en introduisant que le prochain chapitre et l’ère actuelle commencerait…

Fait amusant: vous pouvez réellement visiter les papas morts à la «Vénération des reliques» lorsque vous achetez des pass Meet and Greet pour la tournée en cours.

Un Papa III et moi morts à Stockholm, en Suède.
Ce n’est qu’en janvier 2018 que nous avons appris la sortie de Prequelle et avons été informés par le clergé (qui est essentiellement le QG fantôme) que nous ne verrons pas le retour d’un papa, du moins pas encore.

En avril 2018, Ghost a fait ses débuts au Cardinal Copia à un public privé lors d’une émission acoustique secrète, confirmant aux fans que Ghost n’est plus «contrôlé» par un papa. Le cardinal est le premier «leader» et membre du clergé à ne pas appartenir à la lignée Nihil. Le cardinal a été amené par soeur Imperator, qui détient un titre élevé dans le clergé, pour intervenir en tant que leader de Ghost en raison du fait que la lignée émérite est maintenant entièrement morte,

Papa Nihil n’est pas sûr du Cardinal, malgré le fait que Sœur imperator insiste sur le fait que Ghost a besoin « d’un nouveau leader avec la jeunesse, l’endurance et le charisme sexuel », auquel Nihil accepte à contrecœur simplement parce qu’il veut continuer la mission Ghost de diffuser le message de Satan.

En conclusion, où le groupe est en ce moment est: The Cardinal est toujours en face de Ghost et en tournée le quatrième et dernier album Prequelle qui a été publié en 2018. Tobias Forge a récemment déclaré que le cinquième album et la cinquième ère de Ghost seront toujours dirigés par le Cardinal , il est rare pour Ghost de garder le même personnage…

Les albums et leurs concepts

La musique est en fait un sujet controversé avec Ghost, car beaucoup de « metalheads » ont tendance à rejeter l’idée de laisser Ghost s’asseoir dans le genre Métal; et beaucoup d’élitistes n’aiment pas Ghost.

Une partie du plaisir d’être fan de ce groupe est que vous êtes toujours face à de la nouveauté; que ce soit la musique, les personnages, les costumes, l’intrigue, etc.

Ghost Band - Crédit photo Eric CANTO

Ghost Band – membres de Ghost (groupe)  – Crédit photo Eric CANTO

Opus éponyme (2010) – Ghost Band

En 2006, alors que Tobias Forge faisait toujours partie de son groupe Subvision (qui comprend des membres qui deviendront des Ghouls sans nom «  originaux  »), il a écrit la chanson « Stand By Him » ​​puis s’est réuni avec un ancien compagnon de groupe de Repugnant pour enregistrer la chanson.

En 2008, Tobias Forge, et ce qui allait bientôt être une goule sans nom, a écrit et enregistré «Stand By Him», «Prime Mover» et «Death Knell», et c’est dans ce processus que les deux ont décidé de poursuivre cette thématique satanique, mais dans un format «groupe de théâtre» car ils pensaient que leurs apparitions ne seraient pas prises au sérieux avec les chansons.

Utilisant l’amour de Tobias pour les films d’horreur et les traditions du black métal scandinave, il est venu avec le concept original de membres masqués pour les « Nameless Ghouls », tandis qu’il a enfilé le personnage de « Papa Emeritus » dans les insignes papaux et la peinture de cadavre. -une peinture faciale.

Ghost Band - Crédit photo Eric CANTO

Membres de Ghost (groupe)  – Crédit photo Eric CANTO

Tobias Forge a offert le rôle de chanteur à plusieurs autres musiciens suédois, car il voulait un rôle plus «en coulisses» d’écriture de paroles et de musique, et de ne jouer de la guitare que sur scène. Cependant, comme trop de gens rejetaient l’idée d’être un «pape diable», Tobias devait le faire lui-même, et le tour est joué, le reste appartient à l’histoire!

En mars 2010, Tobias Forge a posté les trois premières chansons de Ghost sur MySpace et en moins de deux jours, il a été approché par des maisons de disques et des managers! Ghost a ensuite terminé son album à Linköping et a sorti son premier single «Elizabeth» en juin 2010, puis a sorti Opus Eponymous en octobre 2010.

L’album a atteint le numéro 50 du top suédois, et a déjà commencé à créer beaucoup de buzz avec le premier album. Il est inquiétant, lourd, satanique et parvient toujours à faire vibrer votre corps avec ces crochets mélodiques. Opus, est également la pierre angulaire des albums conceptuels de Ghost et le fondement de notre position actuelle en termes de «story line»

Sur le plan thématique, Opus met le groupe en place pour «libérer» l’antéchrist dans le monde, car l’objectif de l’album est le «rituel et la conception de l’antéchrist» et ce n’est pas avant le deuxième album d’Infestissumam, où nous obtenons réellement le Antéchrist.

Ghost Band - Crédit photo Eric CANTO

Ghost Band – Crédit photo Eric CANTO

Infestissumam (2012) – Ghost Band

En février 2012, «Special Ghoul» (qui est Tobias déguisé en Nameless Ghoul quand il fait des interviews, parce que les Papas n’ont pas fait d’interviews) a annoncé que le groupe avait terminé d’écrire et d’enregistrer leur deuxième album. Comme mentionné précédemment, en décembre 2012, à Linköping, en Suède, le groupe a joué «Secular Haze» et leur reprise ABBA de «I’m a Marionette» avant de présenter Papa Emeritus II, annonçant qu’il [Papa II] reprendra le groupe comme il [Papa I] a été renvoyé du clergé.

C’est en même temps que Ghost a fait face à beaucoup de contrecoups des États-Unis, légalement. Tout d’abord, ils ont dû devenir temporairement Ghost BC aux États-Unis pour éviter des problèmes juridiques. Ensuite, la date de sortie aux États-Unis d’Infestissumam avait été repoussée en raison du fait qu’aucune entreprise de fabrication américaine ne voulait presser les albums en raison de l’illustration blasphématoire sur les CD de luxe, les entreprises se plaignant qu’il s’agissait « essentiellement d’une orgie du XVIe siècle ».

Hélas, Ghost a décidé de changer la couverture de l’album pour éviter tout retard supplémentaire et a réservé la «couverture de luxe» pour toutes les copies européennes et les copies en vinyle aux États-Unis.

Infestissumam est l’album qui a vraiment fait de Ghost un groupe «live», car le groupe a tourné consécutivement pendant deux ans d’affilée. C’est également cet album qui a permis au groupe de se constituer rapidement une large base de fans!

En avril 2013, ils ont joué Coachella, puis en juillet ils ont joué Lolla Chicago; ce qui est en fait assez important si l’on considère qu’en 2012 le groupe Ghost était encore dans sa «phase effrayante» et plus «intimidante». Fin 2013, ils ouvrent pour Iron Maiden & Slayer, puis Avenged Sevenfold & Deftones, et terminent 2013 par une ouverture pour Alice in Chains en Europe.

En novembre 2013, Ghost a sorti son EP de reprise, If You Have Ghost, produit par Dave Grohl. (Dave a également admis avoir joué de la batterie pour Ghost en costume à quelques reprises!)

En termes de thème d’Infestissumam, c’est l’album dans lequel l’antéchrist est enfin né!
Le clergé célèbre et prépare le mouvement prévu de libérer l’antichrsit dans le monde, afin qu’ils puissent conquérir le monde. Musicalement, vous pouvez déjà dire que Ghost Band a commencé à croître financièrement, en termes de valeur de production, mais vous pouvez également entendre que Tobias Forge a trouvé le son de Ghost Band.

Il a sorti beaucoup d’éléments «heavy métal» et les a édulcorés avec des touches pop mélodiques.

ghost band 9

Meliora (2015) – Ghost Band

En mai 2015, il a été annoncé que Papa Emeritus II avait été congédié pour avoir échoué en tant que leader du pape antichrist pour Ghost Band, en raison du fait qu’il n’avait pas réussi à renverser les Églises de toutes les religions ni à succéder aux gouvernements du monde (combien ambitieux, eh ?). Alors que le buzz du battage médiatique était toujours fort, Ghost a publié le single «Cirice» en téléchargement gratuit sur le site officiel du groupe comme un aperçu de Meliora, qui a été publié plus tard en août 2015.

Meliora est vraiment l’album «révolutionnaire» de Ghost Band en termes de succès international, de production scénique et de concepts thématiques; une fois Meliora sortie, Tobias et Ghost Band n’ont pas fait marche arrière, car cela a vraiment fait de Ghost Band l’un des plus grands groupes de la décennie.

Selon Tobias, cependant, tout ce succès n’est pas venu avec un manque d’effort. Tobias Forge a travaillé avec le producteur suédois Klas Åhlund, plus connu pour sa production de musique pop. Il réfléchira plus tard que l’expertise pop de Klas avait été la touche manquante parfaite qui manquait à Ghost Band manquait pour créer le parfait « disque ABBA sombre ».

Meliora parle de l’antéchrist et réussit son titre de «tout-puissant» renversant Dieu. Comme Tobias Forge l’a expliqué (comme Special Ghoul): «Les paroles parlent du vide qui se produit quand il n’y a pas de dieu, quand il n’y a personne pour vous aider. Mais même alors, il y aura toujours des f * cker pour vous guider. Et le groupe est essentiellement décrit comme le parti religieux qui vient avec une main directrice. Nous offrons le seul endroit au monde qui soit spirituel ».

Il continue avec «la toile de fond que nous voulions peindre devant laquelle nous jouons ces chansons, est censée être, une image futuriste super-urbaine, métropolitaine, pré-apocalyptique, dystopique» qui reflète également la société moderne.

Cet album a prouvé la capacité de Tobias Forge à maîtriser l’habileté de créer un album concept. Il y a tellement de petits détails auxquels il a pensé, des détails techniques des costumes aux choix de couleurs de l’œuvre d’art, aux connexions avec leur quatrième album. Tobias Forge a finalement pu réaliser son rêve d’un album de doomy-clerical-rock, et clairement la vision de Tobias a porté ses fruits puisque le groupe a remporté un Grammy pour Cirice dans la catégorie «Best Métal». Performance »en 2016.

Ghost Band - Crédit photo Eric CANTO

Ghost Band – Crédit photo Eric CANTO

Prequelle (2018) – Ghost Band

Prequelle est le quatrième et dernier album studio de Ghost Band, et est le premier album avec l’identité de Tobias Forges. Depuis «l’enlèvement» public de Papa Emeritus III en 2017 lors de leur émission à Göteborg, les fans avaient des attentes et une attente élevées pour ce record; créant beaucoup de pression sur Tobias, car c’est le premier album où il pourrait être personnellement critiqué pour le travail de Ghost Band.

Tobias avait prévu Prequelle pendant des années, il a apparemment commencé à planifier cet album avant Meliora. Prequelle est la peste après l’apocalypse, littéralement. Tobias décrit l’album comme «la survie à travers une période tumultueuse où votre existence est fondamentalement menacée», ce qui, en dépit du thème médiéval de Meliora, reflète également les problèmes modernes du monde.

Tobias est entré dans cet album pour tourner autour des concepts de «mort et malheur», c’est pourquoi le thème central de Prequelle est la peste et la peste noire, mais il a dit qu’il était important de l’équilibrer avec des «problèmes de mortalité» tels que memento mori et «saisissez le jour» parce que l’autre moitié a survécu.

Ces thèmes décrits manifestent également des problèmes personnels dans la vie de Tobias Forge au moment de l’enregistrement de Prequelle, car cet album a été écrit et enregistré alors qu’il était en train de lutter contre un procès, chez lui en Suède, avec les anciens Ghouls (et amis de longue date). Par conséquent, le thème du «memento mori», comme l’a dit Tobias, ne concerne pas seulement les personnages qu’il a créés, mais aussi pour lui-même.

Malgré les deux nominations aux Grammy Awards de l’album, cet album a reçu des critiques mitigées dans tous les domaines. En moyenne, les critiques ont donné à cet album une note de 4,5 étoiles sur 5, alors que les fans, en moyenne, ont donné à cet album 3 étoiles sur 5.

Pourquoi? Très probablement en raison de ses tons pop-centrés. Auparavant, les albums de Ghost Band avaient des aspects pop mais étaient toujours fortement hard-rock. Cependant, c’est ce que voulait Tobias, il veut que Ghost Band grandisse en tant que groupe de stades, il veut vendre des stades et de grandes tournées, et il veut surtout des tubes en radio, ce qu’il a obtenu avec les singles « rats » et  » danse macabre ».

Ghost Band - Crédit photo Eric CANTO

Membres de Ghost (groupe) – Crédit photo Eric CANTO

Style et influences musicales de Ghost band

La musique de Ghost Band a été classée dans de nombreux genres, les critiques les ont classés en hard rock , heavy métal , doom metal , pop rock , rock progressif, rock psychédélique, rock occulte , et rock arena. Adrien Begrand de PopMattersa déclaré que Ghost Band rappelle « les premiers sons de Black Sabbath , Pentagram et Judas Priest , ainsi que le rock progressif et psychédélique de la fin des années 60 ».

S’adressant à Noisey.com, une goule sans nom a décrit Ghost Band comme un groupe de black metal au sens traditionnel, mais a déclaré qu’ils ne correspondaient probablement pas aux normes de la scène black métal actuelle. Cette Nameless Ghoul décrit la musique de Ghost Band comme un mélange entre la musique pop et le death metal.

Dans une interview, une goule sans nom a déclaré qu’ils étaient influencés par « tout, du rock classique aux groupes de metal underground extrêmes des années 80, aux musiques de film et à la grandeur de la musique harmonique émotionnelle ».

Un membre du groupe a déclaré que le mouvement suédois et scandinave du black métal du début des années 90 joue un rôle majeur dans leur acte, [105] et a déclaré que chaque membre venait d’un milieu métallique.

Cependant, le groupe a déclaré à plusieurs reprises qu’il ne visait pas à être un groupe de métal. Pour leur deuxième album, Ghost Band a choisi un style d’écriture plus diversifié; un membre a déclaré: « Nous avons essayé de faire en sorte que chaque chanson ait sa propre signature ».

Seuls quelques membres écrivent des chansons. Les auteurs composent un contour acoustique de chansons avant que d’autres instruments ne soient ajoutés pour que cela sonne comme un groupe, plutôt que d’être dominé par la guitare.

Leurs paroles sont souvent de nature satanique; un Ghoul a dit: « le premier album parle de l’arrivée prochaine du Diable , parlé en termes bibliques, tout comme l’église dira que le Jugement Dernier est proche. [ Infestissumam ] parle de la présence du Diable et de la présence du Antichrist . « 

Cependant, le groupe a dit à plusieurs reprises que leur image était toute ironique, citant que « Nous n’avons pas de programme militant. Nous sommes un groupe de divertissement. » Infestissumam traite également de « comment les gens se rapportent à une divinité ou à Dieu, des thèmes comme la soumission et la superstition, les horreurs d’être religieux. »

En outre, une goule sans nom a déclaré que le deuxième album parlait de « la façon dont l’humanité – principalement des hommes – ce qu’elle a considéré comme la présence du diable, à travers l’histoire et même de nos jours. Et c’est pourquoi le disque est alimenté par des thèmes sexuels et des femmes. .. l’ Inquisition était essentiellement des hommes accusant les femmes d’être le diable ».

La scénographie du groupe est influencée par Kiss, David Bowie et Alice Cooper , mais un membre a dit qu’elles étaient plus influencées par Pink Floyd .

 

Membres de Ghost (groupe)

  • Tobias Forge – voix, guitares, basse, claviers (2008-présent)
  • Papa Emeritus – performance vocale (2010–2012)
  • Papa Emeritus II – performance vocale (2012-2015)
  • Papa Emeritus III – performance vocale (2015-2017)
  • Cardinal Copia – performance vocale (2018-2020)
  • Papa Emeritus IV – performance vocale (2020-présent)
  • A Group of Nameless Ghouls – guitares, basse, batterie, claviers, chœurs (2010-présent)
  • Papa Nihil – saxophone (2018-2020)

Anciens membres de Ghost band

  • Martin Persner
  • Simon Söderberg
  • Mauro Rubino
  • Martin Hjertstedt
  • Henrik Palm
  • Gustaf Lindström
  • Aksel Holmgren
  • Rikard Ottoson
  • Linton Rubino
  • Megan Thomas
  • Papa émérite I, II, III et Nihil

 

 


FAQ sur le groupe Ghost

1. Qui est Ghost ?

Ghost est un groupe de heavy metal suédois formé en 2006. Le groupe est connu pour sa musique influencée par le rock des années 70 et 80, ses costumes théâtraux et son image sombre.

2. Qui sont les membres de Ghost ?

Le groupe Ghost est connu pour garder l’identité de ses membres secrets. Le chanteur principal, Tobias Forge, est le seul membre connu du groupe et incarne un personnage nommé Papa Emeritus ou Cardinal Copia, selon l’ère du groupe. Les autres membres du groupe portent des masques et des costumes sur scène pour rester anonymes.

3. Quel est le style musical de Ghost ?

Le style musical de Ghost est principalement influencé par le heavy metal, le rock des années 70 et 80, le hard rock et le doom metal. La musique du groupe est souvent décrite comme mélodique et sombre, avec des paroles centrées sur l’occulte, la religion et la mort.

4. Quels sont les albums de Ghost ?

Ghost a sorti six albums studio à ce jour : « Opus Eponymous » (2010), « Infestissumam » (2013), « Meliora » (2015), « Popestar » (2016), « Prequelle » (2018) et « Impera » (2021).

5. Quelles sont les chansons les plus connues de Ghost ?

Parmi les chansons les plus connues de Ghost, on peut citer « Square Hammer », « Cirice », « From the Pinnacle to the Pit », « Rats » et « Dance Macabre ».

6. Quelles sont les influences de Ghost ?

Ghost s’inspire de nombreux artistes et groupes de rock et de heavy metal des années 70 et 80, tels que Black Sabbath, Blue Öyster Cult et Alice Cooper. Le groupe est également influencé par la musique classique, le théâtre et les films d’horreur.

7. Quel est le concept derrière l’image de Ghost ?

L’image de Ghost est inspirée par les films d’horreur, la religion et l’occultisme. Les membres du groupe portent des costumes sombres et théâtraux, et Tobias Forge incarne différents personnages à chaque ère du groupe. L’image de Ghost est un élément important de leur performance en direct et contribue à leur ambiance unique.

8. Quelle est la signification du nom de Ghost ?

Le nom de Ghost fait référence à l’idée de la mort et de l’au-delà, ainsi qu’à l’obscurité et au mystère. Le groupe a choisi ce nom pour refléter leur image sombre et théâtrale.

9. Comment est l’expérience d’un concert de Ghost ?

Les concerts de Ghost sont connus pour leur ambiance sombre et théâtrale. Le groupe utilise des éclairages et des effets spéciaux pour créer une atmosphère mystique et engageante. Les membres du groupe portent des costumes théâtraux et Tobias Forge interagit souvent avec le public sous le personnage de Papa Emeritus ou Cardinal Copia. Les concerts de Ghost sont une expérience unique, où la musique, l’image et la performance se rejoignent pour créer une ambiance envoûtante.

10. Quelle est l’histoire de Ghost ?

Ghost a été formé en 2006 à Linköping, en Suède, par Tobias Forge, qui est le principal compositeur, chanteur et guitariste du groupe. Le groupe a sorti son premier album, « Opus Eponymous », en 2010, qui a reçu des critiques positives et a permis à Ghost de se faire connaître dans le monde du heavy metal.

Depuis, le groupe a sorti cinq autres albums, remporté un Grammy Award en 2016 pour la meilleure performance de metal, et a tourné dans le monde entier. Ghost est considéré comme l’un des groupes les plus importants du heavy metal contemporain, grâce à leur musique unique, leur image sombre et théâtrale et leur performance envoûtante.

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

 

Mass Hysteria Maniac

Mass Hysteria Maniac

Mass Hysteria Maniac est le septième album que je fais pour le groupe de métal français Mass Hysteria. Il est sorti le . Cet album est produit par Frédéric Duquesne  et masterisé par Ted Jensen.

J’ai fait les photos et les artworks de cet album qui est sorti en trois exemplaires. Un premier exemplaire digipack standard, un second artwork entièrement fait pour la série limitée et enfin un vinyle avec là aussi un artwork complètement différent.

 

La genèse de Mass Hysteria Maniac.

Lorsque l’on travaille sur un artwork, le concept arrive parfois par hasard. L’idée de Mass Hysteria Maniac provient d’une réunion du groupe Mass Hysteria. Le première artwork que je proposais ne convenait pas : trop violent. Il fallait trouver dans l’urgence une direction à prendre. Nous cherchions quelque chose qui fasse résonner l’album enregistré, néanmoins, les propositions de chacun ne faisaient pas l’unanimité.

 

Mass Hysteria Maniac

Mass Hysteria Maniac -Edition limitée

Mass Hysteria Maniac -Edition limitée

Mass Hysteria Maniac - Edition Vinyle

 

Le point de départ de Mass Hysteria Maniac fut deux dessins de l’illustrateur Jean Luc Navette qui étaient sur le téléphone de Yann, le guitariste du groupe. Il montra ces dessins aux autres membres du groupe : la décision fut prise de partir dans cette direction et de créer un couple. Le groupe et moi  aimons énormément le travail de Jean Luc Navette, ce dessin d’une femme et d’un homme aux yeux blancs fut le point de départ de la réflexion.

Un lieu fut trouvé ( L’hôtel Providence à Paris) et le shooting s’organisa en un temps record. J’avais en tête l’idée d’avoir suffisamment de matière pour travailler deux ambiances différentes.  Le résultat c’est trois artworks différents pour Mass Hysteria Maniac suivant le support (CD, Vinyle,…). Un résultat que je vous laisse découvrir ci dessus.

 

Les photos du shooting de Mass Hysteria Maniac.

Mass Hysteria Maniac
Mass Hysteria Maniac

Mass Hysteria Maniac

Mass Hysteria Maniac

Mass Hysteria Maniac

Mass Hysteria Maniac

Mass Hysteria Maniac

Mass Hysteria Maniac

Mass Hysteria Maniac

Mass Hysteria Maniac

Mass Hysteria Maniac

Mass Hysteria Maniac

Mass Hysteria Maniac

46nn  Mass hysteria maniac artwork photo eric canto 12

 

 

 

Trois ans après « Matière Noire », MASS HYSTERIA revient avec un nouvel album intitulé « Maniac ». C’est probablement l’album le plus métal de toute la discographie du groupe. Énergie et violence, probablement expliquées par une tournée de concerts intensifs de trois ans. La production, une nouvelle fois signée Fred Duquesne qui produit la 5ème l’album de MASS HYSTERIA et le deuxième en tant que guitariste.

 

Le Tracklist de Mass Hysteria Maniac

01. Reprendre Mes Esprits
02. Ma Niaque
03. Partager Nos Ombres
04. L’antre Ciel Ether
05. Chaman Acide
06. Se Brûler Sûrement
07. Nerf De Boeuf
08. Arômes Complexes
09. Derrière La Foudre
10. We Came To Hold Up Your Mind

 

rock hard mass hysteria maniac

Rock Hard – MASS HYSTERIA Maniac

Les Crédits de Mass Hysteria Maniac

Mass Hysteria, le groupe

  • Mouss Kelai — chant
  • Yann Heurtaux — guitare
  • Frédéric Duquesne — guitare
  • Jamie Ryan — basse
  • Raphaël Mercier — batterie

Mass Hysteria Maniac est le neuvième album studio du groupe de métal industriel français Mass Hysteria, est sorti le 26 octobre 2018. Album produit par Frédéric Duquesne à la guitare. Masterisé par Ted Jensen.

 

tournée mass hytsteria maniac tour

MASS HYSTERIA MANIAC TOUR 2018- 2019

Date de la tournée Maniac de Mass Hysteria 

  • 06/10/2018  La Cartonnerie REIMS (51) / COMPLET
  • 13/11/2018  La Poudrière BELFORT (90) / COMPLET
  • 14/11/2018  Le Grillen COLMAR (68) / COMPLET
  • 15/11/2018  La Chapelle des Trinitaires METZ (57) / COMPLET
  • 22/11/2018  Le Camji NIORT (79)
  • 23/11/2018  La Route du Son / Ampli BILLÈRE (64)
  • 24/11/2018  Le caféMusic’ MONT DE MARSAN (40)
  • 07/12/2018  Le Forum VAURÉAL (95) / COMPLET
  • 08/12/2018  Arc-en-ciel LIÉVIN (62)
  • 09/12/2018  L’Empreinte SAVIGNY-LE-TEMPLE (77)
  • 24/01/2019  109 MONTLUÇON (03)
  • 25/01/2019  Le Rio Grande MONTAUBAN (82)
  • 26/01/2019  Lo Bolegason CASTRES (81)
  • 14/02/2019  Carré Sam BOULOGNE-SUR-MER (62)
  • 15/02/2019  A.R.C.A.D.E. NOTRE-DAME-DE-GRAVENCHON (76)
  • 16/02/2019  La Citrouille SAINT-BRIEUC (22)
  • 28/02/2019  Le Chato’do BLOIS (41)
  • 01/03/2019  Big Band Café HÉROUVILLE SAINT-CLAIR (14)
  • 02/03/2019  L’Echonova SAINT-AVÉ (56)
  • 15/03/2019  Le Sonambule GIGNAC (34)
  • 16/03/2019  L’Usine ISTRES (13)
  • 21/03/2019  La Cartonnerie REIMS (51)
  • 22/03/2019  den Atelier LUXEMBOURG (LUX)
  • 23/03/2019  La Madeleine BRUXELLES (BEL)
  • 24/03/2019  Chez Narcisse VAL D’AJOL (88)
  • 28/03/2019  Le Noumatrouff MULHOUSE (68)
  • 29/03/2019  Château Rouge ANNEMASSE (74)
  • 30/03/2019  Le Fil SAINT-ÉTIENNE (42)
  • 01/06/2019  Plein Air de Rock JARNY (54)
  • 21-22-23/06/2019 Hellfest CLISSON (44)
  • 06/12/2019   Zenith Paris – La Villette PARIS (75)

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

La Critique de Mass Hysteria Maniac  par MétalBase

Est-il encore nécessaire de faire les présentations lorsque le nom Mass est mentionné? Leader du métal français depuis plus de vingt ans, c’est toujours avec une joie non déguisée que nous mettons à nos oreilles un nouveau disque des Parisiens. Trois ans après le très acclamé «Matière noire», Mass Hysteria est de retour sous les projecteurs avec son neuvième album studio: «Maniac».

Ce nouvel album fera-t-il partie de la discographie qualitative du groupe? D’une part, la première chose qui stimule notre appétit et nous fait écouter davantage est le soin de la production. Toujours sous la direction de Fred Duquesne, également guitariste, le résultat mérite des applaudissements.

Le son est d’une précision chirurgicale, les guitares répondent superbement aux rythmes sauvages de la batterie de Raphaël Mercier. La basse  donne aux compositions beaucoup de rondeur. La voix de Mouss, apporte elle, toute l’énergie et la rage qu’on lui connaît et donne encore plus de valeurs à l’ensemble.

Après Matière noire, largement salué par le public, une présence médiatique plus importante et un disque d’or emblématique certifiée par Contraddiction, nul doute que Mass Hysteria est un fier représentant du patrimoine métal français – sinon rock – et qu’il est mérité. Pour les mass, ce succès n’est clairement pas une excuse pour se calmer ou camper sur leurs acquis.

En effet, le nouveau disque maniaque risque de surprendre avec ses inspirations plus extrêmes, plus prononcées que jamais, pour montrer qu’ils n’ont rien perdu de leur niac.

Cette niac symbolise avant tout un principe qui a fait la joie du groupe depuis un quart de siècle: celui de la résistance. D’abord celui de l’individu qui se fait face, ses émotions, qu’il doit essayer de gérer. Ceci est illustré par l’intrigante entrée « reprendre mes esprits ».

Mais il est difficile de trouver la raison quand nous avons été frappés en mode rouleau compresseur par des guitares et une caisse claire cinglante qui ouvre l’album. Là où nous voyons évidemment l’esprit du combo, c’est dans sa relation avec le collectif.

Maniac incarne cette résistance fraternelle et en particulier le lien avec son public. Donc, dans la scène de « partager nos ombres », nous verrons des clins d’œil réguliers qui maintiennent l’intensité définie au début de l’album. À l’apogée de sa technique (impressionnant sur « Reprendre Mes Esprits »), le batteur Raphaël Mercier conduit les riffs dans un groove massif, presque tribal qui saisit l’auditeur par le col.

« L’Antre Ciel Ether » reste dans la thématique et rappelle ce besoin qui lie Mass Hysteria à leur passion et à leur art.

Le combo canalise sa colère afin de l’exploser chirurgicalement. « Ma Niaque » recherchera ses influences dans la nervosité du Thrash Metal et en particulier du Slayer qui plane sur tout le pont, également dans la chanson qui semble adopter une diction spécifique au style.
« Nerf De Bœuf », dans lequel Mouss prétend que sa « colère dépasse celle des dieux », fait revivre le Death Metal de Yann Heurtaux, comme le montre un échange de solos enragés old school.

Cette colère vient aussi des observations sur notre société avec une lutte contre l’oisiveté et l’ignorance qui domine l’espace public: « Chaman acide » ou les « Arômes complexes » dérangeants avec leurs guitares happent « l’auditeur » et ne le lâche plus.

Mass Hysteria ne manque pas non plus, comme d’habitude, d’exprimer du ressentiment contre les politiciens qui sont «l’orchestre du Titanic», et clôt «Arômes complexes» par des cris alarmants, voire terribles. Rappelle, cependant, que la fameuse résistance ne peut se faire dans la retraite et la passivité, puis invite l’auditeur à regarder vers l’avenir.

Un discours qui se transforme en catharsis, avec des rythmes sourds et des répétitions de voix dramatiques.

On retrouve aussi le groupe sur un sol plus sensible avec  » Derrière La Foudre » qui, lorsque l’intensité est omniprésente, utilise des breaks et des samples « à la Mass Hysteria » pour créer un chœur entêtant dans un registre plus sentimental.

La formule répétée à la fin «Tu meurs de peur, mais tu ne meurs pas» seule porte toute la finesse de la plume de Mouss. Maniac se termine par un petit bonbon électronique / industriel près d’un combichrist: « We Came To Hold Up Your Mind » qui se démarque du reste de l’album, part son ton obscur, mais rappelle surtout les origines du groupe.

D’une certaine manière, Mass Hysteria Maniac délivre le même message que l’armée des ombres et Matière noire, mais en enfonçant à nouveau le clou pour utiliser leurs propres termes.

S’il peut surprendre par son tempérament, Maniac représente finalement ce qui incarne le groupe : un groupe qui évolue dans le temps, qui continue à s’inspirer de son environnement et qui ne décolère pas.

Matthieu Chedid Concert 2022

Matthieu Chedid Concert 2022

Matthieu Chedid Concert 2022 à  L’Usine à Istres : Le mystère des trous dans la raquette.

 6 Juillet 2019, Festival de Nîmes, concert de Nick Manson (chanteur de Supertramp). Je shoote ce jour-là les 3 premiers titres du concert. La prod du festival me propose de shooter un invité surprise qui montera sur scène. C’est -M- qui monte sur scène pour un duo improvisé. Je shoote les deux artistes et un grand gaillard passe me voir quelques minutes après. C’est Gaspard, l’homme de confiance de Matthieu Chedid.

« Tu penses que l’on pourrait publier ton cliché sur le Facebook de Matthieu ? »

« Avec grand plaisir. »

On parle de musique, de concert puis Gaspard me propose de rencontrer un Matthieu, chaleureux, souriant. On parle de musique, de tournée, puis backstage après le concert, j’ai la chance de pouvoir shooter les deux  musiciens ensemble, en toute décontraction, niveau XXL.

« Je joue demain aux Arènes, tu viens ? » me dit Matthieu.

« Et comment ! »

Le lendemain, un accueil comme on n’en voit pas souvent ; All Access ; un Matthieu qui avant de monter sur scène me prend par les épaules et m’assène un « Surtout fais tout ce que tu veux, tu viens sur scène ». On se retrouve après le show pour quelques portraits de lui avec Marcus Miller. Trois années passent entre COVID et confinements, puis des concerts qui repartent enfin.

Un appel de Gaspard. Matthieu veut me commander le tirage qui l’immortalise avec Nick Manson. La boucle est bouclée. Je lui envoie. «On passe pas loin dans 2 mois, à Istres, pour le pré-tour de la nouvelle tournée, un tour de chauffe, si tu es dans le coin… ».

22 avril 2022, j’arrive à l’Usine pour retirer mon accred.  Je retrouve Gaspard et Matthieu. Malgré un timing serré, le groupe trouve un moment pour un portrait sur les escaliers. Un homme me met la main sur l’épaule; « Pardon jeune homme. » ; me dit Louis Chedid qui passe pour retrouver son fils sur scène. Ambiance familiale et décontractée.

Ce concert, vous allez avoir la chance de le découvrir aux Arènes de Nîmes cet été. 2h30 de live, une scénographie travaillée, six musiciens hors -pair dont Gail Ann Dorsey, bassiste de David Bowie. Un groupe qui déstructure, réinterprète les tubes de -M-. Une mise en perspective de l’histoire musicale de Matthieu, accompagnée de nouveaux titres à la couleur « Princienne ».

Maitrise du sujet, corps à corps scénique retrouvé. Le bonheur se lit sur tous les visages, tant sur la scène que dans le public. La salle d’attente du Grand Petit Concert -M-aison  du confinement s’ouvre enfin sur des artistes avides de rattraper le temps perdu en enchaînant des tableaux sur-vitaminés.

Perso, j’ai un truc pour savoir si le concert était bon: j’oublie de shooter et je me retrouve capté par ce qui se passe sur scène. Au dérushage d’Istres, Il y a comme on dit, des trous dans la raquette. Je ne retrouve pas certains moments, pas de photo.

Si je devais repasser le film de cette soirée, à la manière d’un épisode de « Black Mirror », je me verrais bien souvent devant la scène, appareil photo posé sur les genoux, un large sourire et une tête qui se balance. Alors certes, le mystère des trous dans la raquette à Istres est résolu, mais il n’est pas bien glorieux. Session de rattrapage cet été.

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 


 

 

 

Matthieu Chedid Concert

Matthieu Chedid Concert – Matthieu Chedid Concert

Matthieu Chedid Concert

Matthieu Chedid Concert – Matthieu Chedid Concert

Matthieu Chedid Concert

Matthieu Chedid Concert

Focus Magazine

Focus Magazine

focus magazineMes photos sont publiées depuis de nombreuses années dans Focus Magazine. À chaque numéro, une double page est consacrée aux concerts du moment ou à un report photo d’un événement de l’actualité culturelle.

Pour un photographe de concert, c’est l’occasion de mettre en avant certaines photos de concert.

J’ai eu l’occasion d’y publier quelques photos de grands artistes, notamment : MetallicaMuse, Rihanna, Lenny Kravitz, The Roots, Paul Mc Cartney, Oasis, Kiss, Deftone, Slayer, U2,Jamie cullum, Stromae,Elton John, Jay-Z, Sting, Rammstein, Korn, Black Keys, The Cure,Toto, M, Supertramp, Ub 40, Twenty one Pilots,  Marilyn Manson, The Offspring, Iggy Pop,Marcus Miller, Gojira, Slash,  Robert Plant, Miley Cyrus,RadioheadDepeche mode,  The Hives, skrillex, System of a Down, Julien DoréBring Me The Horizon, Refused, Scorpions, Slipknot, Bring Me The Horizon, The Prodigy, NIN, Placebo Seal, Motorhead, Alice Cooper, Leonard Cohen, Neil Young, Gun’s & Roses, Bruce Springsteen, No one is innocent, Pink, Jamiroquai, Soulfly, Massive Attack, N*E*R*D, etc…

 

focus magazine montpellier

 

 

 

Quelques grands festivals figurent également dans ces pages : Le Hellfest, Les Eurockéennes de Belfort, le Festival de Nîmes, le Mainsquare, les Déferlantes, etc.

 

Focus Magazine, c’est quoi ?

Focus Magazine est depuis 2003, un bimestriel gratuit, créé par Christophe Malsert. Ce magnifique magazine est édité a 12 000 exemplaires pour 30.000 lecteurs, le magazine est distribué dans le sud de la France.

Focus magazine est consacré au Design, à l’art, à la mode, aux voyages, à la musique, au graphisme, mais aussi à la gastronomie. Le magazine invite à la découverte d’un univers créatif, cosmopolite et urbain grâce à une ligne éditoriale ludique associée à un graphisme de premier ordre.

 

Focus magazine Montpellier

Focus magazine Montpellier

 

Focus Magazine recherche continuellement les tendances, les nouveaux talents, la nouveauté. La magazine impose le tour de force de la gratuité et de la qualité, le rendant incontournable dans le sud de la France. Bimestrielle créatif, il est un concentré «de vie urbaine et chic».

  • Dossier high-tech et design
  •  Actualités
  •  Interviews et portraits de designers, de grands artistes, chefs…
  •  Escapade dans les plus belles villes du monde
  •  Voitures de légende
  •  Sélection de concerts, d’expositions, de spectacles… dans le Grand Sud
  •  Chroniques d’albums et de bouquins
  • Guide urbain & fooding
  • Sorties

Où trouver Focus Magazine ?

Vous pouvez retrouver Focus Magazine tous les deux mois dans les meilleurs spots du sud de la France :  Montpellier, Nîmes, Avignon, Aix-en-Provence et Marseille.

 

Focus magazine Montpellier

Focus magazine Montpellier

 
Focus Magazine
 
Focus Magazine
 
Focus Magazine
 
Focus Magazine
 
Focus magazine Montpellier
 
 

Focus Magazine : déjà 100 numéros

Focus magazine a commencé avec 36 pages, après 100 numéros, le magazine en a à présent 160.

Au fil des années Focus développé son contenu et a créé une direction artistique unique et de grande qualité à chaque numéro. Dernièrement, le numéro 100 a été publié, un véritable cap pour la magazine.

Pour l’occasion, le magazine à créé plusieurs couvertures différentes, et a fait appel au graphiste Supakich. SupaKitch est un artiste plasticien. Né à Bagnolet , il vit et travaille à Biarritz avec sa femme Koralie, également artiste reconnue.

 

 

SUPAKITCH dans Focus Magazine

Élevé dans la culture manga et hip-hop, passionné de dessin et de musique depuis son enfance, SupaKitch trouve dans la rue une multitude de soutiens qui lui permettent de grandir. Ses premiers graffitis datent de 1990. Vers 1994, le Graffiti prend une vraie place dans sa vie: sous le pseudonyme de « Ride » il fonde l’équipe HV. Un an plus tard, une rencontre avec Hazy (photographe et graffeur) et Eone (producteur de musique et graffeur) le conduiront à son premier travail dans lequel il mélange différentes techniques (peinture, photo et graphisme), dont le thème principal est la musique.

Véritable compositeur de mélodies graphiques, il continue d’explorer son concept « Listen To My Picture », s’appropriant la technologie des circuits imprimés. Cette technique, similaire à la technique des « gravures » des illustrateurs des siècles passés, symbolise aujourd’hui le début d’un progrès dans le domaine de l’électronique. Ce contraste de temps, de nostalgie et de progrès technologique est omniprésent dans son travail.

Focus Magazine
À la fin des années 90, il a commencé à mixer différentes techniques sur les murs, usant ainsi de la peinture aérosol, peinture avec pinceau, le pochoir ou encore le collage. Originaire du mouvement graffiti où le choix du mur et du fond joue un rôle essentiel, SupaKitch a commencé à créer ses propres résines en 2016 embellies de différents motifs.

Ces motifs lui rappellent la surface de l’océan, mais également la texture des éléments. La feuille d’or étant utilisée pour améliorer la réflexion du soleil. À travers la technique empruntée aux shapers, SupaKitch aime être surpris par les schémas que prennent ses oeuvres, moment où l’art suit son propre chemin.

La surface devient ainsi un objet qui peut être coupé pour créer un rythme dans la composition des oeuvres qui se fige ensuite grâce à la résine qui se solidifie.

 

Focus Magazine Crédit Photo Eric CANTO

Focus Magazine Crédit Photo Eric CANTO

Focus Magazine Crédit Photo Eric CANTO

Focus Magazine Crédit Photo Eric CANTO

Focus Magazine Crédit Photo Eric CANTO

Focus Magazine Crédit Photo Eric CANTO

Focus Magazine Crédit Photo Eric CANTO

 

Interview se Christophe MALSERT, Directeur de publication

Christophe Malsert est le directeur de la publication du magazine gratuit FOCUS MAGAZINE; magazine papier bimensuel et magazine de style de vie en ligne. Distribué à Montpellier, Nîmes, Avignon et Marseille et s’adresse à tous les citadins dynamiques. J’aime vraiment sa ligne éditoriale.

Nous découvrons des articles sur de nombreux sujets tels que l’architecture et le design, l’évasion, la gastronomie, la musique … Sa coopération artistique dans le domaine du graphisme avec des illustrateurs talentueux rend ce city guide très attractif. Très curieux de ce « concentré urbain et vie stylée », c’est pour moi une sorte de contenu riche et innovant dont je suis un fan absolu! C’est pourquoi je suis heureux d’avoir eu le plaisir d’interviewer Christophe Malsert.

 

Comment gérez-vous la crise sanitaire actuelle de votre activité professionnelle ?

Christophe Malsert  Focus Magazine :  Nous ne vous mentirons pas, les 4-5 premiers jours d’emprisonnement ont été très difficiles pour l’équipe, car nous préparions le magazine avril-mai. Nous ne savions pas combien de temps durerait la crise. Au début, nous devions également résoudre rapidement avec notre comptable un licenciement partiel de notre équipe et analyser notre capacité à rester dans le temps. Ensuite, nous avons commencé à réfléchir à la manière de rester en contact avec nos lecteurs (via les réseaux sociaux) et à essayer de soutenir nos partenaires (commerçants, très petites entreprises, etc.).

Focus est aussi un studio graphique, c’est pourquoi nous avons utilisé notre savoir-faire dans le domaine de la communication au service de nos clients. Actuellement, nous sommes tous en contact constant pour discuter de nouveaux sujets dont nous aimerions discuter dans les magazines suivants.

Le comportement de chacun d’entre nous va changer après cette crise et après cette période particulière, nous devons essayer de nous réinventer.

 

Quels sont vos « trucs et astuces » pour vous adapter à la nouvelle situation ?

Christophe Malsert  Focus Magazine : Nous n’avons pas vraiment de « trucs et astuces », mais ce que nous disons est logique. Même si la crise a changé notre rythme de vie, nous essayons d’imposer un petit horaire quotidien. Rester en forme (exercice physique régulier) est déjà une priorité. Si le corps est en forme, la tête et le moral suivent, mais nous en aurons besoin lorsque nous récupérerons.

Il y a aussi une bonne fermeture, il est TEMPS …. Du temps pour lire, du temps pour cuisiner (bien sûr avec des produits de saison pour les circuits courts), du temps pour s’entraîner … Du temps pour faire toutes les choses que nous repoussons habituellement plus tard dans l’année 😊. Il est particulièrement important de ne pas tomber dans le désastre, étant ivre de trop de messages anxieux (ou de faux messages) qui abondent dans les réseaux sociaux.

Essayons de rester positifs, il existe de nombreuses initiatives formidables, et les retenir crée une vague de solidarité sans précédent. Pensons à demain et apprenons à faire évoluer notre société (à notre niveau), qui est à un tournant.

Interview réalisée par myurbansweetnesses.fr

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

 

 

SHOOTING MACHINE HEAD

SHOOTING MACHINE HEAD

J’ai eu la chance de shooter Machine Head lors d’une séance photo rapide et impressionnante. Pour un photographe de concert, Machine Head est compliqué à shooter. Machine Head refuse depuis des années les photographes de concert et encore plus tout portrait.

Par une sorte de tour de magie, j’ai shooté le groupe en 2016 après un simple mail envoyé à Robb, le chanteur. Comme quoi les solutions les plus simples sont souvent les plus efficaces.

Revenons sur l’histoire en image en vidéos sur Machine HeadMachine Head est un groupe de heavy métal, formé en 1992 à Oakland, en Californie.

 

Machine Head concert intégral février 2020 New York

Machine Head, les premières années

Machine Head est l’un des groupes de métal le plus lourd à être devenu célèbre au cours des années 1990. Fondé en 1992 par l’ancien guitariste de Vio-lence Robert Flynn et Adam Duce, leur premier album, Burn My Eyes (1994), est largement acclamé pour être aussi essentiel au heavy métal que Slayer  » Reign in Blood » et Metallica « Master of puppets ».

La première chanson de l’album, « Davidian », contient les paroles  « Que la liberté sonne  avec un coup de fusil « . Par la suite, la vidéo a été interdite de MTV en raison de sa date de sortie très peu de temps après le siège de Waco qu’elle décrivait apparemment.

Après le départ de Chris Kontos pour travailler avec Testament, les services de batterie de Dave McClain ont été acquis. Ils ont ensuite sorti l’album de suivi, The More Things Change en 1997, après quoi le guitariste Logan Mader est parti de façon inattendue au printemps 1998. Il a ensuite été remplacé par Ahrue Luster qui a travaillé avec le groupe le troisième album The Burning Red (1999).

 

Machine Head concert

Machine Head concert – Crédit photo Eric CANTO

Machine Head concert - Crédit photo Eric CANTO

Machine Head concert – Crédit photo Eric CANTO

 

Burn My Eyes 

Cet album était un signe de changement pour le groupe, le groupe décidant d’expérimenter plus plutôt que de sortir un autre album qui serait vu comme une ombre sur les traces de Burn My Eyes. Robb utilise ses techniques de rap dans cet album plutôt que le grognement qu’il utilisait sur les versions précédentes.

La chanson   « Devil With The Kings Card  » est basée sur le départ de Logan Mader du groupe. L’album a cependant reçu des réactions négatives de fans insatisfaits du virage..

Bien que Burn My Eyes ait été plus influent en tant qu’album sur la scène métal en général, selon un rapport de Blabbermouth.net, The Burning Red a vendu presque autant d’unités en 3 ans (1999-2002) que Burn My Eyes en 8 ans ( 1994-2002).

En 2000, des groupes comme Machine Head et Slipknot ont participé au placement de produits pour l’émission HBO The Sopranos. AJ Soprano, joué par Robert Iler, portait souvent des vêtements Roadrunner Records comme le t-shirt Year of the Dragon de Machine Head.

 

Machine Head concert - Crédit photo Eric CANTO

Machine Head concert – Crédit photo Eric CANTO

Supercharger

Machine Head a sortie Supercharger en 2001, bien que l’album n’ait pas bien fonctionné, principalement en raison de sa sortie peu de temps après le 11 septembre. La vidéo de la chanson   « Crashing Around You  » a été interdite par MTV en raison de ses images de bâtiments qui s’effondrent. L’album a reçu plus de la même critique qui a rencontré The Burning Red.

Une fois la tournée terminée, le groupe est retourné sur son label Roadrunner Records. En 2002, Ahrue Luster a quitté le groupe en raison de différences musicales. Ahrue Luster a été remplacé par Phil Demmel, qui a joué dans le groupe de thrash Vio-lence aux côtés de Flynn.

 

Machine Head 2003-2004

Depuis lors, 2003 et 2004 ont été en quelque sorte un renouveau pour le group et tout d’abord leur album live Hellalive en 2003 qui était un enregistrement d’un ensemble de Brixton Academy à Londres.

À l’automne 2003, Machine Head a sorti son cinquième album studio, Through the Ashes of Empires, en Europe. Début 2004, ils signent de nouveau avec Roadrunner Records aux USA, puis sortent Through the Ashes of Empires aux États-Unis, avec une nouvelle chanson ( « Seasons Wither « ) qui n’était pas apparue sur la version européenne.

Through the Ashes of Empires est revenu à un style plus proche de celui de Burn My Eyes, et a reçu une publicité importante en raison du succès de la chanson   « Imperium   » et de ce que les fans ont vu comme un retour massif à la forme – à la fois musicalement et lyriquement. . Dans le cadre de ce renouveau, Machine Head a présenté la scène  « True Metal » au festival Wacken Open Air de 2005 devant 40 000 fans – leur plus grand spectacle à ce jour.

 

Machine Head concert - Crédit photo Eric CANTO

Machine Head concert – Robb Flynn – Crédit photo Eric CANTO

Machine Head le DVD Elegies

Le 11 octobre 2005, Machine Head a sorti son tout premier DVD: Elegies. Le DVD contenait des images de concerts de la Brixton Academy en décembre 2004. Elegies contient également 3 clips: « The Blood, The Sweat, The Tears  » de Hellalive, et  « Imperium  » et « Days Turn Blue to Gray  « de Through The Ashes Of Empires.

Le DVD contient également un documentaire plutôt cinglant sur la quasi-disparition du groupe et comment ils ont survécu au grand fardeau que leur imposent les maisons de disques, la sortie d’Ahrue Luster et le manque de confiance du public dans la direction musicale du groupe.

Au cours de la première semaine de sortie du DVD,  « Elegies  » a atteint la première place aux États-Unis et la sixième place des ventes de DVD liés à la musique au Royaume-Uni.

 

Machine Head concert - photo concert

Machine Head concert – Crédit photo Eric CANTO

 

Le 11 octobre 2005 également, Roadrunner Records a sorti un album pour commémorer les 25 ans de l’histoire du label. Quatre des chansons de l’album, Roadrunner United: The All-Star Sessions, ont été écrites par Robert Flynn de Machine Head. Phil Demmel et Dave McClain de Machine Head ont tous deux contribué à l’album.

Roadrunner United était un projet conçu par le label pour mettre en valeur le talent des dizaines de groupes signés chez Roadrunner Records. Il y avait 4 « Capitaines  » affectés à l’écriture des chansons de l’album: Robb Flynn de Machine Head, Dino Cazares ex-Fear Factory, Matt Heafy de Trivium et Joey Jordison de Slipknot. Chaque  « Captain  » devait choisir quels artistes devaient participer à l’enregistrement de leurs chansons, et ils devaient être les producteurs primaires.

Le groupe travaille actuellement sur leur sixième album studio. Le 18 avril, Robb Flynn a rapporté sur le site Web du groupe que certains des titres de chanson actuels étaient Halo, Aesthetics of Hate, The Beautiful Mourning et Now I Lay Thee Down.

Ils ont également contribué un studio enregistré et produit la reprise de Metallica   « Battery » pour Kerrang! Magazine , un hommage à l’album fondateur de Metallica, Master of Puppets.

Machine Head concert - Crédit photo Eric CANTO

Machine Head concert - Robb Flynn - Crédit photo Eric CANTO

Machine Head concert – Robb Flynn – Crédit photo Eric CANTO

Machine Head The Blackening (2006-2009)

En 2006, le groupe prépare son sixième album studio intitulé The Blackening. L’album, produit par Robert Flynn et mixé par Colin Richardson, est sorti en Amérique du Nord le 27 mars 2007.

Les chansons Halo, Aesthetics of Hate, The Beautiful Mourning, Now I Lay Thee Down ont été annoncées en avril 2006 par Robb Flynn dans le journal du groupe. Selon Through the Ashes of Empires, l’album a été bien accueilli par les critiques et le public; aux États-Unis, la 53e place des ventes d’albums, alors que le groupe n’a jamais atteint cette position

A la sortie de The Blackening, Machine Head sera sur la route, que ce soit en première partie, comme pou Megadeth ou Trivium au printemps 2007, mais aussi pour Metallica en 2009. Le groupe enregistre également en Europe et en Océanie. Machine Head n’effectue qu’une seule grande tournée de concerts, celle-ci ayant lieu à l’hiver 2008 aux États-Unis.

Le groupe terminera en apothéose avec  l’ouverture de la Metallica World Tour, le festival Wacken Open Air en Allemagne, et le passage au British Sonisphere (à Knebworth) a vu l’un des meilleurs concerts du groupe ( et leur concert le plus important auquel ont assisté plus de 45 000 personnes).

Le groupe continue son chemin, mais The Blackening reste son chef d’oeuvre.
Un album qui a fait date et reste aujourd’hui inégalable.

 

 

Membres actuels de Machine Head

Robert Flynn – chant, guitare (depuis 1992)
Vogg Kiełtyka – guitare (depuis 2019)
Matt Alston – batterie (depuis 2019)
Jared MacEachern – basse (depuis 2013)

 

Anciens membres de Machine Head

Dave McClain – batterie (1995-2019)
Phil Demmel – guitare (2002-2019)
Adam Duce – basse, chant (1992-2013)
Ahrue Luster – guitare (1998-2002)
Logan Mader – guitare (1992-1998)
Will Carrol – batterie (1995-1996)
Chris Kontos – batterie (1992-1995)
Tony Costanza – batterie (1992)

 

 

Discographie 

Albums studio de Machine Head

1994 : Burn My Eyes
1997 : The More Things Change
1999 : The Burning Red
2001 : Supercharger
2003 : Through the Ashes of Empires
2007 : The Blackening
2011 : Unto the Locust
2014 : Bloodstone and Diamonds
2018 : Catharsis
Albums live[modifier | modifier le code] 2003 : Hellalive
2012 : Machine Fucking Head Live

 

Machine Head concert -photo concert

 

Singles et EP de Machine Head 

1995 : Davidian
1995 : Old
1997 : Take My Scars
1999 : From This Day
1999 : Year of the Dragon
1999 : Year of the Dragon Tour Diary : Japan
1999 : Silver (Take My Hand)
2001 : Crashing Around You
2004 : Days Turn Blue to Gray
2012 : B-Sides & Rarities

 

Chansons en Streaming de Machine Head

2019 : Do or Die
2020 : Circle the Drain

Vidéographie

1995 : Old
1995 : Davidian, de Chris Hafner
1997 : Ten Ton Hammer
1997 : Take My Scars, de Chris Hafner
1999 : From This Day, de Michael Martin
2001 : Crashing Around You, de Nathan Karma Cox
2003 : The Blood, The Sweat, The Tears, de Robb Flynn
2003 : Imperium, de Mike Sloat
2004 : Days Turn Blue to Gray, de Mike Sloat
2005 : Seasons Wither, de Mike Sloat
2007 : Aesthetics of Hate, de Mike Sloat
2007 : Now I Lay Thee Down, de Mike Sloat
2008 : Halo, de Mike Sloat
2011 : Locust, de Mike Sloat
2012 : Darkness Within, de Mike Sloat
2014 : Now We Die

 

 

Machine Head concert - Crédit photo Eric CANTO

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

 

BONUS : Machine Head interview de Robb Flynn

 

Le leader de Machine Head , Robb Flynn, a été interviewé par Metal Hammer  récemment publiée en ligne. L’entrevue révèle que Flynn ne retient pas ses coups, y compris ses réflexions sur le départ inattendu de Phil Demmel et Dave McClain et la réaction de division que l’album du groupe de 2018  » Catharsis  » a reçue. L’interview trouve également Flynn peser sur le dernier single du groupe,  » Do Or Die « , et leur tournée en cours du 25e anniversaire à l’appui de  » Burn My Eyes « .

En ce qui concerne le sujet de la décision de Demmel et McClain de quitter le groupe après une dernière tournée ensemble, Robb Flynn: «Le monde a pu me regarder divorcer sur le World Wide Web. C’est le prix de vivre sa vie en public. Bien sûr, vous pouvez partager vos voyages à travers le monde et tous les points forts, mais vous pouvez également partager tous les mauvais points. Je ne voulais pas prétendre que ça ne se passait pas et puis, à la fin de la tournée, annoncer qu’ils partaient.

Nous avons eu une relation douloureusement honnête avec nos fans et cela a été une chose incroyable. Cela a vraiment créé un lien incroyable. Nous avons fait ce voyage ensemble et il n’y a aucun moyen que je puisse me regarder dans les yeux et prétendre que cela ne s’est pas produit pendant six semaines, juste pour protéger la base de fans. Nous avons donc réglé le problème et l’avons diffusé. »

 

Machine Head concert - Robb Flynn Crédit photo Eric CANTO

Machine Head concert – Robb Flynn – Crédit photo Eric CANTO

 

Quant à « Catharsis », Demmel a apparemment donné un aperçu d’au moins une de ses raisons de quitter dans une interview en février dernier, déclarant qu’il «détestait» le disque , qualifiant le groupe de « projet solo de Robb Flynn » à ce stade. Robb Flynn lui-même ne souscrit pas nécessairement à cette accusation, disant à Metal Hammer : «Lorsque vous reculez, vous pouvez voir que tout le monde en faisait partie. Je ne sais pas exactement ce qui l’a amené à la tête, mais je sais que j’écrivais de la nouvelle musique depuis un moment et ces gars-là ne voulaient pas travailler sur des trucs.

J’ai donc commencé à faire des démonstrations de certaines choses, juste pour qu’ils puissent entendre ce que j’écrivais, puis je pense qu’il y a peut-être eu une conversation sur l’avenir, car nous savions que cette tournée à venir était la dernière chose que nous faisions pour le cycle de tournée. »

 

Quant à la réaction à « Catharsis », Robb Flynn a déclaré au sujet de l’effusion de négativité qui lui est parvenue en réponse à sa sortie: «J’ai été le sac de boxe américain pendant neuf mois à partir du moment où la première chanson de« Catharsis »a été mise en ligne. Je ne pouvais pas mettre un seul putain de poste sans une centaine de trolls qui me fassent la peau. Être le leader d’un groupe peut être solitaire. Quand les choses ne sont pas nécessairement bien reçues, c’est encore plus solitaire. »

 

Machine Head concert - Crédit photo Eric CANTO

 

Robb Flynn a continué: «Je suis fier comme si j’avais fait un putain de ce record. Je savais que ça allait énerver les gens. D’une certaine manière, c’est devenu la mythologie de ‘ Catharsis ‘, ‘C’était un record très diviseur!’ Chaque putain d’article que j’ai lu! Ouais, c’était source de division pour les suprémacistes blancs et les conneries racistes, c’était source de division pour le putain d’alt-droit. Mais nos fans ont adoré. Les gens adorent ce putain de disque. Un tas de trolls connards qui ont mis leur putain de nez dans un tas à ce sujet. Allez vous faire foutre! J’ai l’impression que certains groupes, la presse en particulier, veulent que je m’excuse pour ce disque. Je ne m’excuse pas pour ca ! « 

 » Nous savions que nous voulions que ce soit un disque de métal épique et grandiose, mais nous n’avions aucune idée de ce que ça allait être (rires). J’adorerais dire que nous avions tout planifié et que tout était parfaitement en place, mais cela ne fonctionne pas comme ça. Nous avons tous les quatre eu la chance de puiser et de laisser passer cela en nous et d’avoir en quelque sorte une vue d’ensemble où ces huit chansons se sont le mieux combinées. « 

 

A la question « Avez-vous récemment découvert une nouvelle musique qui fera une différence dans la vôtre à l’avenir ? » 
Robb Flynn: « Pas vraiment. Je regardais juste TERROR sur scène et ils sont tellement brutaux et néandertaliens. Ça m’a vraiment donné envie d’écrire des riffs très simples comme «pah pah pah… pah pah pah» (rires). Fondamentalement, juste bash parce que j’aime ça. « 

 

Machine Head concert - Robb Flynn Crédit photo Eric CANTO

Machine Head concert – Robb Flynn – Crédit photo Eric CANTO

 

Après un bref rire, Robb Flynna ajouté: «Je suis reconnaissant que quiconque ait aimé un moment de Machine Head . Si vous avez déjà aimé une chanson que j’ai écrite dans ma vie, je vous en suis incroyablement reconnaissant. Merci beaucoup d’avoir apprécié quelque chose que j’ai fait. Néanmoins, je pense que c’est incroyablement arrogant et naïf et putain de stupide de penser que tout ce que j’écris va plaire à chaque personne qui a déjà acheté un seul de nos albums.

Je ne m’attends pas à ce que tout le monde reste dans le voyage qu’est Machine Head, mais si vous restez, ça va être complètement fou parce que …la vie est folle !. « 

Machine Head a récemment terminé la première étape européenne / britannique de leur tournée du 25e anniversaire de  » Burn My Eyes  » avec les membres de retour Logan Mader et Chris Kontos de retour dans le giron. Ces spectacles comportent deux performances, l’une étant un album complet qui se déroule chaque soir avec ces deux anciens élèves susmentionnés.

Dans la deuxième performance, Robb Flynn et le bassiste / chanteur actuel de Machine Head Jared MacEachern jouent un ensemble distinct de matériel traditionnel de Machine Head avec Waclaw «Vogg» Kieltyka ( Decapitated ) à la guitare et Matt Alston ( Devilment ) à la batterie. 

 

Livre Mass Hysteria – 10 ans de Furia

MASS HYSTERIA : INCASSABLE

MASS HYSTERIA : Le groupe 

Mass Hysteria est un groupe de metal français qui a gagné une immense popularité auprès des fans de metal partout dans le monde. Depuis leur formation en 1993, ils ont sorti plusieurs albums acclamés par la critique et ont joué dans des festivals de musique en France et à l’étranger.

Leur son unique, qui mélange des riffs de guitare lourds avec des paroles fortes et engagées, a attiré des fans de tous horizons. Mass hysteria est connu pour sa capacité à faire passer des messages politiques et sociaux importants à travers leur musique, tout en offrant un spectacle incroyablement énergique.

MASS HYSTERIA

mass-hysteria-livre-10-ans-de-furia-- (1)

Leur album le plus récent, « Maniac« , sorti en 2018, a été très bien accueilli par les fans et les critiques. Il présente un son plus mature et plus diversifié que les albums précédents du groupe, tout en restant fidèle à leur style unique.

Mass Hysteria est également connu pour ses performances live incroyables, avec des spectacles pleins d’énergie et de passion. Le groupe est très engagé envers leur public, offrant des shows mémorables qui laissent les fans épuisés mais heureux.

En somme, Mass Hysteria est un groupe de metal français qui a conquis la scène internationale grâce à son son unique, ses paroles fortes et engagées, et ses performances live incroyables. Ils continuent d’inspirer des fans à travers le monde avec leur musique, et leur avenir promet d’être tout aussi brillant que leur passé.

 

Présentation de Mass Hysteria, ses origines et ses influences…

Mass Hysteria est un groupe de metal français originaire de Paris, fondé en 1993. Le groupe se compose de six membres: Mouss Kelai (chant), Yann Heurtaux (guitare), Frédéric Duquesne (guitare), Raphaël Mercier (batterie), Julien Nicolas (claviers) et Vincent Mercier (basse).

Le groupe s’est formé à une époque où le metal français était en pleine effervescence, avec des groupes comme Gojira, Dagoba ou encore Eths. Leur premier album, « Le Bien-être et la Paix » sorti en 1997, a connu un grand succès auprès des fans de metal français, et a permis au groupe de se faire connaître sur la scène nationale.

Le style de Mass Hysteria est un mélange de metal, de punk et de hardcore, avec des paroles souvent engagées et politiques. Le groupe s’est notamment inspiré des mouvements punk et hardcore des années 80, ainsi que de groupes de metal tels que Metallica ou Sepultura.

MASS HYSTERIA

Mass Hysteria a également été influencé par la culture hip-hop, et a collaboré avec plusieurs rappeurs français, tels que Passi ou Casey, pour fusionner leurs styles et créer des morceaux uniques.

Au fil des années, le groupe a sorti plusieurs albums acclamés par la critique, tels que « Contraddiction » en 1999, « De Cercle en Cercle » en 2001, ou encore « Matière Noire » en 2015. Leur son unique et leur énergie sur scène leur ont permis de gagner de nombreux fans en France et à l’étranger.

En somme, Mass Hysteria est un groupe de metal français qui s’est inspiré de nombreux mouvements musicaux pour créer un son unique, mélangeant metal, punk, hardcore et hip-hop. Leur engagement politique et social, ainsi que leur énergie sur scène, ont fait d’eux l’un des groupes de metal les plus populaires en France.

 

MASS HYSTERIA

 

Discographie Mass Hysteria

Voici la discographie complète du groupe de metal français Mass Hysteria :

Albums studio :

  • « Le Bien-être et la Paix » (1997)
  • « Contraddiction » (1999)
  • « De Cercle en Cercle » (2001)
  • « Mass Hysteria » (2005)
  • « Une Somme de Détails » (2007)
  • « Failles » (2009)
  • « L’Armée des Ombres » (2012)
  • « Matière Noire » (2015)
  • « Maniac » (2018)

Albums live :

  • « Live à L’Elysée Montmartre » (2006)
  • « Mass Hysteria Live 2013 – 25ème Anniversaire » (2014)

Compilations :

  • « Mass Hysteria / F.F.F. » (2002)

EP :

  • « Plus Que Du Metal » (1995)
  • « Contraddiction » (version single) (1999)
  • « Mass Hysteria » (version single) (2005)

Mass Hysteria est un groupe qui a sorti plusieurs albums acclamés par la critique, notamment « Le Bien-être et la Paix » qui leur a permis de se faire connaître, « Contraddiction » qui a remporté un grand succès commercial, et « L’Armée des Ombres » qui a été très bien accueilli par les fans et la presse spécialisée.

Le groupe a également sorti plusieurs albums live, dont « Live à L’Elysée Montmartre » en 2006 et « Mass Hysteria Live 2013 – 25ème Anniversaire » en 2014, qui témoignent de leur énergie et de leur talent sur scène.

En somme, Mass Hysteria est un groupe de metal français qui a sorti une discographie riche et variée, avec des albums studio acclamés par la critique et des albums live témoignant de leur talent sur scène.

MASS HYSTERIA

 

Mass Hysteria : l’album MANIAC

« Maniac » est le neuvième album studio du groupe de metal français Mass Hysteria, sorti en 2018. Cet album marque une nouvelle étape dans l’histoire du groupe, qui continue d’évoluer et de se renouveler tout en restant fidèle à son identité musicale.

L’album a été enregistré aux Studios Sainte-Marthe à Paris, sous la direction du producteur Fred Duquesne, qui avait déjà travaillé avec le groupe sur leur précédent album « Matière Noire ». Le processus d’enregistrement a été long et minutieux, car le groupe souhaitait peaufiner chaque détail pour obtenir le son qu’ils avaient en tête.

L’album comporte onze titres, qui témoignent de l’évolution musicale de Mass Hysteria. Le groupe a intégré de nouvelles influences, notamment des sonorités électroniques et des arrangements plus complexes, tout en conservant son identité musicale énergique et engagée. Les paroles abordent des thèmes tels que l’aliénation, la folie, la liberté et l’amour, avec une grande sensibilité et une réflexion profonde.

« Maniac » a été très bien accueilli par la critique et par les fans, qui ont salué l’évolution musicale du groupe tout en reconnaissant leur engagement et leur message politique et social. L’album a été suivi d’une tournée à travers la France et l’Europe, qui a permis au groupe de partager leur musique avec leur public fidèle et de conquérir de nouveaux fans.

 

Conclusion

En conclusion, Mass Hysteria est un groupe de metal français qui s’est forgé une place importante dans le paysage musical français grâce à sa musique énergique et engagée. Le groupe a su mélanger plusieurs styles musicaux pour créer un son unique, qui témoigne de son engagement politique et social.

Leur discographie riche et variée, ainsi que leur présence scénique impressionnante, ont permis à Mass Hysteria de s’imposer comme un groupe incontournable du metal français.

Le message porté par Mass Hysteria est fort et universel, puisqu’il aborde des thèmes tels que la société de consommation, la guerre, l’injustice sociale, ou encore la condition humaine. Le groupe utilise sa musique comme un moyen de faire passer des messages forts et de sensibiliser son public aux problèmes de société.

En somme, Mass Hysteria est un groupe important dans le paysage musical français, tant pour son message que pour sa musique énergique et engagée. Leur discographie et leur engagement politique et social en font un groupe qui compte, et qui est à suivre de près pour tous les amateurs de metal et de musique engagée.

 

 

 

mass-hysteria-livre-10-ans-de-furia-- (1)


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 


 

 

 

Lofofora Monstre ordinaire (2011)

Lofofora Monstre ordinaire (2011)

J’ai rencontré Reuno, le chanteur de Lofofora, il y a quelques années lors d’un de ses projets solos. Lorsque le groupe me contacta  quelques temps après pour m’occuper du visuel de l’album, je dois dire que je fus….heureux car grand fan du groupe.

 

Lofofora Monstre ordinaire

L’approche de l’artwork de Lofofora Monstre ordinaire

Certains groupes ont des idées très précises, d’autres pas. Pour cet album de Lofofora, Reuno avait une chose en tête, l’album allait s’appeler « Monstre ordinaire« . Il souhaitait quelque chose qui puisse se rapporter, représenter cette monstruosité sans passer par des raccourcis trop simples, du style un patron en costard,…

Le travail fut d’essayer de parler d’une monstruosité qui puisse être dans chacun d’entre nous. Non pas juger telle ou telle personne ou caste, mais parler de la monstruosité humaine. Cette série n’est donc pas explicite, on ne sait pas si l’homme, dont on ne voit pas le visage, enterre ou déterre quelque chose. S’il s’effondre à la vue de ce qu’il découvre ou s’il s’effondre à la vue de ce qu’il déterre. Cette monstruosité est latente…

 

Lofofora Monstre ordinaire

 

Le groupe Lofofora

Lofofora est un groupe de musique français formé à Paris en 1989. Le groupe est souvent associé au mouvement punk, bien qu’il incorpore également des éléments de metal, de rock alternatif et de musique world. Les membres fondateurs du groupe sont Reuno (chant), Phil Curty (guitare), Daniel Descieux (basse) et Édouard Caro (batterie).

Le groupe s’est fait connaître dans les années 1990 en France grâce à ses textes engagés et son énergie sur scène. Les paroles de Lofofora abordent des thèmes tels que la politique, la société, la violence, l’injustice et la condition humaine. Le groupe a sorti plusieurs albums acclamés par la critique, notamment « L’épreuve du contraire » (1999), « Mémoires de singes » (2007) et « Simple Appareil » (2018).

Lofofora est également connu pour ses prestations live puissantes et énergiques. Le groupe a tourné en France et à l’étranger, se produisant dans des festivals et des salles de concert de renom. Au fil des ans, Lofofora a influencé de nombreux autres groupes de musique en France et a contribué à l’émergence d’une scène punk et metal française dynamique et engagée.

 

Lofofora portrait

 

 

Importance de Lofofora dans le paysage musical français

Lofofora est considéré comme l’un des groupes les plus importants et influents de la scène alternative française. Depuis sa formation en 1989, le groupe a marqué le paysage musical français par son engagement, son style musical unique et ses prestations live intenses.

Lofofora a contribué à l’émergence d’une scène punk et metal française dynamique et engagée, en inspirant de nombreux autres groupes à travers le pays. Le groupe est reconnu pour sa capacité à rassembler les foules et à transmettre un message fort à travers ses paroles et sa musique.

Au-delà de son influence musicale, Lofofora a également eu un impact important sur la culture française en général. Les textes du groupe abordent des questions sociales et politiques importantes, telles que l’injustice, la violence et la marginalisation, ce qui a permis d’ouvrir le débat et de sensibiliser un public plus large à ces problématiques.

En somme, Lofofora est un groupe emblématique de la scène alternative française et un symbole de la rébellion et de l’engagement contre l’injustice.

 

L’album Lofofora Monstre ordinaire

Montre ordinaire  s’ouvre en territoire connu : Reuno n’a rien perdu de son agressivité, un flux reconnaissable entre mille. Il crache, hurle, appelle, comme il le fait depuis plus de 20 ans. Comme il le dit sur Utopiste, il n’a pas dit son «dernier mot» et nous pouvons «le tuer, et pire encore, mais ne jamais le faire taire».

Les textes reviennent sur des sujets phare du groupe, la brutalisation de masse à coup de « conneries en barre ». Les conquérants rappellent la conquête du Nouveau Monde vue par les indigènes et ce n’est pas très beau, un mec sans histoire ressemble étrangement a macho blues, tant de perspicacité amère sur la société.

 

lofofora artwork- Lofofora Monstre ordinaire

Monstre ordinaire

 

Monstre ordinaire est inspiré, les riffs de Daniel sont dévastateurs (Utopiste, Un Mec Sans Histoire) même si on remarque généralement une approche moins groovy que dans le passé, plus lourde et pesante (Frustrasong est un bon exemple). En fin de compte, c’est son côté sombre qui plaît le plus.

Le groupe n’a jamais sorti quelque chose d’aussi noire. Cette obscurité, dont la révélation prend du temps, se produit partout, à commencer par les textes de Reuno qui, s’ils sont plus sombres que d’habitude, restent de grande qualité.

Signe qu’après tant d’années le gars a encore quelque chose à dire … La façon dont il chante est également en train de changer: moins saccadée, plus profonde, plus sombre … La dernière chanson a atteint le sommet de l’obscurité de l’album, La Beauté et la Bête qui affiche 7 minutes au compteur et donne un rendu final très éloigné de ce que le groupe propose d’habitude.

 

lofofora artwork- Lofofora Monstre ordinaire

Monstre ordinaire

 

Lofofora Monstre ordinaire : Un album personnel 

Cependant, cet album, plus sombre selon Reuno, est aussi très personnel. Mais il conserve sa portée universelle .

« Ma folie » est une véritable introspection de la folie du chanteur, à la limite de la schizophrénie, un thème que l’on retrouve sur Frustrasong, qui peut facilement illustrer le parallèle entre le héros et le monstre. D’autres titres d’album sont paradoxalement beaucoup plus profonds et il faudrait sans doute écouter de longues heures pour détecter tout ce que le groupe voulait exprimer.

 

Lofofora artwork Monstre Ordinaire

 artwork – Monstre ordinaire

 

Lofofora Monstre ordinaire : Un album lourd et sombre

Musicalement, l’entrée Utopist annonce le contenu de l’album: un très bon son, parfaitement mixé lorsque la guitare, la basse, la batterie et la voix divisent la scène et infligent de gros coups sur l’auditeur tout en conservant la touche mélodique.

Seules les premières secondes du « visiteur » donnent un moment de répit avant que des guitares très sales reviennent pour annoncer le retour de l’ivresse afin de jouer ce merveilleux chant d’obscurité et de violence.

La voix de Reuno est centrale elle charme, frappe, mène, déclare, augmente l’avalanche provoquée par d’autres instruments. Avec le monstre ordinaire, Lofofora est en grande forme et prouve que le groupe est toujours là.

 

lofofora portrait monstre ordinaire

 Monstre ordinaire – credit Eric CANTO

 

Les titres de Lofofora Monstre ordinaire

01. Utopiste
02. Les évadés
03. Élixir
04. Les conquérants
05. La merde en tube
06. Le visiteur
07. Ma folie
08. Un mec sans histoire
09. Cannibales
10. Frustrasong
11. La beauté et la bête

Sortie 24 octobre 2011
Enregistré juillet 2011
Durée 50:44
Genre Punk hardcore, stoner rock
Label At(h)ome

 

 

 

Les débuts de Lofofora

Lofofora est un groupe de métal français qui voit le jour en 1989, il est composée de Reuno (chant), Phil Curty (basse), Daniel Descieux (guitare) et Vincent Hernault (batterie). Le nom du groupe fait référence au peyote dont le nom scientifique est Lophophora williamsii.

Lofofora est considéré comme l’un des pionniers du rock fusion métal (guitares saturées, raps, punk) en France. Peu de temps après, Phil Curty (basse) et Erik « Ragout » Rossignol (batteur) ont rencontré The Hammers quand une impulsion pour un nouveau style de musique est apparue. Nous pouvons citer lors de cette période l’apparition de groupes comme Mass Hysteria, No one is innocent, Silmarils, etc…

Les premiers concerts du quatuor ont eu lieu dans les années 1990-1991. Lofofora signe, en juin 1994, après quelques mois de négociations avec Polygram, ce qui permet de financer l’album enregistré et mixé par Daniel Weber (Trepal Pal, Young Gods) en octobre, chez Forces motrices à Genève.

La tournée du première album se déroule sur 115 dates dont 10 concerts au Canada . A la fin de cette tournée le groupe se penche sur l’exercice difficile du second album. Peuh ! sera composé entre janvier et mai 1996. L’album Peuh ! sera enregistré au studio Hautregard par André Gielen.

« Dur comme fer » sort en mars 1999. C’est le le troisième album du groupe. Cet album est sans doute le plus sombre et le plus abouti du groupe avec ses tempos lourds et inquiétants. Plusieurs albums suivront, de nombreuses tournées et un groupe toujours en activité et toujours aussi énervé.

 

Lofofora sur scène…

Un concert de Lofofora est un moment intense et énergique, où la musique et les paroles engagées du groupe prennent tout leur sens. Voici quelques caractéristiques qui sont souvent associées à un concert de Lofofora :

  • Une forte présence scénique : Reuno, le chanteur, est un showman charismatique et généreux, qui n’hésite pas à descendre dans la fosse pour chanter avec le public. Les autres membres du groupe sont également très dynamiques et communiquent leur énergie à la foule.
  • Un son puissant et efficace : Lofofora est connu pour son style musical énergique et percutant, avec des riffs de guitare puissants, une section rythmique solide et des mélodies accrocheuses. Le son est généralement assez fort et enveloppant, pour que le public puisse se laisser emporter par la musique.
  • Des textes engagés et poétiques : Les paroles des chansons de Lofofora abordent des sujets sociaux et politiques, comme la lutte contre les inégalités, la défense de l’environnement, la critique du système capitaliste, etc. Les textes sont souvent poétiques et imagés, et le groupe n’hésite pas à jouer sur les mots et les sonorités.
  • Une communion avec le public : Un concert de Lofofora est souvent l’occasion d’une véritable communion entre le groupe et le public, qui partagent ensemble une même énergie et une même envie de se libérer. Le public chante les paroles avec Reuno, saute en rythme, applaudit à tout rompre, et parfois même s’embrasse ou se prend dans les bras.
  • Une ambiance conviviale et festive : Malgré la dimension engagée et militante de leur musique, les membres de Lofofora sont également très proches de leur public et cherchent à créer une ambiance conviviale et festive. Ils n’hésitent pas à faire des blagues, à raconter des anecdotes, à offrir des bières au public, etc.

 

 

Discographie de Lofofora

Voici la discographie complète de Lofofora :

Albums studio :

  • « Lofofora » (1995)
  • « Dur Comme Fer » (1996)
  • « Peuh! » (1997)
  • « Double » (1998)
  • « Monstre ordinaire » (1999)
  • « Le Fond et la Forme » (2001)
  • « Mémoire de Singes » (2007)
  • « Les Choses Qui Nous Dérangent » (2011)
  • « L’épreuve du contraire » (2014)
  • « Simple Appareil » (2018)

 

Albums live :

  • « Lofofora & the Ed Warner’s Cage Experience » (1999)
  • « Live! » (2003)
  • « LIVE[S] (XIV) – 2013 » (2013)

Compilations :

  • « Lofofora Volume 1 » (1999)
  • « Lofofora Volume 2 » (1999)

Lofofora a également sorti plusieurs singles, EPs et participé à de nombreuses compilations tout au long de sa carrière.

La discographie de Lofofora témoigne de l’évolution du groupe à travers les années, depuis ses débuts punk rock jusqu’à son style plus complexe et varié mélangeant punk, metal, rock alternatif et musiques du monde. Le groupe a su maintenir une forte cohérence artistique tout en se renouvelant constamment, ce qui a permis de fidéliser son public et d’inspirer de nombreux autres artistes en France et ailleurs.

 

lofofora monstre ordinaire album 2

Membres actuels de Lofofora

  • Reuno Wangermez : chant
  • Phil Curty : guitare
  • Daniel Descieux : basse
  • Vincent Hernault : batterie

Reuno est le fondateur du groupe, présent depuis sa création en 1989. Les autres membres ont rejoint le groupe à des moments différents, mais ils font tous partie intégrante de l’histoire et de l’évolution de Lofofora.

Au fil des années, le groupe a connu quelques changements de line-up, avec des départs et des arrivées de musiciens. Néanmoins, la formation actuelle est stable depuis plusieurs années et continue d’enregistrer des albums, de donner des concerts et de défendre avec passion les couleurs de Lofofora sur scène.

Les membres de Lofofora sont également impliqués dans d’autres projets musicaux, ce qui leur permet d’explorer de nouvelles sonorités et de nourrir leur inspiration. Mais c’est ensemble, en tant que Lofofora, qu’ils continuent de porter haut les valeurs et l’engagement de la scène alternative française.

 

 

 

 


 

 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

Bonus : Interview de Reuno

Vous êtes considéré comme un pionnier de la scène métal française. Qu’est-ce que tu en penses ?

Reuno Lofofora : Vous savez, nous n’avons jamais demandé de médaille. Au moment où nous avons commencé, nous avons été présentés comme les successeurs de Bérurier Noir ou Trust. En parallèle, Loudblast revient, et le dernier album est très bon. Nous n’avons jamais eu de complexe par rapport au français, et notre côté punk des débuts a donné naissance à un son plus hardcore, voire métal. Nous avons toujours eu un très bon accueil sur la scène métal, et ces dernières années nous ont été plus que favorables.

 

Vous avez encore recruté un nouveau batteur en 2009 …

Reuno Lofofora: Nous les utilisons! En fait, cela est dû à un manque de motivation de leur part. Il est toujours regrettable que de telles choses se produisent, mais je vois surtout le côté positif de Lofofora.

Vincent est le batteur parfait. Nous avons adoré au début. Il a su apporter quelque chose de plus à la composition et a un véritable esprit de groupe. Vous savez, nous ne sommes pas là pour sentir le cul: le respect est fondamental dans ce groupe, et Vincent s’est bien intégré. C’est un excellent batteur avec un très bon jeu. Pas d’espace à remplir, ce n’est pas son affaire.

 

Comment avez-vous perçu cette scène au cours de la dernière décennie ?

Reuno Lofofora: Les années Nu-Métal ont mis en colère de nombreux groupes, tout comme nous. Tout le monde voulait devenir riche et célèbre, et finalement les trois quarts des groupes ont disparu de la circulation. Heureusement, il y a ceux qui gardent la route, par exemple Noï-d. La communauté métal s’est ouverte et la musique fusion a beaucoup évolué. Les groupes sont moins honnêtes et nous pensons que les gens aiment regarder de nouveaux groupes en live.

 

Ce nouvel album est plus exigeant, plus métal. Est-ce aussi votre point de vue ?

Reuno Lofofora: Absolument. Je dirais même que c’est moche. Certains l’apprécieront, d’autres pas, mais on s’en fiche, car on fait ce qu’on veut! Il a fallu un an pour sortir l’album. Doudou (ndlr: guitare) a eu une période plutôt sombre, il était en Angleterre à l’époque. Il a apporté beaucoup de riffs. Il a toujours cette petite chose au niveau du groove, et ses rythmes sont accrocheurs.

L’album est assez brut, avec beaucoup d’harmonie à la basse. Nous avons joué 3 nouvelles chansons en direct, « Utopiste », « Les Évadés », « La Merde en Tube » et c’était vraiment terrible.

 

 

Comment voyez-vous Lofofora dans 10 ans?

Reuno Lofofora: Avec des varices et des rhumatismes, mon ami ! Je suis toujours étonné que Lofo soit toujours là, 20 ans plus tard. Les groupes sont actuellement assez volatils. Pour être honnête, j’ai peur de l’incrustation et j’espère que nous aurons toujours le désir et l’énergie de plaire à tout le monde. Le secret de notre longévité est simple: nous n’avons jamais signé de contrat avec major et nous ne serons jamais un phénomène de mode.

 

Comment est-ce d’entendre des groupes dire que Lofo est l’un des groupes qui les a le plus influencés ?

Reuno Lofofora: C’est un plaisir. Quand j’ai eu mon premier album rock, cela m’a propulsé dans une vie de liberté. Si vous pouvez lui donner un avant-goût, c’est très bien. Lorsque vous démarrez un groupe, il voyage sur les routes, car vous voulez partager des choses avec les gens d’une manière relativement altruiste.
Ensuite, il y a deux catégories de personnes qui montent sur scène. Il y a ceux qui veulent briller, être pompés par des groupes. Il y a aussi ceux qui veulent partager de bons moments sur scène avec les téléspectateurs. Et il y a aussi l’occasion de rencontrer des gens tous les jours, ce qui enrichit nos vies.

 

BRING ME THE HORIZON

BRING ME THE HORIZON

Bring Me The Horizon est un groupe de deathcore /metalcore originaire de la ville anglaise de Shefflied. Ce groupe est relativement décrié par certains fans de métal, mais je dois vous avouer que je suis particulièrement fan du groupe. J’ai eu la chance de tourner sur certains concerts et festivals avec eux il y a quelques années.

 

Je reste toujours impressionné par la capacité d’Oliver et de son groupe à se réinventer à chaque album. Pour un photographe de concert, le groupe est assez fantastique à shooter. Ce groupe est très jeune, il a pourtant déjà plusieurs vies. Des albums riches, toujours intéressants, voir passionnants.

 

Bring me the Horizon ( BMTH ) cherche, recherche et s’aventure là où peu de groupes « extrêmes »  s’aventurent. Bon ok, je ne suis pas très objectif… alors si vous ne connaissez pas ce groupe, en voici une petite présentation.

 

Bring Me The Horizon - crédit photo Eric CANTO photographe de concert BMTH

Bring Me The Horizon –  Oliver Sykes – crédit photo Eric CANTO

Bring Me The Horizon : Le groupe

Le groupe est formé en 2004 . C’est en 2005 que Bring Me The Horizon sort son premier Ep. Il se nomme  » This Is What the Edge of Your Seat Was Made For ». Le premier album « Count Your Blessing » lui sort en 2006, il permet au groupe de se forger une réputation et d’ouvrir pour Johnny Truant ou encore Shaped By Fate.

L’album est un succès, et le groupe gagne le Kerrang dans la catégorie « Meilleur Espoir Anglais de 2006 ». C’est au début de l’année 2008 que Bring Me The Horizon prépare son second album, Suicide Season. Cet album sort en septembre, le groupe part alors en tournée avec Cancer Bats aux USA.

sonisphere - Bring Me The Horizon -  Oliver Sykes - crédit photo Eric CANTO

En novembre 2009, le groupe sort un album de remix Cup up !  qui est un album composé de remix de l’album « Suicide season ». Des remix composés notamment par les membres de The Dillinger Escape Plan et de Slipknot (entre autres)

Curtis Ward (Guitare) quitte le groupe en mars 2009. Il est remplacé par Jona Weinhofen (ex-I Killed The Prom Queen, Bleeding Through), mais ce changement n’entache pas le processus de création de leur 3ème album  » There Is a Hell, Believe Me I’ve Seen It. There Is a Heaven, Let’s Keep It a Secret »  sort le 5 octobre.

Le groupe lance petit à petit des extraits sur leur site  comme It Never Ends, Fuck, … jusqu’à la sortie officielle de l’album.

Après une tournée mondiale, le groupe entre en studio pour bosser sur l’album suivant. Il s’appellera Sempiternal est il sortira en 2013 chez RCA, chez qui le groupe vient de signer. En avril 2013, le disque sort dans les bacs, le guitariste Jona Weinhofen quitte Bring Me The Horizon et  Jordan Fish arrive aux claviers.

Bring Me The Horizon - crédit photo Eric CANTO BMTH

Bring Me The Horizon –  Oliver Sykes – crédit photo Eric CANTO

 

LES ALBUMS DE  Bring me the Horizon

Bring me the Horizon – amo ( 2018)

Le 21 août 2018, le groupe a sorti un nouveau single appelé Mantra, qui a été diffusé exclusivement sur la station de radio britannique BBC Radio 1.

Le lendemain, la sortie d’un nouvel album, Amo, prévue pour janvier 2019 est annoncée ainsi qu’une tournée mondiale fin 2018. Le single Wonderful Life with Dani Filth est sorti en octobre 2018. Début janvier 2019, le groupe a dévoilé le Single Medicine, accompagné d’un clip vidéo.

 

Il est suivi de Mother Tongue, puis Nihilist Blues with Grimes, qui est sorti la veille de la sortie de l’album. L’album est sorti le 24 janvier 2019. Le 26 juillet 2019, les Britanniques ont sorti le single Sugar Honey Ice & Tea avec un clip vidéo.

Le 6 novembre 2019, le groupe sort le single Ludens, extrait de la bande originale du jeu vidéo Death Stranding et du premier single de leur prochain album. Cette chanson est un retour au Metalcore, un genre que Bring Me the Horizon a progressivement négligé sur ses albums récents.

Définition Métalcore: Le metalcore est un genre dérivé du heavy metal et du punk hardcore qui a  émergé aux États-Unis à la fin des années 1980. Il existe deux genres de metalcore: le metalcore original, qui conserve le riff punk hardcore et la brutalité du heavy metal, et le metalcore mélodique qui combine les sons et les traits du death metal mélodique avec le punk hardcore, le metalcore et parfois emo. Au sens large et généralisé, le son est plus lourd, le rythme plus lent, les solos de guitare un peu plus nombreux, la chanson moins stridente et bien plus hurlé. 

 

Les groupes de metalcore émergent de la youth crew, culture du punk hardcore, avec de nombreux groupes adhérant au straight edge (s’abstenant de drogues et d’alcool).  Plusieurs membres du groupe metalcore sont chrétiens, dont Zao39, The Devil Wears Prada, As I Lay Dying40, Killswitch Engage, August Burns Red, Texas en juillet, For Today, Oh, Sleeper, Wolves at the Gate, Underoath41,42, Norma Jean, ou Silent Planet 43. Les architectes et Gojira (entre autres) sont végétaliens et fondent leurs textes en grande partie sur le thème de l’écologie.

 

Bring me the Horizon – That’s the Spirit (2015–2017)

En 2015, le groupe annonce la sortie d’un nouvel album intitulé That’s The Spirit. Son premier single intitulé Happy Song est mis en ligne le 12 juillet 2015. L’album marque un changement majeur dans le style du groupe, qui abandonne ses sons metalcore et hardcore pour aborder un style qui se rapproche du métal alternatif, du nu métal, du pop métal et de l’électro rock.

En 2016, le groupe donne un concert événement au Royal Albert Hall de Londres avec un orchestre symphonique et fait l’objet d’une sortie DVD.

 

Bring me the Horizon – Sempiternal (2012–2014)

Le 28 janvier 2012, le groupe a annoncé son retour au studio sur sa page Facebook. Le quatrième album pourrait être basé sur des sons et des influences post-rock. La sortie de l’album intitulé Sempiternal est annoncée pour 2013.

Ce sera le premier à sortir chez Epithaph, le label avec lequel le groupe vient de signer. Début 2013, un premier extrait de l’album Shadow moses a été publié.

Le 14 janvier 2013, le groupe a annoncé la sortie de l’album pour le 29 avril 2013. Dans le même temps, ils annoncent une tournée européenne et le départ de leur guitariste Jona Weinhofen, remplacé par Jordan Fish. Le 28 février 2013, le groupe annonce que son nouvel album: Sempiternal, disponible pendant une semaine en streaming, sortira enfin le 1er avril 2013.

Bring me the Horizon – There Is a Hell… et The Chill Out Sessions (2010–2011)

Le 4 octobre 2010, son troisième album est sorti. » Il y a un enfer, croyez-moi, je l’ai vu. Il y a le paradis, gardons-le secret. » Le groupe évolue vers le genre Metalcore. La promotion de ces derniers les conduit à des tournées intensives en Europe et aux États-Unis. En 2011, le groupe a participé au Sonisphere Travelling European Festival en Suisse le 24 juin, en Italie le 25 juin et en France au Snowhall Parc d’Amnéville le 8 juillet.

 

En novembre 2011, le groupe a accompagné le Machine Head Group en tant qu’invité pour leur tournée The Eighth Plague. Enfin, le remix EP du troisième album intitulé The Chill Out Sessions, qui était prévu pour le Nouvel An 2012, est annulé en raison de difficultés de gestion et de label. Il sera enfin disponible en téléchargement gratuit le 22 novembre 2012 sur le site Internet du Groupe.

 

Bring me the Horizon – Suicide Season (2008–2009)

Le deuxième album de Bring Me the Horizon, Suicide Season, sort le 29 septembre 2008. Suicide Season est enregistré  entre avril et mai 2008, en Suède,  avec Fredrik Nordstrom, qui a notamment travaillé avec I Killed the Prom Queen, At the Gates, Arch Enemy  et Dimmu Borgir. En mai et juin 2008, ils retournent en Australie après avoir enregistré leur deuxième album et joué lors de la dernière tournée de I Killed the Prom Queen.

Le groupe ouvre la scène principale dimanche au Reading Festival 2008, qu’ils appellent leur plus grand concert sur MySpace. Ils donnent un concert à Trabendo à Paris le 2 octobre.

sonisphere - bring me the horizon

 

En octobre 2008, ils commencent une tournée européenne avec The Red Shore, Deez Nuts et Ignominious Incarceration, suivie d’une tournée aux États-Unis avec Misery Signals, The Ghost Inside et Johnny Truant. Ils se produisent également lors du Warped Tour 2008 aux États-Unis.

Le 19 mars 2009, le groupe annonce sur leur MySpace officiel que Curtis Ward, leur guitariste depuis 5 ans, quitte le groupe, car il ne peut plus supporter le rythme des tournées l’éloignant trop de sa famille.

 

Bring Me The Horizon -  Oliver Sykes - crédit photo Eric CANTO backstage

 

Il sera temporairement remplacé par Dean Rowbotham du Mirimar Disaster, en particulier au Groezrock Festival le 17 avril 2009. Le 9 juillet 2009, un nouveau guitariste permanent, Jona Weinhofen, ex-guitariste de Bleeding Through, et de l’ancien groupe I Killed the Prom Queen intègre le groupe.

Le 2 novembre 2009, une version remix de Suicide Season est publiée. Toutes les chansons sont enregistrées par des groupes ou des artistes, dont The Secret Handshake, Robotsonics, K.C. Blitz, L’amour La Morgue, Tek One et Toxic Avenger.

 

Bring Me The Horizon - crédit photo Eric CANTO photographe de concert BMTH

Bring Me The Horizon – crédit photo Eric CANTO

Bring me the Horizon – Count Your Blessings

Leur premier album, Count Your Blessings, est sorti au Royaume-Uni fin 2006 et aux États-Unis en août 2007. Bring me the horizon loue une maison de campagne pour se consacrer pleinement à l’écriture. Les artistes enregistrent l’album à Birmingham, un projet affecté par leurs excès d’alcool dangereux et excessifs.

Pendant ce temps, le batteur Nicholls explique: «Nous avions 18 ans et sortions tous les soirs. » Pour soutenir Count Your Blessings, ils seront en tournée en novembre.

 

Bring Me The Horizon -  Oliver Sykes - crédit photo Eric CANTO

Bring Me The Horizon –  Oliver Sykes – crédit photo Eric CANTO

 

Entre novembre et décembre 2006, cette tournée est suivie d’une autre avec Lostprophets et The Blackout. En janvier 2007, Bring Me the Horizon réussit à jouer en dehors du Royaume-Uni, remplaçant Bury Your Dead lors de la tournée européenne de Killswitch Engage. Bury Your Dead a dû annuler leur apparition après le départ de leur batteur Mat Bruso.

 

Bring me the Horizon Débuts (2004–2006)

Bring Me the Horizon est formé en 2004 par divers musiciens de la scène de Shefflied. La légende urbaine raconte que le nom de Bring  serait une réplique du film « Pirates des Caraïbes » dans lequel l’acteur Johnny Depp en Jack Sparrow dit « Maintenant … apporte-moi cet horizon ». Bring Me the Horizon devient le nom officiel de Groupe.

 

Bring Me The Horizon - crédit photo Eric CANTO

Bring Me The Horizon crédit photo Eric CANTO

 

Des mois après sa fondation, le groupe a enregistré une démo indépendante appelée Bedroom Sessions. Bring me enregistre son premier EP démo, ce Ep sort en octobre 2004. Ce EP est enregistré  en deux week-end dans la ville de Nottingham. Basse et  batterie le premier week-end et guitare et  chant le second week-end.

Après la sortie de l’EP, le groupe attire l’attention du label britannique Thirty Days of Night Records, qui les signe  pour quatre albums et une nouvelle sortie de leur EP en janvier 2005.

 

 

Bring Me the Horizon est la première signature du label Thirty Days of Night Records. La réédition les aide à se populariser, et  ce premier EP atteint la 41e place des « charts » britannique.

Le groupe se retrouve récompensé dans la catégorie de meilleur nouveau groupe à la cérémonie  Kerrang! Awards. Les membres actuels de Bring me the Horizon

 

Matt Kean – guitare et basse depuis 2004
Matt Nicholls − batterie, percussions depuis 2004
Lee Malia – guitare solo, chœurs depuis 2004, guitare rythmique depuis 2012
Oliver Sykes – chant, programmation, claviers depuis 2004
Jordan Fish – claviers, chant, percussions depuis 2012

 

Bring Me The Horizon - crédit photo Eric CANTO photographe musique

Les dernières news de Bring Me …BMTH8

Au milieu de tous ces malheurs qui se déroulent à travers le monde en ce moment, le groupe publie un tas de vidéos mises à jour sur le processus d’enregistrement de leur nouvel album (tout en travaillant à distance et en s’isolant du coronavirus, évidemment).

Fait intéressant, ils ont appelé ce nouveau projet BMTH8 dans une vidéo annonçant leurs plans, signifiant qu’ils envisageraient de créer un nouvel album, soit le huitième album studio ?

 

Bring Me The Horizon - crédit photo Eric CANTO BMTH

Bring Me The Horizon – crédit photo Eric CANTO

 

Quoi qu’il en soit, le cinéaste Brian Cox a révélé dans un nouveau clip:
« Les gars travaillent à la maison sur BMTH8 , et avec la propagation du coronavirus, ils ont abandonné les studios et ils travaillent à distance depuis leur domicile. Je vais donc rester avec eux et les capturer en direct, et nous vous apporterons des mises à jour régulières afin que vous puissiez être impliqués dans le processus d’enregistrement. »

« Vous savez, c’est un moment fou, et nous savons qu’il y a beaucoup de gens à la maison qui se demandent ce qui se passe. Nous voulions faire quelque chose pour nous aider à nous débarrasser de tout ce chaos.

 » Restez avec nous … nous sommes ensemble et restons en sécurité là-bas. »

 

sonisphere - bring me the horizon Oliver Sykes

 

Il semble que le chanteur de BMTH, Oli Sykes, concrétise un plan selon lequel le groupe devait produire de la nouvelle musique avec plus de fréquence. C’était l’état d’esprit du groupe selon une interview avec NME fin 2019.

« Nous n’allons pas refaire un album, peut-être jamais », a déclaré Sykes. «Nous pensons à faire des enregistrements plus courts. Je ne veux pas dire que nous allons faire quelque chose et ne pas être à la hauteur, mais le plan est de sortir plusieurs disques l’année prochaine. »

 

bring me the horizon - backstage

 

Au cours des deux dernières années, le groupe a sorti son sixième album studio complet à Amo , puis a emmené les fans dans un voyage de 8 chansons et 75 minutes avec leur EP surprise en musique à écouter .

Maintenant, le groupe a confirmé que le 10 juin, il sortira son dernier single dans « Parasite Eve ». Bien que le groupe ait publié une série de vidéos retraçant leur processus de création à distance, la confirmation a été ponctuée d’un post instagram d’Oli Sykes.

La sortie vidéo s’est intensifiée la semaine dernière, donnant aux fans un aperçu authentique et non poli du processus créatif qui se déroule au sein de la structure du groupe. La vidéo du prologue (incluse ci-dessous) donne un aperçu réel de la motivation de Bring Me the Horizon en ce moment.

Les vidéos restantes de la série la plus récente offrent aux fans une perspective «voler sur le mur» d’une journée au bureau avec le groupe.

 

Oliver Sykes bmth- bring me the horizon tour

Bring Me The Horizon –  Oliver Sykes – crédit photo Eric CANTO

 

«Donc, le monde est un endroit foutu en ce moment et comme tout le monde, nous avons été arrêtés sur nos traces. Nous travaillions sur la musique. Nous travaillions sur un nouveau record, mais tout comme le reste du monde, tout a été mis en veilleuse; ou du moins nous le pensions de toute façon. 

Après qu’il soit devenu évident que ce verrouillage n’allait de toute façon pas de si tôt, nous avons réalisé que nous devions de toute façon rendre la musique possible. 

Vous savez si nous ne pouvons pas sortir et jouer des spectacles, si nous ne pouvons pas sortir et nous connecter avec les fans et faire les choses que nous aimons, alors nous allons devenir fous parce que le membre de Bring Me the Horizon n’a probablement pas été à la maison pendant plus d’un mois depuis environ six ans. 

Nous savons donc que nous allions devenir fous. Nous avons donc commencé à nous adapter. Nous avons commencé à trouver des moyens de continuer à le faire. »

La suite des aventures arrive bientôt…

 

 

FAQ sur Bring Me The Horizon

1. Qui sont les membres de Bring Me The Horizon ?

Bring Me The Horizon est composé de cinq membres : Oliver Sykes (chant), Lee Malia (guitare), Jordan Fish (clavier et synthétiseur), Matt Kean (basse) et Matt Nicholls (batterie).

2. Quand le groupe a-t-il été formé ?

Bring Me The Horizon a été formé en 2004 à Sheffield, en Angleterre.

3. Quel genre de musique fait Bring Me The Horizon ?

Bring Me The Horizon fait principalement du metalcore, mais le groupe a également incorporé d’autres genres tels que le rock alternatif, le post-hardcore et l’électro-pop dans leur musique.

4. Quel est le dernier album de Bring Me The Horizon ?

Le dernier album de Bring Me The Horizon est « Post Human: Survival Horror », sorti en 2020.

5. Quelle est la chanson la plus populaire de Bring Me The Horizon ?

La chanson la plus populaire de Bring Me The Horizon est « Throne », sortie en 2015. Elle a été certifiée disque d’or au Royaume-Uni.

6. Quels sont les prix remportés par Bring Me The Horizon ?

Bring Me The Horizon a remporté plusieurs prix, notamment le Kerrang! Award du meilleur groupe britannique en 2011, 2014 et 2019, et le NME Award de la meilleure vidéo pour « Avalanche » en 2017.

7. Le groupe a-t-il déjà fait des tournées internationales ?

Oui, Bring Me The Horizon a effectué de nombreuses tournées internationales, notamment en Europe, en Amérique du Nord, en Australie et en Asie.

8. Quelle est la signification du nom du groupe ?

Le nom du groupe a été inspiré d’une citation du film « Pirates des Caraïbes » : « Now… bring me that horizon ». Cela signifie que le groupe est prêt à atteindre de nouveaux sommets dans sa musique.

9. Quel est le clip le plus controversé de Bring Me The Horizon ?

Le clip le plus controversé de Bring Me The Horizon est probablement celui de la chanson « Obey », sortie en 2020. Il montre des enfants en uniforme militaire et a été accusé d’être « dangereusement politique ».

 

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

 

Le saviez-vous? Des faits intéressants sur Bring Me The Horizon

1. Quelle est la signification du nom du groupe Bring Me The Horizon ?

Le nom du groupe est tiré d’une ligne du film Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl, où le personnage Jack Sparrow demande à être amené à l’horizon.

2. Quelle est la relation entre le chanteur Oliver Sykes et le groupe de métalcore américain Architects ?

Oliver Sykes et Sam Carter, le chanteur d’Architects, sont amis depuis l’enfance et ont souvent collaboré ensemble. Oliver a même produit leur deuxième album « Ruin ».

3. Quel est le lien entre le groupe et le jeu vidéo Death Stranding de Hideo Kojima ?

Le groupe a enregistré une chanson intitulée  » Ludens  » pour la bande-son du jeu vidéo Death Stranding, développé par Hideo Kojima.

4. Quel est le rôle de Jordan Fish dans le groupe ?

Jordan Fish est le claviériste et le programmateur du groupe, il a rejoint le groupe en 2012.

5. Le groupe a-t-il remporté des prix ?

Oui, le groupe a remporté plusieurs prix, notamment le Kerrang! Award pour le meilleur groupe britannique en 2011, 2015 et 2016.

6. Quelle est la signification du tatouage sur le cou d’Oliver Sykes ?

Le tatouage sur le cou d’Oliver Sykes représente la phrase « Drop Dead », qui est également le nom de sa marque de vêtements.

7. Combien d’albums studio le groupe a-t-il sorti ?

Le groupe a sorti six albums studio à ce jour : « Count Your Blessings » (2006), « Suicide Season » (2008), « There Is a Hell, Believe Me I’ve Seen It. There Is a Heaven, Let’s Keep It a Secret. » (2010), « Sempiternal » (2013), « That’s The Spirit » (2015) et « Amo » (2019).

8. Quel est le premier single de Bring Me The Horizon à avoir atteint le top 40 des charts britanniques ?

Le premier single de Bring Me The Horizon à avoir atteint le top 40 des charts britanniques est « Drown », sorti en 2014.

9. Quel est le concept de l’album « Sempiternal » ?

L’album « Sempiternal » explore les thèmes de la vie, de la mort et de l’existence, en se concentrant sur la recherche de la signification de la vie et de la mort.

10. Le groupe a-t-il été impliqué dans des œuvres caritatives ?

Oui, le groupe a été impliqué dans plusieurs œuvres caritatives, notamment en soutenant la recherche contre le cancer du sein et en collectant

 

 

 

Gilles LARTIGOT – le Shooting

Gilles LARTIGOT – le Shooting

En tant que photographe, j’ai réalisé un shooting photo avec Gilles Lartigot il y a quelques mois. Cette photo est la couverture du livre Gilles Lartigot EAT2. Ce nouveau livre de Gilles Lartigot est la suite du best seller « EAT – Chronique d’un fauve dans la jungle alimentaire. » Je connaissais Gilles Lartigot depuis quelques années, un shooting très simple et convivial.

 

gilles lartigot eat2

Gilles Lartigot – Eat2

La rencontre avec Gilles Lartigot

J’ai rencontré Gilles Lartigot il y a une dizaine d’années. C’est au VIP du festival Hellfest open air . Nous avions discuté autour d’un verre de nos passions communes, la musique et l’alimentation. Gilles est un métalleux dans l’âme, c’est une de nos passions communes.

L’alimentation en est une seconde. Mass Hysteria jouait cette année là. C’est aussi un point en commun que nous avons, l’amour du métal français. Gilles Lartigot a d’ailleurs produit le premier album du groupe marseillais Dagoba.

 

Le shooting de la couverture du livre de Gilles Lartigot Eat2

Je fus agréablement surpris de recevoir, il y a quelques mois, un coup de téléphone de Gilles Lartigot. Il venait de terminer la suite de son best -seller EAT et voulait un portrait pour la couverture de son nouveau livre EAT2.

Gilles naviguant régulièrement entre l’Europe et l’Amérique du nord, le rendez-vous fut pris à Aubagne, sa maison du sud de la France pour un shooting improvisé. Autour d’un bon repas, nous discutons du projet, de ses attentes en matière de photo, puis après quelques heures de shooting, un résultat sobre et efficace.

Pas de fioriture lors de ce shooting, pas de coiffeur, pas de maquilleur, juste un peu d’argile blanche que Gilles Lartigot avait dans un pot. Les portraits de cette séance photo sont dans le même esprit.

 

Qui est Gilles Lartigot ?

Gilles Lartigot est un militant français pour une consommation éco-responsable et saine, hors des supermarchés et des produits agro-industriels. Gilles vit en France et à Montréal. Il est l’auteur du best seller « EAT – Chronique d’un fauve dans la jungle alimentaire » aux éditions WinterFields, paru en septembre 2013.

EAT, le livre de Gilles Lartigot est le résultat d’une enquête qui a duré plus de trois ans, une étude traitant des modes alimentaires. Le propos tourne autour du « bien manger ».

Résumé de Gilles Lartigot Eat2

Résumé du livre EAT 2 de Gilles Lartigot : « Nous vivons dans une société toxique pour notre santé. La nourriture industrielle nous rend malade. La pollution, le stress et les produits chimiques font partie de notre vie quotidienne. Gilles Lartigot, auteur du livre Eat, témoigne de son parcours et de sa conscience des aliments modernes. Il révèle divers faits sur l’élevage industriel et les additifs chimiques et nous donne quelques options pour une meilleure assimilation des aliments pour notre corps et notre esprit. »

Dans ce livre, l’auteur souligne l’importance d’être ouvert, de ne pas discriminer les gens pour leurs divergentes opinions, d’être compatissant et empathique. « C’est l’idée de débattre ensemble pour comprendre le monde dans lequel nous vivons, ne pas être sujet et être acteur de notre propre bonheur. Malgré notre désaccord, chacun de nous a une opinion intéressante à partager, une pierre pour éveiller la conscience collective. »

Pourquoi vouliez-vous écrire une suite à EAT ?

Gille Lartigot : C’était vraiment un souhait de ma part. Si je devais écouter mes lecteurs, j’écrirais un livre tous les six mois. J’ai pris mon temps. J’ai étudié de près des dossiers, comme le cas du cancer après ma rencontre avec le Dr Nicole Delepine ou la lutte pour la survie avec Vol West, qui reste l’un des piliers centraux du livre.

Deux sujets principaux intéressants et actuels que je voulais absolument partager avec les lecteurs. Ensuite, c’est allé assez vite, j’avais rassemblé beaucoup d’informations depuis que j’ai écrit EAT en 2013. Ma pensée avait changé.

 

gilles lartigot eat2 -gilles lartigot wiki

Gilles Lartigot Eat2

Présentation de Gille Lartigot par COTE Magazine

Gilles Lartigot a tout d’un athlète, un mètre quatre-vingt-dix et son quintal de muscles. Plus de trente ans de culture physique lui ont permis de faire face à tous les aléas de la vie. Dès le matin, la pratique sportive nourrit ses réflexions et son inspiration, mais aussi sa volonté d’ériger la nourriture et son mode de consommation en priorités absolues. Sa vision est simple: nous vivons dans une société toxique pleine d’industriels nuisibles en proie au stress, à la pollution et aux produits chimiques qui nous entourent.

Les dérives dans l’industrie alimentaire continueront d’augmenter et la rentabilité deviendra une exigence. En dehors de l’élevage industriel, des OGM, et des farines animales , il y a la menace du TAFTA, qui imposera des méthodes d’élevage toujours plus intensives au détriment de la qualité.

 

Parce que nos habitudes alimentaires déterminent notre santé et déterminent l’avenir de nos enfants, Gilles Lartigot a résumé ses observations et considérations dans un livre. Il livre une observation grossière des dangers de la nourriture moderne et de son impact sur le développement des cancers, des accidents vasculaires cérébraux et des maladies chroniques. Si le livre est un grand succès, c’est aussi parce qu’il prône une autre façon de manger, met l’accent sur ce qui est bon pour la santé et propose des recettes originales qui brisent les préjugés.

Bien sûr, nous avons publié un certain nombre d’articles sur l’alimentation, mais EAT est différent: il explique les bases de l’alimentation actuelle grâce à de nombreuses interviews réalisées avec des spécialistes.  Gilles Lartigot prolonge ses réflexions écrites en sillonnant la France, en organisant des cycles de conférences où il dévoile les secrets d’une cuisine originale.

 

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concert, portraits, pochettes d’album.

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

 


 

Bonus : Interview de Gilles Lartigot

Peux tu nous dire un mot sur ton parcours ?

Gille Lartigot : Je suis un écrivain 100% indépendant. J’ai écrit « Eat » il y a un peu plus d’un an. Plus tôt, j’ai eu un cycle de vie assez éclectique. J’étais musicien puis producteur. J’ai vécu en Californie à l’âge de 18 ans. A cette époque, j’avais des contacts avec le monde du sport et de la culture physique et je me suis intéressé à la nutrition.

J’ai travaillé avec mon père qui était imprimeur. J’ai fait beaucoup d’activités différentes jusqu’à ce que je commence à me poser des questions sur mon travail et ma vie en général. Nous sommes souvent absorbés par le travail. S’il est passionnant, il peut être réalisé sur un lieu et un temps dédiés, et c’est une bonne chose. Mais la plupart du temps, le travail entre dans la vie personnelle et familiale. Pour les gens qui ont des enfants, le problème est qu’ils ne peuvent pas les voir grandir, ils ne peuvent pas s’occuper d’eux. Ma femme et moi voulions faire une pause.

Nous avons lancé un projet dans l’industrie alimentaire. Tout a commencé avec les films réalisés avec une caméra cachée. L’objectif étant de protéger les animaux. Nous avons pris conscience des atrocités que nous infligeons à nos animaux, en particulier aux animaux que nous mangeons et qui sont dans nos assiettes.

Ensuite, nous avons traité les mensonges de l’industrie alimentaire. Je veux dire des conseils nutritionnels de ce type: « Il faut boire du lait », « Les protéines animales valent mieux que les protéines végétales » … Toutes ces désinformations, soutenues par le lobby, qui nous ont poussé à écrire « Eat ».

Ton alimentation de sportif à tes débuts ?

Gille Lartigot : En musculation, un repas classique se compose de nombreux produits laitiers, poulet, bœuf ou thon avec riz. Quelle chose digeste ! Mon approche de la nourriture était purement physique. J’ai dû manger mes protéines, glucides, lipides. Il s’agissait de repas avec une très petite quantité de matières premières, auxquelles des compléments alimentaires à base de lait de vache, des boissons gazeuses légères, des boissons d’endurance à la malto-dextrine, des colorants très fluorescents étaient rajoutés … Mais malgré tout, je sentais que je mangeais une alimentation très saine.

Je n’ai jamais été trop préparé ou cuisiné de plats, car mon sport exigeait de moi une nourriture « propre ». Ça vous fait sourire aujourd’hui … Mon changement de régime s’est fait rapidement, et les plantes sont désormais la base de mon alimentation. Il est encourageant de penser que le changement peut survenir à tout âge!

 

Le déclic est venu comment ?

Gille Lartigot : C’est lorsque j’ai aidé à infiltrer les fermes industrielles pour mon enquête. La première était une ferme de poules pondeuses, ce qui m’a suffisamment choqué, puis les porcs. Là, j’ai vu des choses que je n’aurais pas dû voir et qui m’ont marqué fortement. Je ne pouvais plus manger de viande. J’étais un peu paniqué car j’ai continué ce sport et j’avais encore ces préjugés alimentaires construits depuis vingt ans. J’ai donc été obligé de me renseigner sur les aliments dits « alternatifs »: végétarisme, véganisme, cru, jus …

Cela m’a ouvert les yeux. J’ai réalisé que nous pouvions manger avec conscience. Quand nous apprenons comment nos animaux sont élevés et abattus, peu de gens peuvent encore manger cette viande. C’est devenu une grande poubelle, surtout au détriment des animaux. Quand nous savons que nous tuons 3 millions d’animaux par jour et que nous devons toujours en produire plus, il est évident qu’ils sont tués de manière terrible. Pour produire plus de plantes, nous avons dû utiliser des pesticides, etc. Pour produire plus d’animaux vivants, nous tombons volontairement malades.

Aujourd’hui, les gens ne veulent pas voir, ils ne veulent pas savoir. Et quand on me dit que l’Homme a toujours été carnivore, je réponds que cela n’est pas vrai car  l’homme ne mangeait pas de viande en cage. Il chassait pour se nourrir. et l’homme est omnivore. Cette consommation excessive de viande se produit de nos jours. Avant la Seconde Guerre mondiale, il n’y avait pas de fermes industrielles. Nous mangions des bêtes élevées dans des conditions normales c’est à dire raisonnable; qui permettaient de répondre à des besoins « locaux » donc plus restreints et donc dans des conditions plus responsables et respectueuses.

Les bovins recevaient de la nourriture adaptée, pas du maïs OGM. Nous ne les bourrions pas d’antibiotiques, et ne les vaccinions pas dès la naissance. Ces pratiques me choquent. J’ai également été frappé par le fait que ces informations n’ont pas été communiquées par les principaux médias. J’avais vraiment besoin de chercher loin pour apprendre à manger différemment. Mes succès personnels m’ont convaincu.

 

Tu entends quoi par nourriture originel?

Gille Lartigot : C’est de la nourriture produite par la terre! Fondamentalement, c’est un légume. Je m’appuie en particulier sur les textes de Charles Darwin, le père de l’évolution, qui dit que l’homme est construit comme un végétarien, il doit donc manger des légumes. Hippocrate, le père de la médecine, était végétarien. Les grands penseurs grecs comme Socrate étaient végétariens. Vous avez aussi Albert Einstein, Confucius, Léonard de Vinci … Vous commencez à vous demander: ces gens sont encore très intelligents!

Je n’aime pas classer les gens: végétariens, végans … Pour moi, ce sont des « cases ». Quoique nous choisissons, il y a des aliments toxiques et des aliments originaux. Si tout le monde ne mangeait que de la viande bio, cultivée « normalement », alors la production se suffirait pas à satisfaire les habitudes alimentaires de tout le monde. Il faudrait rééduquer les gens à n’en manger qu’une fois  par semaine! Ce que faisaient les anciens.

 

Gilles Lartigot Eat 2

Gilles Lartigot Eat 2

Changer d’alimentation, ça apporte quoi ?

Gille Lartigot : La santé. C’est quelque chose de nécessaire. Malheureusement, les gens réalisent souvent leur erreurs alimentaires lorsqu’ils sont malades. C’est dommage alors qu’ils pourraient l’empêcher. Quand vous avez des enfants, vous voulez leur santé. En leur donnant des frites, de la purée de pommes de terre, du Mc Do, du coca ou des bonbons, vous les empoisonnez. Il faut en  être conscient.

Mais quand vous réalisez que vous pouvez manger différemment, que c’est bien et que vous vous amusez, alors vous réalisez que le problème n’est pas l’argent. Les gens dépensent de l’argent pour des médicaments, des substituts de repas, des compléments alimentaires et des vitamines chimiques. Le problème du temps se pose. Le temps a été volé par la société moderne. Nous n’avons plus le temps d’aller au marché,de cuisiner,de s’informer…

Mais ce problème est devenu mondial, et affecte d’autres domaines de la vie. Vous n’avez pas à changer le monde, mais vous devez changer vos habitudes, et la nourriture est à la base de ce changement, car lorsque nous buvons du jus fraîchement pressé, nous ne pensons pas la même chose que lorsque l’on nous buvons du »Gatorade ».

Avec un changement de régime, il y a une sorte d’excitation. C’est comme ouvrir une cage. Manger des aliments toxiques affecte nos pensées. C’est donc une histoire de conscience et chacun a le « clic » pour lui trouver une porte.

Mass Hysteria Olympia Artwork

Mass Hysteria Olympia Artwork

Mass Hysteria Olympia est le second live que j’ai fait pour le groupe. Le précédent live, je l’avais shooté au BIKINI à Toulouse. LE BIKINI est LA salle du sud de la France, elle et son boss, le bien nommé Hervé, bon vivant légendaire du rock’n roll, lui et ses fantastiques magrets de canard (…). Pour ce second live, on passait d’une salle fantastique, à une salle mythique : l’Olympia à Paris. Le 5 avril 2013 est donc une date important pour Mass Hysteria et pour moi.

Après une journée à tourner dans les 4 coins de cette salle mythique, une soirée riche en décibels et en sueur, je me suis attelé à créer les visuels des versions CD et DVD de ce double album que je vous laisse découvrir ci-dessous.

 

Mass Hysteria Olympia

Mass Hysteria Olympia : Le concert

Le groupe avait annoncé son passage dans la mythique salle parisienne de L’Olympia pour fêter comme il se doit ses 20 ans. C’est dans une salle complète et bouillante et devant 2200 furieux que le groupe a célébré ses 20 ans.

Pour compléter l’événement, histoire de compliquer la tâche, Mass Hysteria a invité deux formations : The Arrs, ​​qui ouvrira le bal avec un nouvel album en poche à présenter au public, et Punish Yourself, le combo industriel toulousain.

Ce concert fait le tour de la carrière du groupe pour nous offrir probablement le meilleur de La discographie. Le groupe en profite pour réunir le Line Up original pour le plaisir des fans de la première époque.

Le groupe vise haut, mélange les tempos et les ambiances pour créer des moments forts en maintenant ce lien qu’il a toujours eu avec le public. Il s’agit bien d’une des qualités du groupe une proximité et un respect qui lui permet de générer cette furia propre qu’au groupe.

 

Mass Hysteria Olympia

 

Mass Hysteria Olympia est un album de 21 titres pour environ 1h40 de Furia.

Mass Hytseria Olympia l’album live le plus complet du groupe, mais également comme un très beau cadeau pour les fans du groupe.On y retrouve les classiques. Des titres comme  Positif à Bloc, World on Fire, Babylone, Une Somme de Détails….

La version Blue Ray commence par l’installation des mythiques lettres sur la façade de l’Olympia, la célèbre salle de concert parisienne qui a vu passer des milliers d’artistes. C’est cette image qui sert de fond au menu du disque.

Ce Blu-ray propose la vidéo du concert à l’Olympia, le set grandiose du Hellfest et le clip vidéo de « Même si J’explose ».

 

Mass Hysteria Olympia

Mass Hysteria Olympia – Crédit photo Eric CANTO

Mass Hysteria Olympia : deux versions disponibles

« Mass Hysteria à l’Olympia » (VERYCORDS)  disponible en deux éditions :

  • Digipack (2CD + DVD) : en bonus le documentaire « Sur la route des Festivals » (45 min) & Clip « Même si j’explose »
  • Blu-Ray : en bonus le live du Hellfest 2013 (nouveau mixage, nouveau montage) & Clip « Même si j’explose » 

 

Mass Hysteria Olympia - Crédit photo Eric CANTO

Mass Hysteria Olympia – Crédit photo Eric CANTO

mass hystera olympia cd dvd credit photo eric canto 19

 

Mass Hysteria Olympia : Production

Il a été enregistré en live à l’Olympia à Paris le 5 avril 2013.

 

Mass Hysteria Olympia : Liste des titres par support

La version CD de Mass Hysteria Olympia

CD 1

  • Positif à Bloc
  • Tout Doit Disparaître
  • World on Fire
  • Babylone
  • Une Somme de Détails
  • L’Homme S’Entête
  • P4
  • Sur la Brèche
  • Donnez-Vous la Peine
  • Remède

 

CD 2

  • Pulsion
  • Sérum Barbare
  • Vertige des Mondes
  • L’Archipel des Pensées
  • L’Esprit du Temps
  • Même Si J’Explose
  • Knowledge Is Power
  • Respect to the Dancefloor
  • Des Nouvelles du Ciel
  • Contraddiction
  • Furia

 

La version DVD Mass Hysteria Olympia 

  • Positif à Bloc
  • Tout Doit Disparaître
  • World on Fire
  • Babylone
  • Une Somme de Détails
  • L’Homme S’Entête
  • P4
  • Sur la Brèche
  • Donnez-Vous la Peine
  • Remède
  • Pulsion
  • Sérum Barbare
  • Vertige des Mondes
  • L’Archipel des Pensées
  • L’Esprit du Temps
  • Même Si J’Explose
  • Knowledge Is Power
  • Respect to the Dancefloor
  • Des Nouvelles du Ciel
  • Contraddiction
  • Furia

 

mass hystera olympia cd dvd credit photo eric canto 18

mass hystera olympia cd dvd credit photo eric canto 20

 

Mass Hysteria Olympia : Les Crédits

  • Mouss Kelai — chant
  • Yann Heurtaux — guitare
  • Nicolas Sarrouy — guitare
  • Vincent Mercier — basse
  • Raphaël Mercier — batterie et samples
  • Erwan Disez — guitare (sur le morceau Respect to the Dancefloor)
  • Stéphan Jaquet — basse (sur le morceau Respect to the Dancefloor)
  • Pascal Jeannet — chœurs (sur le morceau Respect to the Dancefloor)

 

Une version Blu Ray a également été éditée, mais la piste 5.1 étant défectueuse (contrairement à la PCM et la 2.0) sa commercialisation s’est limitée à la sortie. À noter qu’elle contenait en bonus inédit l’intégralité du concert au Hellfest de 2013.

 

Récompense de Mass Hysteria Olympia

En mars 2018, soit 5 ans après sa sortie, il s’est vendu à plus de 7 500 exemplaires et est certifié vidéo or.

 

Mass Hysteria Olympia - Crédit photo Eric CANTO

 

 

L’histoire du groupe MASS HYSTERIA

Mass Hysteria est né en 1993 dans le 20ème arrondissement de Paris, le groupe est constitué en grande majorité de bretons immigrés. Mass Hysteria enregistre 2 démos avant de produire le premier album. Des démos où la guitare est tenue par Alain Fornassari un ancien de Treponem Pal. Le groupe trouve sa configuration de croisière avec l’arrivée de Pascal aux machines et de Yann Heurtaux à la seconde guitare.

En 1997, le premier album suivi d’un live les placeent au sommet du Métal Industriel. Kmar, le chanteur de No One Is Innocent n’hésite pas à les encenser en affirmant que Mass Hysteria est  » un des seuls trucs qui soit arrivé comme ça, qui a débarqué et qui tient vraiment bien la route » .

 

Et puis, en 2005, c’est la chute : l’album éponyme tente une percée vers la pop rock. A tel point que 3 morceaux sont signés par Miossec… Une déconvenue commerciale qui signe un retour aux sources avec la sortie de « Une somme de détails » en 2007 où l’on trouve Fred de Watcha à la préproduction… Et Emmanuelle Monet (ex Dolly) sur le dernier titre en hommage à son bassiste décédé en 2006.

Un très bon opus qui (re)place Mass Hysteria comme un des leaders de Métal français. Et pourquoi pas une percée hors de l’Hexagone puisque pour « Contraddiction » – déjà – Korn, médusé par la puissance du groupe, évoquera une participation des frenchies à leur US Family Values !

 

Mass Hysteria Olympia - Crédit photo Eric CANTO

 

En juillet 2009, c’est Metallica qui souhaite les voir assurer leur première partie aux Arènes de Nîmes. Un beau défi qui devance de quelques mois la sortie de leur 5ème album sorti fin septembre.

Mais autant de défis scéniques ne pouvaient rester sans récompense : en juin 2011 « Mass Hysteria live » témoigne, une seconde fois dans l’histoire du groupe, de cette puissance ravageuse. Le tout enregistré au Bikini à Toulouse et au Hellfest en Bretagne.

« L’armée des ombres » sort en 2012 suivi un an plus tard d’un autre live enregistré le 5 avril 2013 à l’Olympia et au Hellfest de la même année par Arte. En 2015, Nicolas Sarrouy quitte le groupe remplacé par le guitariste et producteur Fred Duquesne.

En 2016, ils sont de nouveau au Hellfest où ils affirment haut et fort que Clisson est bien en Bretagne !

 

Mass Hysteria Olympia - Crédit photo Eric CANTO

 

Mass Hysteria Olympia - Crédit photo Eric CANTO


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

 

BONUS: Critique de l’album Mass Hysteria – A L’Olympia (Live) par  Karnogal de lagrosseradiométal.com

En bonus un retour sur la critique de l’album MASS HYSTERIA à L’Olympia par la grosse radio.com lors de la sortie de l’album en DVD. En Un grand merci à eux pour ce retour intéressant.

Poursuivant son parcours extrêmement riche depuis la sortie de L’Armée des ombres, Mass Hysteria vient de sortir un troisième album live enregistré à l’Olympia en avril 2013 à l’occasion de ses vingt ans. Histoire de poursuivre une année extrêmement riche, la bande se fait également plaisir en proposant cet enregistrement en DVD et Blue Ray. Ben l’ancien va se faire un plaisir de décortiquer ce dernier. Mais d’abord, place au CD!

5 avril 2013. Une date à placer sous le signe de la fête et de la réussite. En effet, Mass Hysteria avait annoncé que ce passage dans la mythique salle parisienne qu’est L’Olympia serait l’occasion de fêter ses vingt ans. Et c’est donc dans une salle complète de chez complète et devant 2200 furieux et furieuses que le groupe a célébré sa double décennie.

Ces furieux et furieuses ont d’ailleurs été particulièrement gâtés. Avec 21 pistes pour environ 1h40 d’indus-metal, À L’Olympia s’affiche non seulement comme l’album live le plus complet du groupe, mais également comme un très beau cadeau pour ses fans.

Mass Hysteria Olympia - Crédit photo Eric CANTO

 

La discographie, composée de sept disques, voit tous ses classiques joués avec une énergie et une rage évidente (même sans les images!). Seul Mass Hysteria est laissé de côté, ce qui n’est surement pas une mauvaise chose pour certains.

Après avoir envoyé du très très lourd avec le totalement efficace « Positif à bloc », Mass Hysteria continu de manœuvrer le bulldozer L’Armée des ombres avec « Tout doit disparaitre ».

Pierre angulaire de ce live, la dernière production de MH voit huit de ses pistes jouées lors de ce concert. Les classiques « P4 », « Donnez-vous la peine » ou encore « Babylone » sont évidemment présents et le plaisir que l’on ressent, aussi bien chez les musiciens que dans les oreilles, est le même que lorsque l’on écoutait ces titres il y a cinq, dix ou quinze ans.

La bande reste fidèle à elle même en terminant sa setlist par des compositions qui ont fait son succès comme « Respect to the Dancefloor » ou la complètement déjantée « Furia ».

Célèbre pour être très proche de son public, Mouss Kelai n’est pas avare en parole et clame régulièrement son amour pour la scène française. Seul bémol, certaines de ses interventions ont été coupées nette. Dommage. Enfin côté son, l’équilibre entre chaque instrument est excellent. On a plus qu’à fermer les yeux et s’imaginer les cinq bonhommes retourner la scène avec frénésie
.
Bilan des courses: À L’Olymbia est un très bon album live avec pour seul défaut son manque de surprise. Les classiques, et seulement les classiques, composent ces deux disques. Des titres comme « Attracteurs étranges » ou encore un « Killing The Hype » auraient été les bienvenues. Mais en dépit de cette petite déception, Mass Hysteria comblera tous ses fans.

 

Mass Hysteria Olympia - Crédit photo Eric CANTO

 

Le son c’est génial, l’image, c’est encore mieux, surtout chez Mass Hysteria qui a toujours apporté à l’aspect visuel de ses créations beaucoup de soin, aidé en cela par l’extraordinaire travail d’Eric Canto.

Pour célébrer dignement ses 20 ans, le groupe investit donc l’Olympia, et c’est tout naturellement que le Blue Ray s’ouvre sur l’installation des mythiques lettres rouges sur la façade de la célèbre salle de concert parisienne.

C’est d’ailleurs cette image qui sert de fond au menu du disque et Mouss le rappellera avec une poignante sincérité durant le concert  » les grands groupes, ils sont blasés …pour eux, l’Olympia, c’est un showcase, mais pour nous, c’est 20 ans pour arriver à ça, et un putain de bonheur ! »

Dans le détail, le blue-ray propose la vidéo du concert à l’Olympia (set entier ou accès par titre), le set hallucinant du Hellfest et la vidéo de « Même si J’explose ». Dans le détail, le blue-ray propose la vidéo du concert à l’Olympia (set entier ou accès par titre), le set hallucinant du Hellfest et la vidéo de « Même si J’explose »  C’est un peu léger et cela me donne l’occasion de souligner une légère déception, dans ce format, point de documentaire sur la tournée des festivals de l’été, uniquement disponible sur le DVD.
Côté audio, c’est le classique choix : stéréo ou 5.1.

Avant de revenir sur le concert parisien, parlons du clip. C’est une pure merveille ! Esthétiquement très travaillé avec un sublime rendu noir et blanc, des ralentis et des gros plans de toute beauté, cette vidéo referme magnifiquement le visionnage (eh oui, je commence par la fin, comme dans un roman qu’on attend avec impatience).

Le concert du Hellfest… à part vous conseiller d’aller lire le report publié fin juin, que dire ? Que Mouss était définitivement dans une très grande forme ce jour-là, insufflant une énergie diabolique à cette prestation, que le groupe et le public ne faisait qu’un, et que rien que pour l’image du circle pit sur « P4 » avec Mouss, Nico et Yann encerclés par une marée humaine tourbillonnante, l’achat de cette vidéo est purement indispensable !

Inutile d’en dire plus, si ce n’est peut-être que la durée du set (45 minutes) confère à ce gig une atmosphère d’urgence encore plus palpable que sur un concert classique du combo.

 

mass hystera olympia cd dvd credit photo eric canto 22

 

Mais abordons maintenant le véritable objet de cette chronique (en essayant de ne pas trop être redondant avec ce que Karnogal vient de vous dire (et auquel j’adhère tout à fait).

On démarre avec l’entrée dans la salle (chargée d’histoire) entrecoupée de courte interviews de fans. Sur scène, le noir se fait et l’intro voit des percussions japonaises martelées un rythme lancinant, tandis qu’en milieu de scène se dressent les deux personnages qui illustrent la pochette de L’Armée des ombres. Un long moment de calme, de fascination, d’immobilisme terminé par un noir assez long. Lorsque la lumière revient, le quintet est sur scène et c’est l’explosion avec l’ouverture sur « Positif à bloc ».

Visuellement, c’est simple, c’est la première fois que je regarde une vidéo de concert qui donne REELLEMENT l’impression d’assister au spectacle, d’être totalement immergé dans l’action. Le secret ?

En plus des prises de vue habituelles, des caméras dans le public, ou bien en fond de salle mais filmant à ras des spectateurs donnent un réalisme hors norme à cette captation (y compris quand les cadreurs se font embarquer dans les mouvements de foule !).

La réalisation est très organique (sans surjouer dans le montage épileptique) et j’ai particulièrement apprécié la discrétion des cameramen sur scène qu’on ne voit quasiment pas dans le montage

Quelques lignes plus haut, j’ai parlé de quintet, mais c’est faux, car ce soir-là, encore plus que les autres, outre Mouss, Yann, Nico, Vincent et Raphaël, il faut aussi compter le public, omniprésent (sur Babylone, c’est juste époustouflant !), ressemblant autant à un océan déchaîné qu’à un lac de lave en fusion. Un mouvement permanent secoué de spasmes, de convulsions.

Et puis il y a ces visages, proches de l’extase, ces regards dans lesquels on lit la ferveur, mais aussi la reconnaissance, le plaisir de voir le chemin parcouru, tous ces fans connaissant tous les textes du premier au dernier mot…Une osmose qui atteint peut-être son paroxysme sur les morceaux les plus calmes, notamment « Remède » (et tant pis si ce titre voit Mouss être approximatif dans sa justesse).

Une foule qui mange littéralement dans la main du vocaliste, qui s’exécute lorsque celui-ci lui demande de se séparer en deux pour un braveheart (difficile à mettre en place dans l’exiguïté de la salle, mais qui donne lieu à une mémorable bataille !).

La soirée défile à grande vitesse et pour donner une dimension encore plus humaine à cette célébration, le groupe remercie son staff dans un superbe hommage (ingé son, light) mais appelle aussi les anciens membres et même tous les gamins des musiciens (il faut voir l’émotion et la fierté de Yann, prenant son bout de chou dans les bras et venant se poster en milieu de scène) avant une version ultra festive de « Respect to The Dancefloor ».

Le final est carrément surprenant avec l’arrivée de danseuses brésiliennes avant « Furia » (un joli clin d’œil aux grandes heures de ce temple parisien de la variété).

Que vous aimiez Mass Hysteria ou que vous souhaitiez simplement découvrir ce groupe, précipitez-vous sur ce témoignage live car il est aussi impressionnant que fidèle à tout ce que ce combo peut représenter dans le paysage métal français. Un must !

 

La relation entre l’artwork et la musique

La relation entre l’artwork et la musique

Pochette album : comme le suggèrent les lois de la physique, vous verrez les choses avant de les entendre. Ce n’est pas différent quand il s’agit d’écouter un album ou une chanson, car le plus souvent, avant d’appuyer sur la lecture, la première chose qui attirera votre attention est la pochette, son esthétisme, ses couleurs, son message…

Dans cet article, je vais explorer la relation entre la musique et les œuvres d’art, en détaillant son importance pour améliorer l’expérience de l’auditeur, mais aussi, comment les œuvres d’art ont changé et continueront de changer à l’ère numérique.

 

 

Pochette album: Relation entre l’œuvre d’art et la musique

Bien qu’il puisse sembler qu’un album soit centré uniquement sur la musique, l’illustration ornant sa pochette est essentiellement l’équivalent de la couverture d’un livre. En effet, la musique est une expérience qui met tous nos sens en éveil. L’auditeur va ressentir l’émotion générée par l’univers de l’artiste,  parce que la musique va nourrir son imagination. C’est pour cette raison que l’artwork est important dans la musique.

En conséquence, les œuvres d’art et la musique vont de pair.
Les clips vidéo font partie intégrante de l’industrie musicale et il en va de même pour les illustrations de votre album.

L’œuvre d’art sert de portail à ce que l’auditeur peut attendre d’un album, et même à quel type de musicien se cache derrière la créativité.
Des couvertures d’album solides font une déclaration, car après tout, cette imagerie est l’occasion de faire la bonne première impression.

De nos jours, avec les nombreux progrès technologiques, les fabricants de disques sont capables de produire un kaléidoscope de vinyles de toutes les couleurs et de tous les motifs.l’aspect visuel sert un projet musical, le met en avant et influence le public.

Ainsi, le vinyle physique lui-même devient partie intégrante de l’œuvre d’art et à son tour partie intégrante de l’expérience musicale collective. On écoute aussi avec les yeux.

 

pochette album olivia ruiz

Pochette album: Olivia Ruiz

Pochette album : L’évolution de l’oeuvre dans l’industrie musicale actuelle

Avant Internet, la musique ne pouvait être achetée que dans un format physique et, par conséquent, l’emballage et la présentation d’un album étaient primordiaux pour assurer son succès commercial.

Les artistes avaient une toile en carton de 30 x 30 cm ou une boîte en plastique de 10 x 10 cm pour embellir les albums avec des illustrations qui inciteraient les auditeurs à prendre en mains l’objet, le découvrir pour finalement l’acheter.

De nos jours, les pochettes d’album et de single apparaissent comme de minuscules carrés sur nos bibliothèques de musique et nos sites de streaming. Pourtant, malgré cette miniaturisation, ces aides visuelles sont toujours d’actualité.

 

 

pochette-album-artwork-cover

Pochette Album LIVINGSTONE

Pochette album : Avons-nous encore besoin d’une cover, d’un artwork ?

La musique n’est pas seulement une expérience auditive. C’est une affaire multi sensorielle qui déclenche toutes sortes de sentiments et d’émotions.”

Lorsque nous écoutons de la musique, nous voulons ressentir d’une certaine manière, être transporté dans un endroit entièrement différent, et la pochette d’un album peut aider à le faire.

La sensation de toucher est également quelque chose qui améliore l’expérience d’écoute.

Malgré la récente augmentation des sites de streaming musical, les ventes de vinyles ont continué d’augmenter au cours des cinq dernières années environ, ce qui a donné aux artistes la liberté de travailler sur une plus grande toile.

Quoi qu’il en soit, il est quelque chose de spécial et profondément personnel de placer un vinyle sur une platine et d’écouter un album tout en ayant la pochette à portée de main.

Et n’oublions pas que pour un artiste, se créer une identité artistique est primordiale pour se démarquer et se faire un nom. L’identité visuelle de l’artiste (typographie, charte graphique, une histoire, pochettes, affiches de concerts…) est donc primordiale pour que son nom et projet musical soient reconnus.

 

 

couverture album - illustration album - artwork vinyle

Pochette Album MASS HYSTERIA « TRIANON »

 

Sur la plupart des versions de luxe, les artistes ont tendance à inclure des illustrations d’accompagnement, des photographies, des livrets de paroles, qui sont tous conçus pour l’interaction.

Cela nous amène également à l’un des aspects les plus sous-discutés de l’attrait esthétique des couvertures de vinyle : la texture.

Certaines pochettes sont fabriquées avec un extérieur brillant, tandis que d’autres optent pour un style parchemin plus rugueux.

Cet aspect de la création de pochettes d’album joue sur le toucher.
C’est une caractéristique que l’on retrouve chez les lecteurs. Toucher le livre apporte une certaine dimension à sa lecture. Il en va de même pour les vinyles.

Même si les illustrations d’album sont maintenant (principalement) réduites à une minuscule vignette sur nos écrans, c’est toujours un aspect si important du processus de création d’un monde pour un album particulier.

Donc, afin de répondre à la question de savoir si nous avons encore besoin de pochettes d’album, je vous laisse avec une pensée : imaginez ce que ce serait, si tous les CD, vinyles, albums numériques que vous possédez n’avaient pas d’illustration.

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

Mass Hysteria l’armée des ombres

Mass Hysteria l’armée des ombres

Mass Hysteria l’armée des ombres est le 7e album studio de Mass Hysteria, groupe de métal français.L’armée des ombres est sorti le 27 août 2012. Je me suis occupé sur cet album de l’artwork, des photos presse ainsi que de toute la communication.

L’armée des ombres est le premier album avec Vincent Mercier à la basse, remplaçant Stéphan Jacquet « Titou », ainsi que le dernier avec Nicolas Sarrouy à la guitare. L’ancien guitariste du groupe Olivier Coursier, aujourd’hui dans AaRON s’est occupé des samples de l’album.

 

Mass Hysteria larmee des ombres credit Eric CANTO 1

Mass Hysteria l’armée des ombres : Premier single

Mass Hysteria a 18 ans, une majorité que le cours des années ne dément pas. L’âge de l’émancipation, l’âge auquel rien n’est impossible.

Où nous voyons la liberté, où nous rêvons. Combattant la mode, les périodes sombres, un amour sans faille pour la musique et pour cette alchimie indescriptible entre le groupe et le public. Fort de son expérience et des années passées, Mass Hysteria ne fait plus attention aux détails, et distille aujourd’hui une recette unique en France, faisant fi des détails pour ne conserver que le nécessaire.

 

Mass Hysteria l’armée des ombres : Liste des morceaux

  • Positif à bloc – 2:57
  • L’homme s’entête – 3:36
  • Commedia Dell’ Inferno – 3:37
  • Même si j’explose – 5:05
  • L’esprit du temps – 3:24
  • Tout doit disparaître – 4:24
  • Sérum barbare – 4:04
  • Raison close – 4:57
  • Pulsion – 2:17
  • Vertige des mondes – 2:50
  • La valse des pantins (Bonus)
  • Soyez vous-même (Bonus)

 

Mass Hysteria l’armée des ombres : Crédits

  • Mouss Kelai — chant
  • Yann Heurtaux — guitare
  • Nicolas Sarrouy — guitare
  • Vincent Mercier — basse
  • Raphaël Mercier — batterie
  • Olivier Coursier — samples

 

Mass Hysteria l’armée des ombres : l’album

Trois ans après « Failles » MASS HYSTERIA change de label, bassiste et adopte le côté sombre de l’album, dont la pochette annonce la couleur: sombre.

Il n’y a plus d’humeurs révolutionnaires festives des albums précédents, le monde a changé, de même MASS et « l’armée des ombres » ne sont rien d’autre qu’un bataillon de survivants face au système actuel qui envisage la destruction de l’homme lui-même.

Oui, pas joyeux, joyeux, mais c’est l’atmosphère qui sort du battage médiatique, il suffit de regarder l’artwork dérangeant pour le remarquer. Même « Positive A Bloc » avec son titre optimiste n’est pas pour là pour calmer l’ambiance.

C’est juste une bombe en introduction à cet album. Un de ces morceaux qui vous frappe sans le voir venir, et annonce la couleur et montre que le groupe n’est pas venu là pour faire de la figuration.

 

Mass Hysteria l’armée des ombres en tournée

 

Les samples nous permettent de comprendre que cette chanson est une machine qui écrase tout sur son passage, des guitares grasses et lourdes accompagnent la batterie et sa double grosse caisse sur la quasi-totalité du titre. Le son est très dense, presque étouffant, avec le goût de l’Indus, ce qui n’est pas désagréable.

C’est une recette magique qui déroule sur l’ensemble de l’album. Cela dit, on pourrait penser que « L’Armée des Ombres » n’est qu’un régiment en marche, que le CD est une frontière très linéaire et ennuyeuse. Eh bien, si vous l’écoutez de manière substantielle, oui. Mais l’ambiance est ce que le groupe impose donne toute sa subtilité à l’album.

En effet, les échantillons électros et les sons occupent une grande place dans les chansons, ajoutant à l’atmosphère dure créée par les instruments, des climats différents pour augmenter la pression, comme dans « Commedia Dell » Inferno.

 

mass hysteria armee des ombres

 

MASS sait aussi surprendre l’auditeur avec le titre « Même si j’explose », son intro sur le clavier et le refrain sont forts et engageants, et dégagent une atmosphère post-apocalyptique dérangeante, mais terriblement excitante.

Aussi dur, sérieux et puissant que l’armée de l’ombre, vous partez bien éveillé et bien ancré dans la réalité économique de plus en plus difficile. Cette fois, Mouss ne porte plus de gants, car ses paroles n’ont jamais été aussi directes. Ils témoignent de son anxiété, de sa profonde préoccupation pour ce monde et de la chute actuelle.

On ne rit plus, l’état d’urgence est annoncé et l’Armée fantôme revient sur scène. Cette nouvelle chanson est la chanson la plus métal, la plus dure et la plus compacte que Mass Hysteria nous ait jamais offerte. Sur cet album, il y a l’occasion de présenter le nouveau bassiste Vince Mercier, qui remplace le symbolique Titou parti l’an dernier.

Le changement s’est opéré avec style avec une basse ronde et éclatante, comme dans « L’homme sans tête ». Mass Hysteria l’armée des ombres est encore plus réussi que Failles, car les titres qui composent cet album sont plus intenses. Au final, on ne voit qu’une chose, le résultat est impressionnant. L’armée des ombres réussit, car en perdant un peu d’insouciance, Mass Hysteria a gagné en efficacité.

 

 

 

Mass Hysteria l’armée des ombres : Le making of


Mass Hysteria l’armée des ombres : Teaser Basse

 

 

Mass Hysteria l’armée des ombres : le Teaser

Mass Hysteria l’armée des ombres : Teaser de l’album

 

Mass Hysteria l’armée des ombres : l’interview 

Il semble que Mass Hysteria ait parcouru un long chemin entre un album noir, plus introspectif et personnel, et l’armée des ombres, qui apparaît presque comme un « cri du peuple ». Le rock’n roll doit-il être positionné comme un art de la résistance, dans le contexte actuel ?

Raphaël: Sans faire partie de l’approche punk, le rock’n roll doit redevenir « dangereux ».

Yann: J’écoute et j’aime certaines choses dans le rock d’aujourd’hui, mais je pense aussi que c’est un peu trop propre. Ce qui est actuellement un succès, comme Black Keys, est peut-être trop intelligent, même si la musique est très bien structurée et que le groupe est excellent au concert.

La page « image » est importante, mais elle semble prendre trop de place. En général, je pense qu’il y a un manque de rébellion dans la scène actuelle, une certaine rébellion. Peut-être faut-il qu’un groupe américain émerge en tête du discours pour faire repartir le rock français dans cet esprit. Lorsque Rage Against The Machine est apparu au début des années 90, ils ont profondément changé le paysage musical.

La scène américaine doit-elle être le moteur des artistes français?

Raphaël: Personnellement, je ne suis pas influencé par la scène française. Trust, Bérurier Noir et Lofofora m’ont alors fait forte impression. Ce qui se fait aujourd’hui ne m’intéresse pas vraiment. Cependant, il existe de très bons groupes qui offrent une musique extrêmement forte.

Yann: Il ne s’agit pas de critique, je pense que la musique d’aujourd’hui répond aux exigences du système. Si une grosse locomotive américaine atterrit en France, elle sera suivie par une foule de groupes français.

Cela s’est produit avec la vague de Korn et Deftones. Mass Hysteria a grandement profité de l’explosion de la scène américaine. Le métal existe, le succès du Hellfest est d’en témoigner, mais il se développe en «sous-marin». Aucun média ne veut supporter ce genre, nous sommes fermés plus que toute autre chose.

Raphaël: D’un autre côté, si un gars a l’intention de détruire des tombes et de porter un t-shirt Slayer, les magazines feront la une avec cette anecdote. Il est difficile de développer ce genre de musique en France. Le genre est malheureusement ultra-stéréotypé et pour beaucoup ce n’est rien d’autre que du bruit. C’est toujours une musique complexe qui nécessite une certaine technique et beaucoup d’efforts.

 

Mass Hysteria larmee des ombres credit Eric CANTO 4

Mass Hysteria est de retour avec un nouvel album, L’Armée des Ombres. Le groupe propose ici un disque plus sombre et plus impliqué, idéalement adapté à l’époque par rapport au message. Comment avez-vous abordé ce septième album : Mass Hysteria l’armée des ombres ?

Yann: Les graphismes de cet album sont très sombres et je pense que cela donne le côté sombre de l’album. Les compositions sont plus « métal » et nettes, mais en termes de paroles l’armée des ombres s’inscrit parfaitement dans la continuité de son prédécesseur. Les textes sont cependant très réalistes et directs par rapport au monde actuel. Je pense que les graphiques peuvent avoir un petit impact sur le contenu de cet enregistrement.

Raphaël: « World on Fire » sur Failles était déjà une chanson engagée, comme « Babylon » sur Une Somme de Détail. Malgré cela, l’armée fantôme a prononcé un discours encourageant et Mouss a d’abord utilisé son slogan « Positif à bloc ».

Yann: Mass vieillit également. Les temps changent et pas nécessairement dans le bon sens. Après tout, nous essayons d’être positifs sur un monde qui devient un peu barbare.

Vous avez changé le bassiste avec le départ de Stéphane, qui était là depuis le début. Comment vous êtes-vous retrouvé dans cette situation et comment avez-vous intégré votre ami Vincent?

Yann Heurtaux: Je ne veux pas m’étendre sur le pourquoi, mais Stephan est parti…,  tout ce que je peux dire, c’est que c’était difficile pour les deux côtés. Ensuite, le choix a été fait rapidement: nous ne voulions pas quelqu’un que nous ne connaissions pas, alors nous avons regardé autour et il y avait Vince. Il a passé du temps dans les mêmes bars et nous avons passé de nombreuses soirées ensemble, nous sommes amis depuis longtemps.

Au niveau de la guitare, nous ressentons des influences plus diverses, à la fois plus lourdes et plus repliées si nécessaire. Comment décririez-vous le travail des guitares ?

Yann : Nous avons vraiment pris la tête du son. Il fallait ensuite équilibrer le moment où les machines devaient être présentes et le moment où les guitares devaient prendre le contrôle: le mix était très important, c’est pourquoi nous travaillons avec Fred Duquesne, il nous connaît, je lui fais confiance!

Selon vous, qu’est-ce qui a le plus contribué à ces nouvelles compositions par rapport à ce que vous avez réussi à écrire sur Failles ?

Raphaël: Mass Hysteria l’armée des ombres est plus compact, vous pouvez l’écouter en même temps. A la fin de Failles, je pense qu’il y a deux ou trois titres moins forts. L’armée passe d’elle-même sans se désagréger.

Le disque a une meilleure structure. Mass Hysteria l’armée des ombres est en fait relativement monolithique. Un titre comme « Raison close » impose cependant un tempo moyen plus fort et est enregistré comme un souffle « léger » au milieu de compositions très « métal »

Yann: le titre se distingue par son ambiance et son rythme. J’adore les paroles de Mouss, il a abordé la chanson un peu différemment. J’aime cette chanson, mais nous ne la jouerons probablement pas, elle scellera l’ensemble, qui est plus axé sur les chansons fortes.

Raphaël: Parmi les chansons « lentes » que nous avons composées, « Raison close » est probablement ma préférée. Mais ce n’est pas vraiment un titre live. C’est génial sur l’album, mais c’est une chanson que vous pouvez écouter dans les deux.

Tous les groupes ont les leurs, à commencer par AC / DC avec « Touch Too Much ». Deux compositions sont également réservées uniquement à la sortie de Digipak, dont le très bon « Soyez vous-même » …

Yann: C’est une combinaison de circonstances. Nous avons fourni notre liste de chansons, et la maison de disques a décidé de faire exploser deux chansons dans la version standard pour réserver une édition limitée. Pour être honnêtes, nous pourrions choisir d’autres opportunités potentielles. Tout s’est passé rapidement, l’ordre de mastering n’a pas pu être modifié.

Mass Hysteria a signé un nouveau label, et comme Failles avait déjà trois ans, nous ne voulions pas perdre de temps inutilement. Vous devez également répondre aux exigences de planification. Cependant, il a été pensé bien à l’avance, nous avons consacré le temps nécessaire à l’écriture.

Raphaël: L’actualité de Mass Hysteria a été particulièrement chargée ces dernières années, notamment en matière de concerts. Nous avons également préparé notre premier DVD live. Nous avons attaqué des compos pour l’armée fin 2011. Nous sommes également à une époque où nous ne pouvons pas nous permettre d’oublier.

Pour De Cercle en Cercle et l’album noir, nous avions composé pendant de longs mois, même si ce n’était pas vraiment volontaire. Aujourd’hui, nous n’avons plus ce luxe, nous devons rapidement revenir au premier plan.

 

Mass Hysteria larmee des ombres credit Eric CANTO 5

 

 

Mass Hysteria L’Armée des ombres reste particulièrement cohérente avec les Failles et Une somme de détails. Le tout peut être écouté comme un bloc ou une trilogie …

Yann: Bien sûr. L’unité résulte également du fait que la trilogie a été produite par Fred Duquesne. Compte tenu du travail qu’il a réalisé sur l’armée des ombres, il est difficile pour cette collaboration d’aller au-delà de ces trois albums.

Dès le premier album, la « touche » de Mass Hysteria était sa capacité à combiner la puissance des guitares avec le côté dance des samples électroniques. Après le départ d’Olivier Coursier, personne n’a repris cette fonction dans le groupe.

Comment avez-vous abordé Mass Hysteria l’armée des ombres ?

Yann: Olivier s’est occupé des appareils de ce nouvel album. Nous avions de très bonnes relations avec lui. Sur Failles, Julien a occupé un poste temporaire. C’est quelqu’un qui a travaillé avec Sinclair. Pour Mass Hysteria l’armée des ombres l’armée des ombres, nous ne savions pas vraiment qui appeler. Nous avons bien sûr frappé à la porte d’Olivier. Son travail est vraiment très bon, il a sublimé les chansons.

Le titre de L’Armée des Ombres fait-il référence au roman de Kessel ?
Bien sûr ! C’est le nom de la résistance des hommes et des femmes pour moi et nos vrais héros. Ce film est exceptionnel avec  Lino Ventura! La résistance est le sujet qui nous fascine. La chanson de L’esprit Du Temps leur rend hommage, elle cite deux grands héros, Edgar Morin et Stéphane Hessel, et je recommande fortement la lecture de leurs œuvres.

En tant qu’ancien membre, qu’a-t-il pensé de ce dernier album ?

Il a vraiment aimé cet album. Bien qu’il joue dans AaRON, Olivier écoute toujours du métal. Il suit de près Mass Hysteria. Je sais qu’il aime nos derniers albums et pense que Mass Hysteria l’armée des ombres est l’une de nos meilleures œuvres.

Raphaël: Parmi nos proches, beaucoup de gens semblent avoir la même opinion. Nous avons de vieux fans qui reviennent maintenant sur la musique du groupe.

Yann: L’évolution s’est déroulée progressivement. Mass Hysteria est née d’une somme des détails. Bien que j’adore l’album noir, les gens l’ont mal compris, principalement parce que nous avons fait de mauvais choix en matière de production. J’ai du mal à écouter cet album, mais j’adore ces chansons.

A cette époque, nous avions déjà contacté Fred Duquesne, je regrette toujours de ne pas avoir pu concrétiser cette coopération. Il fallait ramener les fans à la maison. Nous avons vraiment travaillé le son avec Fred. Le public répond de plus en plus, en une semaine nous avons vendu mille disques de plus que Failles sur la même période. Au regard de l’état de l’industrie musicale actuellement, c’est vraiment positif.

 

Au début de sa carrière, Mass Hysteria aborde la fusion des styles, transplantant des samples dans une musique plutôt rock. Quelle est votre opinion sur les expériences avec le métal et le dubstep qui semblent se multiplier depuis un certain temps?

Yann: J’ai été frappé par la première chanson de Korn, « Get Up! » … Le Dubstep existe depuis des années, mais aujourd’hui il apparaît partout.

Ce mélange crée une musique ultra efficace, notamment grâce au côté fort du rock’n’roll. Personnellement, je trouve ce style de musique assez intéressant, même s’il a tendance à tourner en rond . Rien ne vaut les bons vieux classiques électros. J’ai récemment assisté au concert de Chemicals Brothers, c’était tellement puissant.
Mais Skrillex Zenith était également énorme.

Extraits Interview crédit Vacarm.net

 

Mass Hysteria l’armée des ombres : l’interview vidéo de Raphael Mercier

Mass Hysteria l’armée des ombres : Interview Rapha – Mass Hysteria l’armée des ombres

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

 

AVATAR Metal Band

AVATAR Metal Band

Concert de AVATAR Métal Band au Festival de NÎMES : retour en image.

Le groupe AVATAR m’avait demandé de shooter cette date unique que le groupe faisait avec Slipknot dans les arènes de Nîmes dans le cadre du Festival de Nîmes.

All access pour ce shooting avec un groupe décontracté malgré l’enjeu. Avoir un accès à la scène et aux backstages est toujours un grand bonheur, car si les 3 premiers morceaux dans le pit, c’est déjà une bonne chose, pouvoir avoir aussi des points de vue de derrière la scène est assez exaltant.

Un moment toujours trop court dans des arènes que je commence à connaître par cœur.
Retour en image et interview du groupe par Mike Smith.
Enjoy.

 

 AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

AVATAR Métal Band au Festival de NIMES
 AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO
AVATAR Métal Band au Festival de NIMES - arènes de nimes

AVATAR Métal Band au Festival de NIMES - arènes de nimes

AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

 AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

 AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO

 AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO

 AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO

 AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO

AVATAR Métal Band

 AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO

AVATAR Métal Band

 AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO

AVATAR Métal Band

 AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

 AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

 AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO avatar metal

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

 AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

 AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

AVATAR Métal Band - Crédit photo Eric CANTO

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

avatar metal

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

avatar metal

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

AVATAR metal band concert festival nimes credit photo Eric CANTO 22

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

avatar metal

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

avatar metal

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

avatar metal

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

avatar metal

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

Interview Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band) par Mike Smith

Avatar , l’un des groupes de métal les plus intrigants et visuellement les plus intrigants à émerger de Suède cette décennie, s’est produit dans une machine à sous pour Mushroomhead lors de la phase 2 à Lynchburg, en Virginie.

Bien avant l’heure du spectacle, alors que les premiers arrivants se rassemblaient nonchalamment devant les portes du lieu, je me suis assis à une table dans le restaurant adjacent avec Johannes Eckerström, un vrai leader s’il en était.

Géant sortant d’un jeune homme, à la fois en taille physique et en esprit, Johannes est le dernier d’une longue lignée de figures de proue métalliques inclinées dans le théâtre telles que Marilyn Manson et King Diamond.

Avec le port de la peinture faciale macabre de marque encore à quelques heures de distance, le chanteur germano-suédois et moi avons pu nous rapporter en tant que contemporains sur une multitude de sujets, en commençant par son groupe lui-même et en passant par la nostalgie musicale, jusqu’à «Selling Out », aux malheurs du nü-metal, au piratage, aux différences culturelles, au mythe du« Rock God »et à la« mentalité de groupie », et bien plus encore.

Nous avons discuté d’artistes aussi divers que KISS, Foo Fighters, Christina Aguilera, Black Sabbath, Mayhem, Pink Floyd, Opeth, Cannibal Corpse, Slipknot, In Flames, Rammstein, System Of A Down, Limp Bizkit, Soilwork, Blind Guardian, Devin Townsend, Les Beatles, Beethoven, Machine Head, Nine Inch Nails, les Jonas Brothers et Led Zeppelin.

Si jamais une interview pouvait être décrite comme un portrait d’une personne, j’ose dire que ce serait celle-ci. Je vous donne Johannes Eckerström d’Avatar – non abrégé, non édité et non censuré.

 AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

Mike Smith : J’avoue que je suis encore très nouveau sur Avatar. J’ai passé en revue «Black Waltz» en 2012 pour un magazine, mais je n’en ai jamais eu de copie, et ce n’est qu’à «Hail The Apocalypse», [2014] et maintenant cette tournée que je suis vraiment devenu curieux. Avatar semble assez différent de beaucoup de ce qui existe, donc en gros, de quoi êtes-vous les gars?

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): Eh bien, « Black Waltz » a été le premier album à sortir aux États-Unis. Les trois albums précédents, nous n’en avions sorti qu’en Europe – en fait le troisième n’a été sorti que par un petit gars indépendant dans un garage au Japon.

Et il a cessé de répondre aux e-mails après un mois, donc je ne compte pas vraiment celui-là. [rires] « Black Waltz » était le premier album où nous nous sommes vraiment mis ensemble. Cela a commencé à devenir plus qu’une simple chanson, même si je sentais que nous avions fait nos meilleures chansons à ce jour sur cet album.

Nous avons compris que nous voulions tout traiter sur Avatar comme un art, comme un projet d’art conceptuel. C’est ce que nous avons admiré dans de nombreux autres groupes dans toutes sortes de genres différents. Si vous regardez quelqu’un de The Hives à Mushroomhead, ce sont des gens qui réussissent à assembler les visuels avec ce que la musique dit.

Tout communique la même chose. La plupart des plus grands groupes le font, soit dans des exemples extrêmes comme KISS, soit subtilement comme Foo Fighters. Ils ressemblent à leur son, sans rien faire de fou ou de théâtral. Nous savions que nous voulions faire quelque chose comme ça, dans un sens très large du terme.

Nous expérimentions beaucoup en enregistrant et en faisant des séances photo, en essayant des idées de couvertures d’albums et tout. Nous lui avons donné un peu de temps, et à un moment donné, nous avons eu une idée pour une couverture d’album me mettant en vedette dans un lac de feu.

Et un lac de feu n’est amusant que si vous avez un vrai lac et un vrai feu. [rires] Nous sommes donc allés à la campagne, et le seul pyrotechnicien assez fou pour l’essayer était un gars du nom de Bryce Graves, d’un groupe américain appelé soit dans des exemples extrêmes comme KISS, soit subtilement comme Foo Fighters. Ils ressemblent à leur son, sans rien faire de fou ou de théâtral.

Ils ressemblent à leur son, sans rien faire de fou ou de théâtral. Nous savions que nous voulions faire quelque chose comme ça, dans un sens très large du terme. Nous expérimentions beaucoup en enregistrant et en faisant des séances photo, en essayant des idées de couvertures d’albums et tout.

 

 AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

Nous sommes donc allés à la campagne, et le seul pyrotechnicien assez fou pour l’essayer était un gars du nom de Bryce Graves, d’un groupe américain appelé au sens très large du terme. Nous expérimentions beaucoup en enregistrant et en faisant des séances photo, en essayant des idées de couvertures d’albums et tout.

Nous expérimentions beaucoup en enregistrant et en faisant des séances photo, en essayant des idées de couvertures d’albums et tout. Nous lui avons donné un peu de temps, et à un moment donné, nous avons eu une idée pour une couverture d’album me mettant en vedette dans un lac de feu.

Alors il m’a allumé le feu, et c’était très cool. [rires] Puis il a montré d’autres astuces qu’il pouvait faire, comme manger le verre d’une ampoule et des trucs comme ça. Cela nous a amenés à décider d’utiliser tout cela dans un clip, et tout ce dont nous avions besoin était de m’intégrer dans le contexte de la vidéo.

Nous l’avons vu comme une vidéo de performance, mais il y aurait eu TROP de performances en incluant tout le groupe. C’était une Christina Aguilera, «laisser la chanteuse se promener et chanter et faire des poses sexy».

[rires] Et nous avons eu toute cette ambiance de cirque dans la chanson, avec le son de la valse et des échantillons avec des orgues, alors nous avons étoffé le contexte: faisons de moi un clown effrayant! [rires] Et ça vient de cliquer. Cela a si bien fonctionné, résonné avec moi et l’ensemble du groupe.

Nous avions trouvé le visage de la musique, et quelque chose à partir duquel construire. Depuis lors, c’est une chose très organique, et nous voici aujourd’hui.

Nous savons maintenant que nous voulons toujours connecter la musique avec les visuels, et mettre les vidéos musicales main dans la main avec les chansons elles-mêmes. Chaque aspect est également important. Voilà ce que nous sommes aujourd’hui: un projet d’art conceptuel.

 AVATAR-metal-band-concert-festival-nimes-credit photo Eric CANTO

AVATAR Métal Band – Crédit photo Eric CANTO

 

Mike: Et à part votre niveau de confiance à cet égard, qu’est-ce qui a changé dans la musique? Selon vous, qu’est-ce qui a rendu la musique de « Black Waltz » tellement meilleure?

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): Eh bien, nous avons commencé à apprendre le principe «moins c’est plus». Personnellement, j’ai eu l’impression de redécouvrir le métal. Je suis redevenu treize ans, en quelque sorte. C’est très simple: en métal, le riff est roi, et le riff est groove. Prenez «Iron Man» de Sabbath, ce rythme, ce riff… [commence à taper sur la table, chanter]

 

Mike: D’accord. Et TOUT LE MONDE le sait!

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): Exactement. Et imaginez si ça avait sonné comme ça. [tape un rythme rapide et technique en chantant le riff] Ça aurait été la pire chanson de tous les temps! Il devait avoir ce rythme et cette rythmique spécifiques qu’ils avaient élaborés avec Bill Ward. Ils ont créé le bon groove pour cette chanson en particulier.

 

Mike: Si ça avait été une explosion, les gens ne s’en souviendraient peut-être pas.

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): Oui, mais dans d’autres cas, ce groove peut également signifier un beat. Je veux dire, je n’aurais pas voulu entendre « De Mysteriis Dom Sathanas » de Mayhem commençant par [tape un rythme de danse, commence la techno-beatboxing, rit]. Pas de groove disco backbeat sur celui-là !

 

Mike: D’accord. Quel que soit le rythme, il doit être adapté à la chanson.

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): Oui, exactement – le rythme résonne avec le riff, ce qui crée un groove, et résonne avec le style de jeu des musiciens spécifiques.

Passant du noir au Black Sabbath, «Paranoid» ne sonne VRAIMENT bien que lorsqu’il est interprété par Sabbath, la gamme originale. Ronnie James Dio était un chanteur incroyable, mais l’une des choses les plus faibles qu’il ait jamais faites, à mon avis, est de chanter «Paranoid». Ça n’a pas marché.

 

Mike: Certaines interprétations de Dio des chansons d’Ozzy sonnaient très bien, mais sur d’autres, vous pouvez certainement dire que quelqu’un d’autre les avait déjà faites, quelqu’un de plus approprié.

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): D’accord. Personne ne peut toucher Dio en tant que chanteur en soi, mais parfois cela n’a pas fonctionné aussi bien que quand Ozzy Osbourne a chanté ces chansons particulières.

Il s’agit donc de trouver ce qui vous convient en tant que musicien individuel. Une fois que nous avons compris ces morceaux, écrit des riffs que nous aimions et obtenu quelques titres de chansons dans nos têtes, le ciel était la limite.

Vient ensuite la partie «Pink Floyd» de la composition, où nous emmenons la chanson partout où elle doit aller. Heureusement pour nos carrières, cela signifiait que certaines chansons ne durent que trois minutes et trente-trois secondes, avec un refrain accrocheur.

C’était bien. [rires] Parce qu’ici, aux États-Unis, la radio est toujours importante, même pour le métal, d’une manière qui ne l’est pas du tout en Europe, sauf en Finlande, en gros.

Nous n’écrivons pas de «chansons radio» – nous écrivons simplement des chansons – et certaines chansons devaient durer neuf minutes, et contiennent des guitares de diapositives et des échantillons étranges de comédies musicales indiennes.

Mais de toute façon, il s’agit de respecter les fondations du métal comme nous le définissons, puis de faire ce que nous voulons avec lui.

 

Mike: Rencontrez-vous des gens qui n’aiment tout simplement pas le fait que vous ayez des chansons à la radio? J’imagine que certains cyniques ne se soucieraient même pas de faire la distinction entre un groupe comme Avatar, dont le processus créatif se traduit parfois par une «chanson radio» et un groupe de cookies que vous pouvez dire, écrit des chansons spécifiquement destinées à la radio.

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): Je pense que dans un sens… cela nous met dans une foule de gens qui ne me dérange pas d’être.

Une partie de notre public vient de la radio, mais cela ne me dérange pas, parce que je vois toujours des tonnes d’Opeth Des t-shirts à nos concerts aussi, ce qui est très cool pour moi.

Cela me fait penser: «Wow, vous aimez Opeth et nous aussi? Nous devons être plutôt bons, je suppose! Cool! » [rires]

Mais c’est intéressant d’être ici aux États-Unis, parce que le truc de la radio ne nous est pas arrivé en Europe, et je ne pense pas que cela arrivera jamais, parce que ces chaînes ne sont tout simplement pas là. Ici, nous sommes plutôt considérés comme un groupe de rock radio-friendly, mais c’est bizarre…

Il y a quelque temps, j’ai mentionné Mayhem. Nous venons de ce genre de formation en tant que groupe; nous étions à l’origine un groupe de death metal quand nous apprenions à jouer en faisant des reprises.

C’était tout «Hammer Smashed Face. « [Cannibal Corpse] Et puis d’autres trucs ont été intégrés au fil des ans, puis d’une certaine manière, certains ont commencé à s’intégrer dans le format radio. Mais ça ne me dérange pas, tu sais? Tant que je ne suis pas tenté d’écrire uniquement dans ce but.

 

Mike: Bien sûr. Ensuite, tout deviendrait vicié assez rapidement.

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): Exactement. Nous devions donc rester concentrés sur ce sentiment que nous avions lors de notre petite «fête de réunion» dans la brasserie de Göteborg.

[rires] «Ne nous répétons pas; mettons-nous au défi; faisons-le pour nous. Et si la direction peut le mettre à la radio, alors oui, tant mieux pour eux!

 

Mike: Cela vous a-t-il étonné qu’Avatar ait atteint ce niveau ici aux États-Unis? Après quelques tournées et la performance Rock on the Range, et bien sûr la radio, les gens bourdonnent vraiment sur vous.

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): Eh bien, j’essaie de trouver un équilibre avec ma mégalomanie. [rires] L’auto-qualification est un sentiment que je déteste juste… mais quand vous êtes concentré sur votre travail, vous êtes comme, [parlant très rapidement]

«OK, donc nous devons aller à la direction et obtenir cet accord et allons à notre [charabia indéchiffrable].  » [rires] Vous transformez ces rêves en objectifs très rapidement, vous savez?

Bien sûr, parfois vous vous arrêtez et l’appréciez, comme « Hé, c’est assez mignon. »

Mais pour nous… Oui, en quelque sorte, nous avons été surpris que les gens nous aiment tellement. Nous ne pouvions pas savoir cela à l’avance. Mais là encore, nous avons eu près de dix ans de pratique en Europe et dix ans d’erreurs, ce qui a conduit le groupe qui a sorti «Black Waltz» comme son premier album ici.

Le niveau d’entrée d’expérience que nous avons eu en arrivant ici a conduit à des partenariats que nous avons construits immédiatement. Nous n’avions plus d’agent de réservation travaillant dans le garage de sa maman à côté de la maison de la maman de notre bassiste. [rires]

Ce type était de retour en Suède. Ici, nous n’avons pas eu à parcourir ces étranges contrats de label où ils spécifient toutes les planètes du système solaire, où ils ont également les droits de libération à des fins futures, lorsque de nouvelles planètes sont découvertes, et bla bla bla. Toute cette merde bizarre.

[rires] Nous n’en avions pas ici, car nous avons vécu ces expériences en Europe. Nous sommes venus ici en tant que groupe beaucoup plus expérimenté, sachant mieux ce que nous voulions. Vous pensez toujours que vous êtes honnête sur le plan artistique, mais c’est toujours un processus d’apprentissage pour décoller des couches de vous-même et trouver de nouveaux niveaux d’honnêteté. «Black Waltz», en ce sens, était notre album le plus profond jusqu’à cette date.

Donc pour ces raisons, je n’ai pas été vraiment choqué par notre succès, parce que la configuration était déjà là, mais nous avons eu de la chance que les chansons semblent également être aux normes, et que les gens les aiment.

Cette partie que vous ne pouvez jamais connaître et ne garantissez jamais, et nous ne savons toujours pas. Nous écrivons maintenant des chansons pour un nouvel album, et si les gens ne l’aiment pas… très bien!

Je vais m’assurer que j’aime ça, donc je peux l’écouter après avoir détruit ma carrière. [rires] Je suis cool avec ça. Ce n’est pas SI IMPORTANT que je fasse ça pour le monde, tu sais? Je ne suis pas impressionné par moi-même juste parce que je suis musicien, un gars sur scène. Il y a des ambulanciers, Médecins sans frontières, des enseignants du préscolaire.

Tout ça est plutôt cool. Nous écrivons maintenant des chansons pour un nouvel album, et si les gens ne l’aiment pas… très bien! Je vais m’assurer que j’aime ça, donc je peux l’écouter après avoir détruit ma carrière. [rires] Je suis cool avec ça.

Ce n’est pas SI IMPORTANT que je fasse ça pour le monde, tu sais? Je ne suis pas impressionné par moi-même juste parce que je suis musicien, un gars sur scène.

Il y a des ambulanciers, Médecins sans frontières, des enseignants du préscolaire. Tout ça est plutôt cool. Nous écrivons maintenant des chansons pour un nouvel album, et si les gens ne l’aiment pas… très bien! Je vais m’assurer que j’aime ça, donc je peux l’écouter après avoir détruit ma carrière. [rires] Je suis cool avec ça.

Ce n’est pas SI IMPORTANT que je fasse ça pour le monde, tu sais? Je ne suis pas impressionné par moi-même juste parce que je suis musicien, un gars sur scène. Il y a des ambulanciers, Médecins sans frontières, des enseignants du préscolaire. Tout ça est plutôt cool.

 

Mike: Je peux imaginer prendre les choses au fur et à mesure – «Nous sommes arrivés à ce niveau, cool… Allons-nous aller plus haut? Peut-être, peut-être pas – Oh, niveau suivant! C’est cool aussi. « 

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): Oui, je veux dire, nous avons faim, et maintenant nous sentons que nous pouvons construire le groupe, sur le plan professionnel, d’une manière que nous avons eu du mal à comprendre il y a cinq ans. Cela n’a pas vraiment bougé à l’époque. Maintenant ça bouge et c’est très amusant.

Mais c’est aussi devenu un peu un travail. Ce n’est pas un mauvais travail, mais encore une fois, vous transformez ces rêves en objectifs, et l’idée est de rester à la terre et concentré. Cela rend difficile de s’arrêter et de célébrer.

Ce qui ressemble à un point de réussite de l’extérieur est en fait un point de travail intense pour le groupe. Nous sommes très occupés maintenant, ce qui est très cool, mais nous ne nous arrêtons pas pour secouer les bouteilles de champagne. [des rires]

 

Mike: Au sujet de ce type théâtral de hard rock et de métal … il y a eu un grand succès populaire il y a dix, quinze ans, lorsque des groupes ont éclaté comme Slipknot, Mudvayne et Mushroomhead – qui sont ici ce soir, bien sûr.

Si Avatar avait fait son truc à cette époque ou légèrement avant, pensez-vous que les choses se seraient déroulées de la même manière? Ou pensez-vous que quelque chose devait changer en premier, comme la montée en popularité de groupes suédois comme In Flames?

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): C’est la partie intéressante, ce que tu dis là. Évidemment, si nous devions sortir « Hail The Apocalypse » il y a vingt ans, tout un tas de nos influences n’auraient pas encore existé.

J’ai toujours l’impression que nous avons fait un nouvel album, et il est toujours dans le genre du métal, donc dans ce sens, il aurait été lié à quelque chose de préexistant, avec notre propre petit point de vue bien sûr.

Mais si nous l’avions sorti à cette époque… l’album « Mutter » de Rammstein [2001] n’aurait probablement pas été sorti, et nous l’avons beaucoup écouté. [rires] Donc je suppose que si vous le formuliez ainsi, nous aurions encore plus époustouflé!

Oui, peut-être que nous nous serions adaptés au contexte de cette scène… mais inévitablement, cela aurait été légèrement différent. Je ne sais pas vraiment. Mais il est toujours intéressant de spéculer!

 

Mike: Oui, les divisions entre les scènes américaine et européenne, et les grandes migrations de tendance, m’ont toujours beaucoup fasciné. Par exemple, il a fallu quelques années au style métallique de Göteborg pour se faire remarquer ici aux États-Unis.

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): Et vice-versa. Parce que quand on écoutait ces groupes de Göteborg… enfin, pour moi en particulier, ce sont des groupes un peu plus anciens qui m’ont fait entrer dans le métal en général. Années 70 et 80. Et donc, les nouvelles choses à l’époque – ce terme méprisable de «nü-métal» – n’étaient pas correctes.

Les fans de Slipknot n’étaient pas du tout des metalheads, selon moi à l’époque. [rires] Ça m’a pris du temps, parce que maintenant j’adore Slipknot, et j’entre dans Mushroomhead. «Mesmerize» de System Of A Down est à chaque fois l’un des albums de fête de notre groupe. Tellement de ces trucs. Mais à quinze ans…

 

Mike: « Posers! »

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): « Posers » n’était même pas assez fort. Cela ressemblait plus à du «poison». Nous pensions que cela détruisait le métal. [rires] Cela me fait me demander… si nous faisions cela en Suède en 1999, en nous peignant, en faisant le truc théâtral dans cet environnement à l’époque… [grimace]

Je pense que l’Europe est plus ouverte MAINTENANT à ce que nous faisons. Tout comme il a fallu un certain temps aux groupes suédois pour percer en Amérique du Nord, il a fallu un certain temps aux enfants comme moi pour aimer Slipknot.

Mike: Une chose similaire m’est arrivée. J’avais quinze ans lorsque Slipknot a sorti ses débuts, que je suis devenu fou, et j’étais aussi à Korn à cette époque, mais j’ai ensuite quitté la phase et j’ai fait une grande croisade élitiste «anti-nü-metal» pendant quelques années. .

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): Mais ensuite, quelques années plus tard, je parie que vous avez accidentellement entendu « Spit It Out » et que vous avez commencé à faire cela … [commence un tête à tête « Night At The Roxbury »] et que vous avez pensé: « C’ÉTAIT hypocrite. » [des rires]

 

Mike: [rires] C’est exactement ce qui s’est passé. J’avais rangé mes CD Slipknot et je me suis promené en disant aux gens: «Blah, Korn est le pire», et cetera.

Johannes (AVATAR Métal Band) : «Je ne les ai jamais aimés! Ce n’est jamais arrivé! » [rires] Ouais, je me souviens d’un gars de quelques années plus jeune que moi qui vivait dans ma rue. Il a commencé avec les trucs nü-metal, et chaque année, il a continué à devenir plus d’un « truc metalhead ».

Et pendant la période de transition, il a précisé qu’il n’aimait que le VIEUX ÉCOLE Limp Bizkit. [rires] Il disait: « Je n’aime que leurs affaires avant qu’elles ne soient toutes vendues. » Parce que c’est ce que vous avez dit à propos de n’importe quel groupe au cours d’une transition – vous n’aimiez que la «vieille école», l’original, la vraie «avant qu’ils ne soient tous vendus». Et personne ne définit jamais vraiment quand ils ont vendu.

 

Mike: Beaucoup de gens doivent mettre un qualificatif sur les choses. Vous ne pouvez jamais simplement aimer un groupe; vous devez vous annoncer «ne les aimez que jusqu’à [X] album».

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): D’accord, et l’histoire de Limp Bizkit montre vraiment à quel point c’est bizarre, surtout à l’époque où In Flames a sorti « Reroute To Remain ». [2002] Cela a changé beaucoup de choses.

 

Mike: C’est un super album, cependant.

Johannes (AVATAR Métal Band) : J’adore! Mais je devais les voir en direct avant de me sentir à l’aise avec ça. Parce que pour un, ils… [fait une grimace horrifiée] ont tourné avec Slipknot! En Amérique! Porter une salopette blanche sur scène! [rires]

Nous étions tous du genre: « Hmmm, je ne suis pas sûr de ça… » nous sommes en sécurité; «Natural Born Chaos» [2002] est un album incroyable », et tout.

Nous avons donc vu cela, et cela nous a réchauffé à «Reroute To Remain». Nous nous sommes finalement simplement dit: «Eh bien, qu’est-ce qu’un sold out de toute façon?»

Pour moi, c’était comme si Avatar flirtait avec le «sold out» sur le troisième album, mais ensuite ça a explosé! Personne n’a aimé ça. Parce que vous ne pouvez pas faire de la bonne musique de cette façon. Aucune chance.

 

Mike: Et vous ne pouvez pas techniquement «vendre» si personne ne l’achète.

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): Exactement. Nous avions tellement de sentiments mitigés, parce que nous voulions être plus thrash et plus brutaux, mais aussi plus traditionnels…

nous voulions être TOUT en même temps, sauf pour nous-mêmes. C’était étrange. Il était difficile de se concentrer artistiquement, car nous essayions de plaire à tout le monde.

Mike: Et je suppose qu’avec plus d’âge et de maturité vient la simple satisfaction de vous plaire, comme avec la redécouverte de groupes comme Slipknot et Korn et en décidant que vous les avez vraiment aimé à nouveau après tout.

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): Bien sûr, et à quelques exceptions près, j’ai arrêté d’adorer les catalogues entiers des groupes. Non pas parce que certains albums sont «à guichets fermés» et d’autres «pas à guichets fermés», mais simplement parce qu’ils deviennent plus sélectifs.

Ce n’est même pas vraiment une question de genre. C’est juste de bonnes choses. Je pense que dix pour cent de ce que Marilyn Manson a fait est vraiment incroyable pour moi. Il m’a fait peur et a déclenché ma puberté d’une manière si étrange.

 Je n’étais pas prêt quand j’avais douze ans, quand « Mechanical Animals » [1998] est sorti!

C’était bizarre et explique beaucoup de choses qui ne me conviennent pas aujourd’hui. [rires] Mais à part ça… Aujourd’hui, je reconnais certaines choses qui sont plus faibles, mais j’aime toujours ces dix pour cent – ces chansons en particulier, ou peut-être un album complet ici ou là.

 

 

Mike: Êtes-vous un gros téléchargeur?

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): Non, mais je suis un produit de mon temps. Je possède bien plus de CD et de vinyles que la plupart des mecs nés en ’86, mais aussi beaucoup moins que ceux nés quelques années avant moi.

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): Tout le groupe, nous sommes tous un produit de notre temps. Avatar n’a jamais existé avant Napster. Ils avaient le nom en 2001, et j’ai rejoint en 2002, quand nous étions enfants. Napster était déjà fini et mort à ce moment-là.

C’était Kazaa ou autre chose, tout ce partage de fichiers. Nous n’avons donc publié de musique que pendant l’ère du téléchargement. Je préfère la solution iTunes, Spotify, «venez nous voir et achetez un T-shirt».

Qui a besoin d’être aussi riche que les Rolling Stones? Sérieusement. Cela me rend un peu d’accord avec ça. Lorsque l’argent disparaît, il supprime un peu de la cupidité au fil du temps.

 

Mike: Et peut-être aussi un peu de pression financière.

Johannes Eckerström (AVATAR Métal Band): Oui, et l’inconvénient est qu’avec le niveau où nous sommes maintenant, à une époque différente, nous aurions peut-être obtenu beaucoup plus d’argent à l’avance pour faire des conneries plus folles que nous ne pouvons le faire maintenant, mais quand même, nous le faisons ont un support d’étiquette et nous en sommes satisfaits. Donc, c’est comme ça aujourd’hui.

 

A suivre…

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts portraits, pochettes d’albums.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

RAMMSTEIN : concert et tournée

RAMMSTEIN : concert et tournée

Rammstein concert à Sud de France Arena à Montpellier : Retour en image sur un concert impressionnant.

Mardi 23 avril 2013, le groupe allemand de métal industriel gothique Rammstein a rempli l’aréna de produits inflammables et de spectateurs. Pas moins de 12 000 fans sont venus de tout le Grand Sud pour participer à leur spectacle pyrotechnique inégalé. Park & ​​Suites Arena était très chaud !

 

Rammstein live -Crédit photo Eric CANTO

Rammstein concert Sud de France Arena à Montpellier

Le groupe Rammstein

Rammstein est un groupe de métal industriel allemand de Berlin. L’entreprise, fondée en 1994, compte depuis le début six membres de la RDA. Il est décrit comme appartenant au genre Neue Deutsche Härte et est le représentant le plus connu. Les paroles du groupe sont principalement en allemand, c’est aussi le groupe germanophone le plus vendu au monde avec près de 20 millions d’albums vendus, mais parfois il contient également des paroles en anglais, français, espagnol ou même russe.

Connu pour ses concerts, qui multiplient les effets pyrotechniques et les productions créatives, Rammstein listera sept albums studio à partir de 2019, dont la musique est souvent considérée comme du métal industriel. Cependant, la classification exacte est controversée, car elle a également de fortes influences sur la musique électronique, le rock ou même la pop telle qu’elle s’est développée au fil des albums. Il connaît un succès international depuis son deuxième album Sehnsucht en 1997 et a même fait une tournée mondiale pour son sixième album Liebe Ist Für Alle Da entre 2009 et 2011.

 

Rammstein-concert-rammstein-live-photos- eric-canto-photographe

Rammstein live -Crédit photo Eric CANTO

 

Cependant, ce succès s’est accompagné d’une controverse dès le départ, en particulier des allégations qui ont lié le groupe au national-socialisme, en raison de prétendues corrélations dans leur langage visuel (ce qui est également le cas pour le groupe slovène Ljubljana, dont il s’est inspiré) et avec des allégations d’incitation à la violence liée au tournage à Columbine High School.

Rammstein a toujours nié tout lien avec toute forme de racisme ou de soutien à la violence, et s’est défini avant tout comme un groupe  qui ne veut pas transmettre un message, et il est généralement reconnu que la controverse est plus un goût pour la provocation et des interprétations malheureuses d’une idéologie contenu.

 

 

Rammstein Site officiel - Rammstein Tickets

Ramstein-concert-live-photos- eric-canto-photographe

Rammstein concert Sud de France Arena à Montpellier

Un  live ide Rammstein mpressionnant

Après l’excellent best-of-tour de l’année dernière, Rammstein a élargi sa tournée avec plus de dates, dont plusieurs en France, pour notre plus grand plaisir ! Rammstein est vraiment devenu un groupe « public », dans le sens où il y a des enfants, des personnes âgées, des talons aiguilles, des Goths. Néanmoins le groupe ne change pas sa recette, toujours aussi violent visuellement et musicalement aucune concession.

Le live est impressionnant,  le son, la lumière, énormément les moyens pyrotechniques utilisés avec les flammes à gogo, le fantastique retour du gode-ceinture, les litres et les litres sur le dos du clavier tandis que « Buck up, » l’interprétation parfaite de chaque chanson … bref, toujours performance globale d’un grand niveau avec l’arrivée du chanteur sur une plateforme descendante, enveloppée dans une veste en plumes rose…  Ou le feu d’artifice verticalement sur la scène derrière chaque membre du groupe !

Un groupe rassembleur, du grand art, du métal surpuissant.

Rammstein est un excellent exemple d’un groupe qui a atteint des sommets de renommée internationale, tout en refusant résolument de compromettre sa vision ou de se plier à toute notion préconçue de ce qu’un groupe à succès stratosphérique devrait faire.

Pionniers du mouvement «Neue Deutsche Härte» (nouvelle dureté allemande) du milieu des années 90, aux côtés d’Oomph !, Megaherz et Stahlhammer, le mélange Rammstein de métal alternatif, de groove et d’electronica était le seul exemple du genre à atteindre un public mondial véritablement sismique. .

 

Rammstein-concert-rammstein-live-photos-

Rammstein live -Crédit photo Eric CANTO

La tournée Rammstein

La tournée européenne 2013 a commencé à Barcelone, en Espagne. La première partie est assurée par le DJ Joe Letz.

14/04/2013 – Espagne, Barcelone, Palau Sant Jordi
16/04/2013 – Portugal, Lisbonne, Pavillon Atlantico
19/04/2013 – Espagne, Bilbao, BEC
21/04/2013 – Espagne, Madrid, Palacio Deportes
04 / 23/2013 – France, Montpellier, Park & ​​Suites Arena
24/04/2013 – France, Lyon, La Halle Tony Garnier
26/04/2013 – Italie, Bologne, Unipol Arena
28/04/2013 – Serbie, Belgrade, Kombank Arena
30/04/2013 – Slovénie, Ljubljana, Centre Stozice
05/04/2013 – Allemagne, Wolfsburg, KraftWerk
05/05/2013 – Allemagne, Wolfsburg, KraftWerk
07/07/2013 – France, Nancy, Zenith-Amphitheatre Plein Air

Rammstein live -Crédit photo Eric CANTO

Rammstein live -Crédit photo Eric CANTO

Rammstein concert : la setlist 

– Ich tu dir weh
– Wollt ihr das Bett in Flammen sehen?
– Keine Lust
– Sehnsucht
– Asche zu Asche
– Feuer frei!
-Mein Teil
– Ohne dich
– Du riechst so gut
– Wiener Blut
– Benzin
– Links 2-3-4
– Du hast
– Bück dich
– Ich will

Rappel: Mein Herz brennt (Piano Version) // Sonne // Pussy.

Sud de France Arena à Montpellier – Capacité 15.000 personnes
Première partie DJ Joe Letz – Heure du concert 20h00 – Prix des billets 61,50 €

Rammstein Discographie / Rammstein Album

  • 1995 Herzeleid – Sortie : 24 septembre 1995 – Label : Motor Music – Format : CD, K7
  • 1997 Sehnsucht – Sortie : 22 août 1997 – Label : Motor Music – Format : CD, K7
  • 2001 Mutter – Sortie : 2 avril 2001-  Label : Motor Music – Format : CD, K7, LP
  • 2004 Reise, Reise – Sortie : 27 septembre 2004 – Label : Universal Music – Format : CD
  • 2005 Rosenrot – Sortie : 28 octobre 2005 – Label : Universal Music – Format : CD
  • 2009 Liebe ist für alle da – Sortie : 16 octobre 2009 –  Label : Universal Music – Format : CD
  • 2019 Rammstein – Sortie : 17 mai 2019  –  Label : Universal Music – Format : CD

 

Rammstein Site officiel  : https://www.rammstein.de/en/

Rammstein Tickets : https://www.rammstein.de/en/tickets/

 

Rammstein Site officiel - Rammstein Tickets

Rammstein live -Crédit photo Eric CANTO

 

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

Bonus : Critique de Melodie Maker pour la sortie du live PARIS de Rammstein

 
Paris est un chef-d’œuvre moderne du cinéma musical: un concert live filmé avec tout le flair et l’élégance d’un clip. Tourné par le célèbre réalisateur et ancien membre du groupe suédois de black metal Bathory Jonas Akerlund, le film utilise des coupes rapides, des gros plans, des colorations dramatiques et des effets CGI pour créer une expérience plus vibrante que la réalité.

À l’aide de 25 caméras et tourné en deux nuits au Palais Omnisports de Paris-Bercy, Akerlund explique son concept pour Paris comme « tourner un spectacle en direct (tout en) essayant de traduire l’énergie que vous obtenez dans la salle pour filmer ».

Il explique: « J’essaie avec chaque astuce du livre pour faire autant d’impressions que possible sur le public. »

Regarder Paris est certainement une expérience viscérale et déroutante, comme si un spectacle avec des pénis géants jaillissait, suffisamment de pyro pour détruire un petit pays et le claviériste Christian «  Flake ‘Lorenz cuisiné dans un pot de feu n’était pas assez stimulant visuellement.

Les antécédents d’ Akerlund dans les vidéoclips contribuent sans aucun doute à l’esthétique saisissante qui a déjà travaillé avec le groupe sur leurs promotions vidéo pour «Ich Tu Dir Weh», « Mein Land» et la parodie porno controversée «Pussy».

«C’était principalement la vision et les idées visuelles de Jonas», explique le batteur de Rammstein, Christoph Schneider. «Nous lui avons confié un contrôle créatif et lui avons dit: ‘C’est votre film, vous êtes un grand cinéaste et monteur, alors vous le faites comme vous le voyez.’

«Avoir cette coupe rapide et ce montage lourd semblait trop sur toute la durée d’un spectacle, alors nous nous sommes un peu impliqués et avons changé les choses ici et là, mais nous ne l’avons pas vraiment changé vraiment.»

 

«Il a un bon sens du détail et se concentre sur les choses que vous ne voyez pas lorsque vous êtes dans le public. Jonas a donc commencé à couper les choses très rapidement et à les rendre très énervées; lorsque nous l’avons vu pour la première fois, nous avons été très choqués par la rapidité de la coupe et la difficulté de la suivre et de la digérer.

Malgré quelques réserves concernant le montage final, Rammstein n’a que du respect pour Akerlund et sa vision de leur spectacle en direct. Le guitariste Paul Landers fait l’éloge de sa fluidité visuelle et met la patience exigée pour un projet de cette ampleur à la compétence technique des Suédois.

Bien que cela puisse sembler une procédure tout à fait normale pour la plupart des groupes, les fans fidèles de Rammstein savent qu’ils abandonnent rarement beaucoup de contrôle créatif. Les six membres du groupe ont le sentiment que toutes les choses marquées de la bannière Rammstein cadrent avec la vision et les mythes qu’ils ont créés.

Permettre à Akerlund de se répandre avec sa vision créative a conduit à la représentation visuelle la plus saisissante de Rammstein à ce jour – un exploit, étant donné qu’il existe déjà 4 DVD contenant des images en direct disponibles dans le commerce. Alors pourquoi ont-ils ressenti le besoin d’en faire un autre?

«Vous les créez pour l’histoire», explique Schneider. « Si quelqu’un dans 20 ans dans le futur veut savoir à quoi ressemblait Rammstein, voici un document visuel à regarder. »

Rammstein est actuellement en train d’écrire son septième album studio encore sans titre. On sait peu de choses sur l’album en dehors du cercle restreint de Rammstein, mais compte tenu de l’écart de huit ans depuis leur dernier album, l’anticipation est à un niveau record pour la nouvelle musique du groupe.

Ce que nous savons: 28 idées de chansons ont été esquissées pour l’enregistrement, dont 24 ont déjà des paroles. Landers les décrit comme «pas prêts à enregistrer, mais en direct!» Certains d’entre eux sont des morceaux nus de chansons, certains sont pratiquement terminés.

Mais ne vous attendez pas à un effort tentaculaire et épique sur un double album; si un thème général revient au premier plan au cours de ces premières étapes de la création du disque, il réduit la graisse et affine les choses à l’essentiel.

Schneider souligne: «C’est une sorte de secret de la musique de Rammstein pour être clair et se débarrasser du ballast et se concentrer sur ce qui est là, ce qui le rend plus difficile et a plus d’impact. Cette fois, c’est plus facile, car nous nous entendons très bien ces dernières années.

«Peut-être que cela revient à l’âge; vous essayez de ne plus changer vos amis ou collègues, alors vous les acceptez davantage tels qu’ils sont et leur donnez l’espace dont ils ont besoin. »

« Pour le moment, c’est presque une harmonie insupportable dans ce groupe », lance Länder avec un sourire malicieux.

Un sens de l’euphonie a été établi en partie grâce à la mission d’un producteur de superviser non pas l’enregistrement, mais les sessions d’écriture. Olsen Involtini a déjà travaillé avec le groupe pour arranger des cordes pour Mutter et Reise, Reise, créer des remixes et concevoir leur son live; son histoire de travail avec le groupe fait d’Involtini un parfait médiateur pour lancer des idées créatives entre les deux.

«C’est un bon ami à nous», explique Schneider. «Il produit du hip-hop et de la musique pop en Allemagne et il joue également de la guitare. Il a beaucoup de bonnes qualités alors nous l’avons amené pour diriger la répétition et travailler avec nous sur les chansons.

«Si deux d’entre nous ne sont pas d’accord, nous prenons la direction qu’il aime. Souvent, nous nous perdions dans la fabrication de quelque chose; il y aurait 20 versions différentes d’une chanson et il nous aiderait à nous concentrer sur ce qui fonctionnait et ce qui ne fonctionnait pas. »

Landers ajoute rapidement: «L’écriture dans Rammstein est toujours démocratique… pas facile, mais démocratique. Nous sommes comme des chiens avides. Mais avec Olsen qui dirige la répétition, nous n’avons pas à nous battre autant – nous suivons simplement son exemple. Il nous aide à nous concentrer et à éviter les combats inutiles. »

Cette dernière partie en particulier est probablement une partie cruciale du rôle d’Involtini; les tensions dans le studio lors de la création du Liebe ist für alle de 2009 semblent avoir été le principal moteur de la longue pause de Rammstein. (Landers décrit l’écriture de l’album comme faire un collage à côté d’une fenêtre ouverte; le vent continue de disperser les morceaux, ce qui rend difficile leur assemblage.)

Des rumeurs ont commencé à émerger vers 2014-2015 selon lesquelles le groupe se séparait – sans aucun doute alimenté par des membres sélectionnés du groupe travaillant sur divers projets musicaux en dehors de Rammstein.

«Nous avons également entendu cette rumeur», explique Landers, «mais cela n’a jamais vraiment été le cas. Mais cette rumeur a continué parce que nous n’avons pas sorti de disque, mais Till (Lindemann, chanteur) et Richard (Kruspe, guitariste) l’ont fait et cela a encore plus alimenté le feu.

«Mais nous ne risquions pas vraiment de rompre; nous avons juste eu quelques années de congé. Pour moi, l’avenir de Rammstein n’a jamais été remis en question, pas même un petit peu. »

Alors, quel a été le catalyseur pour réunir les six membres de Rammstein pour commencer à travailler sur leur septième album?

« La façon dont j’ai tendance à le dire », explique Landers, « est que nous quatre qui n’avions pas enregistré de record à cette époque avaient faim. Till et Richard ne voulaient pas aller au restaurant parce qu’ils avaient déjà mangé, mais nous avons tous les quatre dit: «Nous avons faim! Alors ils ont accepté de venir. Nous avons fait un compromis et avons dit: « Commençons par trois ou quatre chansons et voyons ce que ça fait sans pression. » Et ça faisait du bien, et maintenant nous avons 28 idées de chansons. »

« Le groupe avait des souvenirs particulièrement mauvais sur la dernière production », ajoute Schneider, se référant à Liebe ist für alle . «Cela a pris beaucoup de temps et il y a eu beaucoup de discussions. Nous perdrions la trace des choses très facilement et personne ne voulait sauter directement dans cette situation. Tout le monde avait peur que si nous nous mettions à écrire un autre album, nous recommencions tous ces petits combats. Mais cela a changé maintenant, et avec la contribution d’Olsen, nous ne nous battons plus si fort – personne ne s’entre-tue pour prendre sa part sur les autres. « 

Alors que la majorité des chansons du groupe sont écrites dans leur langue maternelle, leur musique transcende toute barrière linguistique; Rammstein fait partie d’une petite poignée de groupes capables de vendre des arènes à travers le monde sans l’aide de chansons écrites en anglais.

Leur popularité internationale écrasante dépasse de loin les attentes de la plupart des groupes en dehors de l’Anglosphere, et est la preuve (le cas échéant) du pouvoir de la musique à communiquer sur un terrain de jeu universel.

Landers résume succinctement le large attrait du groupe lorsqu’il décrit son approche de l’écriture des riffs délicieusement simples, mais exécutés avec goût de Rammstein: «Une chose à laquelle j’essaie de penser lorsque nous écrivons des chansons, c’est ce que ça fera de jouer en live. Si vous vous tenez à la maison et que vous jouez un accord fort qui sonne, ça fait du bien, vous vous sentez puissant! Mais si vous êtes assis et que vous cueillez doucement, cela ne vous fait pas du bien.

«Nous essayons d’avoir plus de moments dans la musique Rammstein qui vous font vous sentir bien; si ça a l’air bien, ça sonne aussi bien. »

Cette formule relativement simple, à côté d’un spectacle conquérant dont beaucoup attesteront est l’un des meilleurs spectacles du monde de la musique live, fait en sorte que Rammstein continuera de battre toutes les chances et restera l’une des propositions les plus célèbres et uniques en métal .

Souvent, le spectacle est si (littéralement) explosif, il éclipse apparemment la qualité et l’audace pure de l’écriture de chansons du sextuor allemand. Mais c’est pour sous-estimer l’esprit acerbe de «Mein Teil», l’audace orchestrale de «Mein Herz brennt», la beauté délicate de «Ohne Dich» ou le coup de poing pur et dur de «Sonne», une chanson de 16 ans qui sonne aussi dynamique et puissant qu’en 2001.

Est-il irritant que l’écriture de chansons complexe du groupe soit éclipsée par la simple domination de leur show fougueux? «Nous mettons autant d’efforts dans la musique que dans le spectacle», explique Schneider. «Tout comme nous mettons autant d’efforts dans les photos, les lumières, les vidéos parce que nous savons qu’ils vont tous ensemble. Chaque élément a son rôle à jouer et se soutient mutuellement. »

« Vous ne pouvez pas forcer les gens à réagir d’une certaine manière à ce que vous mettez devant eux », ajoute Landers. «Nous vivons dans un monde libre et les gens ont le droit de ne pas écouter. Nous savons que parfois le spectacle éclipse la musique, et nous essayons de ne pas laisser cela se produire. Mais la musique est très bonne à mes yeux, et nous essayons d’avoir un équilibre entre les deux.

«Si vous rencontrez une belle femme aux cheveux blonds et aux gros seins, vous pourriez commencer à lui parler à cause de son apparence, mais vous découvrirez ensuite qu’elle est intelligente, drôle, et de bon cœur. Nous essayons à Rammstein d’être la blonde avec un cerveau. »

Paris est désormais disponible sur DVD et Blu-Ray via Spinefarm Records .

CRANE : NOUVELLE REPRO 2022

CRANE : NOUVELLE REPRO 2022

Découvrez la nouvelle repro « CRANE » sur le shop en ligne. Reproduction 20×30 sur alu : Cliquez ici pour commander 

 

crane photo crane 1 1

 

Crane - dessin crane

  

Crane - dessin crane 

 

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 


 

 

 

 

 

Pourquoi le crane est-il un symbole de mort ?

Les crânes nous entourent depuis des siècles sous la forme de tatouages ​​​​de crânes, de bijoux et plus encore. Cependant, le jury est toujours sur l’utilisation ou le port d’articles de crâne sera même largement accepté. C’est parce que ces articles utilisent un symbole qui a plusieurs significations.

La plupart des gens de différentes cultures ont pris ce symbole comme une signification de la mort . En même temps, d’autres cultures l’ont pris pour plus qu’une représentation de la mort.

À l’heure actuelle, les gens portent des symboles pour exprimer un aspect spirituel spécifique de leur vie. Par conséquent, porter un crâne ne consiste plus seulement à avoir l’air cool, morbide ou à effrayer quelqu’un.

Gardez à l’esprit que la signification des crânes ne cesse de changer de culture en culture partout dans le monde. Cela a même des objectifs personnels dans la vie de quelqu’un. En même temps, la mort reste tout le sens des crânes jusqu’à présent.

Avant d’aller plus loin, vous êtes invité à découvrir cette incroyable et unique bague tête de mort faucheuse, symbole valable de la mort.

 

LA MORT EST UN SUJET SOMBRE

Nous savons tous que la mort est une partie essentielle de la vie. La mort est quelque chose que tout le monde doit affronter un jour. Même si les réactions des gens à la mort peuvent être assez différentes, certaines personnes en ont peur tandis que d’autres n’en ont pas peur. Globalement, dans une plus ou moins grande mesure, il est probable que tout le monde ait peur de la mort.

Généralement, la pensée de la mort, que ce soit la nôtre ou celle d’un être cher, est toujours désagréable. Par conséquent, beaucoup de gens échappent à ces rêveries morbides. Naturellement, ils préfèrent choisir ce que la vie leur offre et réaliser leurs objectifs de vie ou leurs souhaits au lieu de penser à la mort.

Chaque fois que cela est évoqué dans une conversation, la plupart d’entre nous considèrent la mort comme un sujet sombre . De plus, quand on parle de mort, tout le monde ne partage pas le même avis.

Juste pour un exemple, les Mexicains célèbrent une fête nommée Dia de Muertos, qui se traduit par le jour des morts en anglais. Ce jour-là, les gens se sont réunis pour célébrer l’énergie positive et la vie au lieu d’être tristes ou dommageables. Les gens célébraient les bonnes actions du défunt.

Certaines personnes le considèrent comme un signe de mort, tandis que d’autres pensent qu’il symbolise également la célébration de la vie.

 

Pourquoi le crâne est-il considéré comme un symbole de la mort ?

Les symboles du crâne sont couramment utilisés dans l’art du tatouage, les bijoux et d’autres choses qui représentent la mort. Lorsque vous regardez les symboles du crâne, ne pas être concentré et éveillé est difficile. C’est parce que le symbole du crâne est une confrontation du fait que nous, les mortels.

Lorsqu’il s’agit de comprendre la symbolisation du crâne , presque toutes les cultures ont adopté sa signification en fonction des coutumes façonnées par leurs croyances à travers l’histoire. Cependant, la seule signification du crâne reste la même dans presque toutes les cultures et toutes les histoires, c’est-à-dire la mort.

Sans aucun doute, cela reste tout un sens des crânes dans presque toutes les cultures. Les personnes qui choisissent ces symboles croient que la mortalité fait partie de ce monde depuis sa création. C’est pourquoi vous aviez l’habitude de voir des symboles de crâne sur les panneaux d’avertissement, ce qui en faisait une mort apparente en raison de l’ignorance de cela.

Un tatouage de crane sera un dessin symbolique puissant mais significatif qui représente le travail sombre et la mort. C’est un symbole assez unique mais simple représentant la mort .

Il est un rappel brutal d’une âme décédée et d’un corps décomposé. Cela représente que quelqu’un n’est plus.
Simultanément, pour certaines personnes, les cranes sont un rappel de notre mortalité . Certaines personnes croient que les cranes indiquent ce qui va nous arriver un jour. En comparaison, d’autres pensent que les cranes les aident à réaligner leur concentration pour tirer le meilleur parti de leur vie de la meilleure façon possible.

Par conséquent, les gens envisagent d’avoir des tatouages, des bijoux et d’autres objets pour se rappeler fermement à quel point nous sommes des êtres mortels. Par conséquent, la mort est considérée comme une pleine signification spirituelle.

 

Les crânes sont puissants

Sur le plan physique et biologique, ils sont robustes. C’est pourquoi c’est quelque chose que nous associons à la mort. ils sont la dernière chose à se décomposer et, par conséquent, ils ont pris un sens puissant dans différentes cultures et littératures et tout au long de l’histoire.

ils s nous rappellent avec force que nous ne sommes tous que des os en dessous et que la vie est éphémère. Outre la mort, ils possèdent également des significations importantes dans différentes cultures humaines.

Ils ont aussi des significations spirituelles.
Il existe également diverses significations spirituelles. En raison de leur ténacité, de leur force et d’autres attributs, les gens les associent à différentes significations spirituelles. En plus d’être un signe de mort et de danger, ils sont également connus pour symboliser :

  • Sagesse
  • Courage
  • Bravoure
  • Force
  • Avoir l’esprit guerrier

Plus encore, dans la tradition spirituelle des chrétiens, ils sont connus pour être le symbole de l’éternité . Ils représentent la transition de l’âme, laissant le corps et les os comme éléments laissés pour compte.

Alors que, selon la signification spirituelle dans la Kabbale juive, c’est un signe de renaissance. Ils ont attaché des crânes avec la mémoire et la reconnaissance de quelqu’un qui a quitté ce monde.

 

DERNIÈRES PENSÉES

Dans l’ensemble, les crânes sont une chose très symbolique. Pendant des siècles, ils ont été utilisés pour représenter quelque chose de sombre, tout comme la mort. Cependant, à l’heure actuelle,ils ne sont plus uniquement une représentation de la mort ou de l’obscurité. La signification des crânes dépend également de la façon dont ils sont utilisés. Dans la culture moderne, ils sont également très présents.

Vous pouvez voir des gens qui portent des tatouages ​​​​de crâne, des colliers, des bagues, des imprimés et plus encore. Ceux-ci peuvent simplement aller avec n’importe quel style de vie, y compris le style plus sombre.

Cependant, en plus de cela, ils ont également des significations spirituelles.

 

Mass Hysteria – Le Trianon

Mass Hysteria – Le Trianon

Mass Hysteria Le Trianon est le sixième album et le troisième live  que je fais pour MASS HYSTERIA, toujours avec le même plaisir, la même envie. Photos et artwork pour un album en version CD / DVD et Vinyle.

trianon mass hysteria

Mass Hysteria Le Trianon

Mass Hysteria Le Trianon: Sixième artwork pour Mass Hysteria

Six albums, huit ans à suivre le groupe, le voir devenir incontournable, les suivre sur les dates, en studio, dans les galères et les grands moments. Huit ans à ne les voir ne rien lâcher, à garder une exigence intacte, à ne rien laisser arrêter cette aventure de 20 ans. Troisième LIVE, il faut trouver un autre angle, ce fut celui de l’intro de ce concert, un concert qui fit la part belle à Matière noire en live….

 

Mass Hysteria Le Trianon

Mass Hysteria Le Trianon

Mass Hysteria Le Trianon - vinyle trianon

Retour sur la critique de Metalobs.com 

Dans la catégorie live Mass Hysteria, voici le quatrième du nom: Mass Hysteria Le Trianon. Un autre live, quel intérêt me direz-vous? Oui, à peine trois après Mass Hysteria à l’Olympia qui a ensuite célébré en grande pompe les vingt ans du groupe français chez Bruno Coquatrix et cinq ans après l’énergique Live capturé dans la chaleur du Bikini à Toulouse, voici le dernier enregistré dans ce superbe salle parisienne après une première partie de la tournée qui n’aurait pas pu voir le jour…

En effet, depuis le live à l’Olympia en 2013, deux événements majeurs ont eu lieu dans notre beau pays de liberté d’expression: une tragédie tout d’abord début 2015 avec les attentats terroristes de Charlie Hebdo suivi en novembre par les meurtres du Bataclan comme vous le savez tous malgré lequel Mass Hysteria voulait à juste titre assurer son début de tournée à cette même période en communiquant clairement à ce sujet.

C’est là que réside le principal intérêt de Mass Hysteria Le Trianon ce nouvel enregistrement live limité à 5000 exemplaires. Au niveau playlist, nous avons droit à l’interprétation sans faille du dernier album de Mass Hysteria: Matière noire. Et malheureusement, jamais les nouvelles compositions de cet album n’ont trouvé un tel écho et n’ont pris vie dans ces temps sombres (« L’Enfer Des Dieux » dédicacés aux victimes disparues le 13 novembre 2015).

 

Sur un ton sérieux et de plus en plus sérieux, les musiciens enchaînent le feu (« Chiens De La Casse », « Vae Soli! », « More than Metal » …) entrecoupé de temps en temps de petites blagues ou des dédicaces politiques épicées («merci Macron») du chanteur charismatique Mouss qui, s’il reconnaît lors du concert de ne pas être très bruyant ce soir, fait le boulot comme d’habitude à deux cents pour cent devant un public de fidèles au taquet. « Mère d’Iroise », dédiée à toutes les « mamans » dont notamment celle disparue du chanteur, termine avec mélancolie ce premier set qui ne constitue que la partie audio du live CD.

Puis nos gars reviennent avec le classique « Contraddiction » suivi de l’essentiel et très punk « P4 » où les deux guitaristes Yann et Fred investissent comme d’habitude la fosse entourant Mouss, défiant ainsi les consignes de sécurité du Trianon pour cette soirée.
Beaucoup d’autres tubes pleuvent (« Une somme de détails, » Babylone « , » La connaissance c’est le pouvoir « , » donne-toi la douleur « et » Furia « )un set ou règne le bon esprit, prouvant une fois de plus que Mass Hysteria est à la fois un groupe français incontournable sur scène et sur album depuis prés de vingt-cinq ans maintenant!

Ajoutons enfin la présence de quelques invités de renom ici et là (Stéphane Buriez, Reuno (Lofofora), l’ancien guitariste Nicolas récupéré et qui est content de voir, l’ancien bassiste Vincent Mercier …) et en prime le clip de  » L’Enfer des Dieux « ainsi que les préparations de ce concert.

Mass Hysteria - Photo de fin par Eric CANTO

Mass Hysteria – Photo de fin par Eric CANTO

  • L’album CD Mass Hysteria Le TrianonVerycords 

    Chien de la casse
    Vae soli !
    Vector equilibrium
    Notre complot
    L’Espérance et le Refus
    Tout est poison
    L’Enfer des dieux
    À bout de souffle
    Matière noire
    Plus que du metal
    Mère d’Iroise

Le track listing du DVD Mass Hysteria Le Trianon

Chien de la casse
Vae soli !
Vector equilibrium
Notre complot
L’Espérance et le Refus
Tout est poison
L’Enfer des dieux
À bout de souffle
Matière noire
Plus que du metal
Mère d’Iroise
Contraddiction
P4
Une somme de détails
Babylone
Positif à bloc
Pulsion
World on Fire
L’Archipel des pensées
Knowledge is Power
Respect to the Dancefloor
Donnez-vous la peine
Furia

 

  • Les crédits de l’album: Mass Hysteria Le Trianon

  • Mouss Kelai : chant
    Yann Heurtaux : guitare
    Frédéric Duquesne : guitare
    Thomas Zanghellini : basse
    Raphaël Mercier : batterie
    Nicolas Sarrouy : guitare (sur le morceau L’Archipel des pensées)
    Vincent Mercier : basse (sur le morceau Knowledge is Power)
    Stéphane Buriez : chant (sur le morceau World on Fire)
    Reuno Wangermez : chant (sur le morceau Donnez-vous la peine)
    Eric Canto : Artwork et photos

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

Mass Hysteria « Failles »2009

Mass Hysteria « Failles »2009

MASS HYSTERIA FAILLES

La couverture de l’album Failles de Mass Hysteria réalisée par Eric Canto, photographe« Après 6 mois, mon travail est maintenant terminé. Je suis très fier de vous présenter la couverture de mon dernier travail : le nouvel album de Mass Hysteria :  » FAILLES « . En magasin le 28 septembre en édition collector. »

MASS HYSTERIA FAILLES - Edition Vinyl - Artwork • Album musique Mass Hysteria

MASS HYSTERIA FAILLES

 

Le sixième album de MASS HYSTERIA n’est rien d’autre qu’une putain de claque au visage ! Le combo a fait le « clean ». Il a fait une nette impression de l’époque qui a suivi la désormais légendaire « Contradiction » et son célèbre tube « Furia ». L’album Mass Hysteria Failles s’est vendu à 7 000 exemplaires environ. Il s’agit du premier album avec Nicolas Sarrouy à la guitare à la suite du départ de Olivier Coursier, ainsi que le dernier avec Stéphan Jacquet à la basse.

Loin de la pop / rock  de l’album « Mass Hysteria » (2005) et de « De Cercle En Cercle » (2001), nos Parisiens en colère, riches de volonté sauvage, avaient déjà un certain enthousiasme et 2007 carrément une énergie positive avec « une somme de détails », qui a marqué un retour aux sources, époque « Contradiction ».
mass hysteria failles

mass hysteria failles

Mass Hysteria Failles – Les titres 

– World On Fire (04:08)
– Plus qu’aucune mer (04:07)
– Failles (03:34)
– L’archipel des pensées (03:29)
– Clean (03:13)
– Dysphoria (02:56)
– Le magnétisme des sentiments (04:10)
– Aller plus loin (02:56)
– Respirer (04:04)
– Get High (03:46)
– Rien n’être plus (03:18)
– Comme on danse (03:10)

Mass Hysteria Failles – Les crédits 

Mouss Kelai — chant
Yann Heurtaux — guitare
Nicolas Sarrouy — guitare
Stéphan Jaquet — basse
Raphaël Mercier — batterie
Julien — samples
Eric Canto — Artwork et photos

 

mass hysteria

mass hysteria failles album
mass hysteria eric canto

 

CHRONIQUE MASS HYSTERIA FAILLES

L’année 2009 aura été une grande année pour Mass Hysteria. On les retrouve en première partie de Metallica à Nimes, de Limp Bizkit à Paris, et ils sortent en cette rentrée, leur 6ème album studio, avec un titre, Failles, et une pochette qui annoncent du lourd.

Et bien du lourd, si vous en cherchiez, vous allez être gâtés. Cet album de Mass Hysteria Failles, c’est comme la deuxième lame wilkinson ou le double effet kisscool. Après l’excellent Une somme de détails sorti en 2007 (et chroniqué ici) qui annonçait déjà un retour au gros son des Mass d’origine, Failles enfonce le clou ! Pas moins de 12 morceaux sur cette galette. Ah non pardon, douze SKUDS devrais-je dire, tant cet album n’offre pas 1 seconde de répit. On en prend littéralement plein la gueule. Aucune fioritures, juste de l’efficacité à l’état pur.

Zoom sur les morceaux de l’album Mass Hysteria Failles

D’abord y’a ce World on Fire, titre anglais mais chant français de Mouss qui, dans les premières secondes, rappelle le ton harangueur de Bernie Bonvoisin de la grande époque. Les rythmiques sont monstrueuses, les phrases chocs tombent: « Ne laissez pas la haine du système, ne laissez pas la haine s’installer/s’exprimer » ou bien « orgasme financier, éjaculation de billets ». Tout le monde est habillé pour l’hiver. Quel délire ça va être en live ce morceau. Je voudrais déjà y être.

Et que dire de l’intro énorme de Mass Hysteria Failles. Petit piano bontempi, pour un thème à la Indochine, et explosion de guitares. Rythme lent, lancinant. C’est marrant à un moment je trouve que le chant très rap, ressemble à une chanson de Diam’s (oups la référence).

L’archipel des pensées est plus classique, samples en fond, mid tempo, j’aime quand même bien le break de rythmique au milieu. Ca va donner en live ça aussi. J’adore aussi l’hystérique Clean, à l’intro style ancien Prodigy. Super speed sur le couplet, riffs de grands malades et mid tempo sur le refrain. Bien bon. Il dit avoir fait le Feng Shui, amusant car ce morceau ne me semble pas être très Zen, bien au contraire. Dysphoria (l’opposé de Euphoria) et le seul morceau où on trouve un bref moment de calme (relatif) dans le break. Profitez ça ne dure pas. On note encore une phrase qui pète « je n’ai pas connu mon Everest, le plus grand dépassement de soi ».

Encore une intro d’électro sur Le magnétisme des sentiments, morceau faussement calme.

Aller plus loin, avec un superbe refrain « jusqu’où peut on aller ensemble ? ». morceau faussement bourrin de Mass Hysteria Failles.

Encore une intro géniale avec Respirer, style Prodigy encore (c’est l’effet des samples j’imagine), qui annonce l’explosion des riffs des guitares simples et efficaces. Grosse basse ronflante, et chœurs du groupe sur le refrain. Ca rend super. Rammstein n’a qu’à bien se tenir, Mass Hysteria défouraille (et sans avoir besoin de clip porno).

Haaaa, j’adore ce morceau Get High. L’intro électro est géniale et le reste défonce tout. Dur de ne pas headbanger sur ce morceau. En plus je ne peux m’empêcher de sourire en repensant à l’interview de Yann avant le concert de Nîmes, où il expliquait que Mouss avait un accent « frenchy, frenchy ». Moi je trouve qu’il s’en tire plutôt bien sur ce morceau chanté en anglais (une première pour les Mass).

Superbe intro encore batterie + samples + voix sur Rien n’est plus. Les riffs de gratte sont toujours hyper acérés: « Tout peut changer ! ». Bref y’a encore de l’espoir nous hurle Mouss.

Comme toujours avec les Mass on finit sur le DanceFloor (cf interview Yann). On termine l’album avec Comme on danse, que je trouve géniale, très rythmée, et pleine de formules magiques « sautez, hurlez, dansez, voyez comme on danse, voyez comme on pense, voyez comme on emmerde la tendance ». Les furieux vont s’en donner à cœur joie dans la fosse cette chanson a été écrite pour la scène. Ca va pogoter !

Juste un bémol sur Plus qu’aucune Mer que je trouve un peu en retrait comme morceau et sur l’utilisation à plusieurs reprises de la voix passée au filtre style radiobox. J’aime pas beaucoup, mais rien de grave. Rassurez vous.

Moi je vous le dis : Mass Hysteria a une formule magique. Comme dans l’excellent sketch de Mozinor sur la formule de Besson pour faire des films à succès. Ici c’est plutôt :

des riffs de Yann et Nico aiguisés comme la double hache de Gimli
des formules chocs et engagées de Mouss
une section rythmique (Stephan et Rapha)
un zeste de samples et d’électro
La recette d’une tuerie tout simplement !

PS: Posologie en cas de crise (actuelle): Une écoute le matin et une écoute le soir, à donf. On peut dépasser sans problème la dose prescrite.

Source : http://auxportesdumetal.com/reviews/MassHysteria/masshysteria-failles.html


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

SHOOTING JULIEN DORE PALOMA 2019

SHOOTING JULIEN DORE PALOMA 2019

Shooting de Julien Doré

 

Un shooting réalisé à la salle Paloma de Nîmes

Petite remise en jambe de printemps hier soir à la salle Paloma de Nîmes, portrait de Julien Doré dans la loge puis avec le groupe sur les escaliers avant le début du show. Ce show est la dernière date de la tournée dans cette formation, à domicile pour Julien Doré, une tournée de deux ans.
Une soirée feutrée et souple, sûrement à l’opposé donc de celle de cette fin de semaine avec Sick of it All.

Julien Doré

Julien Doré est un auteur-compositeur-interprète, musicien et acteur français, né le 7 juillet 1982 à Alès dans le Gard. Il se fait connaître après avoir gagné la cinquième saison de Nouvelle Star en 2007. En 2015, il remporte la Victoire de l’artiste interprète masculin aux Victoires de la musique. Julien Doré n’est pas l’arrière-arrière-petit-neveu de l’illustrateur Gustave Doré, contrairement à ce qui a été souvent rapporté. Il est en revanche l’arrière-arrière-petit-fils d’Emile Waldteufel.

julien dore

photographe concert julien dore
julien dore photo

concert julien dore

julien doré

L’Histoire de Julien Doré

Fils unique d’un père brocanteur et vendeur sur eBay tandis que sa mère fait les colis, Julien Doré grandit à Lunel et à Nîmes, où il poursuit ses études secondaires au lycée Louis Feuillade et pratique le football au Gallia Club Lunel. Après un bac littéraire, il fréquente l’École supérieure des beaux-arts de Nîmes pendant cinq ans.

En 2002, affublé du nom de Julian Goldy (pour Doré), il fonde le groupe Dig Up Elvis (Déterrez Elvis) avec Guillaume de Molina à la guitare, Céline Linsay au chant et au tambourin et son meilleur ami Julien Francioli à la basse. Baptiste Tiste les rejoint à la batterie un peu plus tard. Le groupe joue dans les bars de la région de Nîmes.

En 2006, Julien Doré et Guillaume de Molina forment également le projet « The Jean D’Ormesson Disco Suicide » ou « Jean D’Ormesson’s », groupe protéiforme qui reprend des succès disco en les reformatant dans un style proche de la musique du sud des États-Unis. Sont ainsi réarrangés des titres comme Born to Be Alive ou Les Démons de minuit.

En 2007, Julien Doré participe à l’émission de télé-crochet Nouvelle Star dont il sort gagnant, élu par le public. Dans la même année, il est élu « homme le plus sexy de l’année » par le magazine ELLE9.

Avant le succès qu’il connaît grâce à Nouvelle Star, Julien Doré travaillait dans une entreprise de manutention et jouait avec son groupe Dig Up Elvis dans des bars de Nîmes où ils étaient « payé[s] en bières »10. Une vidéo placée sur YouTube le 27 octobre 2006 montre l’animateur Cauet diffusant sur Fun Radio quelques secondes d’un titre intitulé Je vais t’enculer par un jeune chanteur nommé « Julien Doré ». Il semblerait que Julien ait envoyé ce titre à l’animateur de radio, alors qu’il était encore étudiant.

Julien Doré porte plusieurs tatouages : les noms de ses deux groupes (The Jean d’Ormesson’s en haut du bras gauche et Dig up Elvis à la face interne de l’avant-bras droit), et aussi Marcel Duchamp sur le pectoral gauche, une grande croix celtique noire sur l’épaule gauche inspirée de celle de Dave Gahan qui changea sa vision de la musique lorsqu’il assista au concert Depeche Mode aux Arènes de Nîmes et Artist en haut du dos à droite, également un cœur à l’avant-bras gauche où est inscrit « Baie des Anges », « Rrose Selavy » au biceps droit et « dada » au poignet droit.

Parallèlement à sa carrière solo, Julien Doré continue à faire du rock avec ses amis. Le groupe Dig up Elvis dont Julien est le chanteur a fait plusieurs concerts à Paris et en Belgique à l’hiver 2007 : la Flèche d’Or, le Musée d’Art Moderne de la ville de Paris avec la mise en scène par Thomas Lélu, la première partie du groupe Sharko à Spa en Belgique, le Café Central à Bruxelles, etc.

Les Dig up Elvis ont aussi enregistré en studio quelques titres qu’ils ont écrits et composés comme Melodrama in HelsinkiBach RickenbackerBloody ProtectionMona LizaI shit on my Rock and Roll.

Un EP du groupe est sorti en 2010 lors d’une tournée des clubs, nommé The Gipsy and The King.

Filmographie de Julien Doré : Acteur

 

  • 2009 : Les Astres noirs (court-métrage ; collection Écrire pour un chanteur de Canal+), de Yann Gonzalez : le jeune homme
  • 2010 : Ensemble nous allons vivre une très très grande histoire d’amour…, de Pascal Thomas : Nicolas Heurtebise
  • 2010 : Vampires, de Vincent Lannoo : Jean-Paul, le vendeur de cercueils
  • 2010 : Le Cri cosmique (court-métrage), de Jules-César Bréchet : Eugène B.
  • 2013 : Pop Redemption, de Martin Le Gall : Alex
  • 2013 : Estuaire, de Gaëtan Chataigner : Golden Surfeur
  • 2013 : Chez nous c’est trois !, de Claude Duty : l’acteur de Baisers fanés
  • 2017 : Dix pour cent (série), saison 2 (épisodes 3, 4 et 5 – et voix seulement dans l’épisode 6), saison 3 (épisodes 2 et 3) : lui-même

Doublage de Julien Doré

  • 2009 : Monstres contre Aliens de Conrad Vernon (voix de Derek Dietl dans la version française)
  • 2018 : Yéti et Compagnie de Karey Kirkpatrick (voix de Percy dans la version française)

Clip de Julien Doré : Réalisateur

  • 2008 : Les Limites, coréalisateur Fabrice Laffont
  • 2008 : Figures imposées, coréalisateur
  • 2009 : Les Bords de mer, coréalisateur avec Waf
  • 2011 : Kiss Me Forever, coréalisateur avec Waf
  • 2011 : L’Été Summer, coréalisateur avec HK
  • 2012 : Laisse avril, coréalisateur avec Waf
  • 2013 : Paris-Seychelles, coréalisateur
  • 2014 : Coule d’Alex Beaupain, clip30
  • 2014 : On attendra l’hiver de Julien Doré, clip
  • 2014 : Chou-Wasabi, coréalisateur avec Shotgun
  • 2015 : Corbeau blanc (live), coréalisateur Fabrice Laffont
  • 2016 : Le Lac, coréalisateur avec Brice VDH
  • 2016: Sublime et Silence, co-réalisateur avec Brice VDH
  • 2017: Coco câline, co-réalisateur avec Brice VDH
  • 2017: Porto-Vecchio, co-réalisateur avec Brice VDH
  • 2018: Africa avec Dick Rivers (Scopitone), co-réalisateur avec Brice VDH

Discographie de Julien Doré

  • 2008 : Ersatz
  • 2011 : Bichon
  • 2013 : Løve
  • 2016 : &

Site officiel : Julien Doré

 

Vous souhaitez en savoir plus sur le photographe de ce shooting ?

Découvrez le travail d’Eric Canto :

 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

 

Mass Hysteria, une triste nouvelle en 2019

Mass Hysteria, une triste nouvelle en 2019

Mass Hysteria est en deuil. Une triste nouvelle vient d’être annoncée. Michel SIX nous a quitté des suites d’une longue maladie. Les fans de Mass Hysteria le connaissaient, Michel avait posé pour la pochette de « Failles ».

La rencontre

En 2009, Je cherchais à illustrer pour Mass hysteria un album sombre qui allait s’appeler « Failles ». Je cherchais une « gueule », un visage qui aurait vécu. Je le trouvai près de Montpellier dans la communauté Emmaüs. Une courte, mais belle rencontre dans une tente de la communauté, une série de quelques photos avec Michel et son grand sourire. Puis une demande « vous pourriez me faire un regard plus sombre ? » et là un regard terrible et une photo qui fit la couverture de la pochette de l’album.

L’album

Cette pochette fut une grande fierté pour lui et pour moi. Je le rencontrais à plusieurs reprises pour lui amener la version vinyle, les affiches,…. Il usa ses tee-shirts MASS jusqu’à la corde, l’affiche de la tournée bien en place dans le réfectoire des compagnons.
Le groupe l’invita pour le rencontrer lorsqu’il passa en concert à Montpellier, au concert et à la soirée qui s’en suivit. Le groupe l’invita sur scène pour le présenter au public et le remercier. Je garde en mémoire ses larmes lorsque le public lui fit une ovation, je garde aussi en mémoire son sourire au moment de la photo de fin avec lui au centre de la scène et le groupe autour.

Une belle rencontre, une triste nouvelle.

 

Mass hysteria

Mass hysteria

 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

 

MASS HYSTERIA Matière noire version vinyle

MASS HYSTERIA Matière noire version vinyle

Je suis très heureux de vous annoncer la sortie de matière noire vinyle de l’album Matière noire mardi 3 mai. Le groupe et Verycords ont décidé de proposer aux fans une version ultra limitée de ce fantastique album. Une version collector avec un grand livret de 11 pages format vinyle.

ARTWORK MASS HYSTERIA MATIERE NOIRE

Le groupe MASS HYSTERIA

Mass Hysteria est un groupe de metal français formé en 1993. Le groupe est connu pour son mélange unique de metalcore, thrash et punk, ainsi que pour ses paroles poignantes et introspectives en français.

Le groupe a commencé à se faire connaître en France au milieu des années 90, avec la sortie de leur premier album studio « Le Bien-être et la Paix » en 1997. Depuis lors, ils ont sorti plusieurs albums acclamés par la critique, dont « Contraddiction » en 1999 et « L’Armée des Ombres » en 2003.

Mass Hysteria est également connu pour ses performances en direct intenses et énergiques, qui ont gagné le respect et l’admiration des fans de metal dans le monde entier. Le groupe a joué dans de nombreux festivals de musique en France et à l’étranger, notamment le Hellfest, le Wacken Open Air et le Download Festival.

Le groupe est composé de cinq membres : Mouss Kelai (chant), Yann Heurtaux (guitare), Pierre Bihl (basse), Raphaël Mercier (batterie) et Fred Jimenez (guitare). Ensemble, ils ont créé un son unique et puissant qui est devenu une référence dans le paysage musical français.

Leurs paroles sont souvent introspectives et poignantes, explorant des thèmes tels que la politique, la société et la condition humaine. Leur musique a inspiré de nombreux fans en France et à l’étranger, ce qui en fait l’un des groupes de metal les plus influents de leur génération.

 

L’artwork de Matière noire

Carte blanche pour l’artwork de Matière noire vinyle, l’idée pour ma part était de proposer visuellement non pas exactement la même chose mais une adaptation en fonction de ce format.

C’est là où on se rend compte de ce que l’on a perdu en passant du vinyle au CD…  On garde la base de l’artwork mais on le fait évoluer…

Le vinyle est blanc, livret grand format, un bel objet que je vous laisse découvrir dont le pressage unique et ultra limité à 500 exemplaires me pousse à vous conseiller fortement la préco !

 

MATIERE NOIRE

L’album Matière noire

Sorti en 2015, cet album est considéré par beaucoup comme l’un des meilleurs albums de Mass Hysteria à ce jour. Dans cet article, nous allons examiner les principales caractéristiques de l’album et explorer pourquoi il a été si bien reçu par les fans et les critiques.

  1. Le son et le style : L’une des principales raisons pour lesquelles « Matière Noire » est un album si réussi est son son unique et puissant. Mass Hysteria a réussi à créer un mélange de metalcore, de thrash et de punk qui est à la fois puissant et mélodique. Les riffs de guitare accrocheurs et les lignes de chant agressives sont accompagnés d’une section rythmique solide pour créer un son énergique et percutant.
  2. Les paroles et les thèmes : « Matière Noire » est un album concept qui explore les thèmes de l’obscurité, de la violence et de l’aliénation. Les paroles, en français, sont incisives et poignantes, et s’adressent à un public qui cherche à se connecter avec des idées et des émotions profondes. Les thèmes de l’album touchent à des questions existentielles et émotionnelles, faisant de cet album un travail sérieux et réfléchi.
  3. La production : La production de « Matière Noire » est remarquablement bien faite, créant un son clair et puissant qui met en valeur la musique de Mass Hysteria. Les riffs de guitare et la section rythmique sont clairement audibles, tout comme les paroles poignantes. La production aide à créer l’ambiance sombre et pesante qui caractérise l’album.
  4. Les moments forts : L’album « Matière Noire » est rempli de moments forts, notamment les titres « Chiens de la Casse », « Furia » et « Vector Equilibrium ». Chaque chanson a une énergie unique et des riffs accrocheurs qui restent en tête longtemps après la fin de l’album.

En conclusion, « Matière Noire » est un album remarquablement puissant et mélodique de Mass Hysteria qui explore des thèmes sombres et émotionnels. La production est de haute qualité, mettant en valeur chaque instrument et chaque ligne de chant. Si vous cherchez un album de metalcore en français qui est à la fois mélodique et énergique, « Matière Noire » est un choix incontournable.

 

Les titres de Matière noire:

– Chiens de la casse
– Vae soli !
– Vector equilibrium
– Notre complot
– L’espérance et le refus
– Tout est poison
– L’enfer des dieux
– À bout de souffle
– Matière noire
– Plus que du metal
– Mère d’Iroise

 

L’album est remarquable pour son son unique et puissant, créant un mélange de metalcore, de thrash et de punk. Les riffs de guitare accrocheurs et les lignes de chant agressives sont accompagnés d’une section rythmique solide pour créer un son énergique et percutant. La production est également de haute qualité, mettant en valeur chaque instrument et chaque ligne de chant.

Les moments forts de l’album incluent les titres « Chiens de la Casse », « Furia » et « Vector Equilibrium ». Chaque chanson a une énergie unique et des riffs accrocheurs qui restent en tête longtemps après la fin de l’album.

En résumé, « Matière Noire » est un album puissant et mélodique de Mass Hysteria qui explore des thèmes sombres et émotionnels. Il est bien produit et est considéré comme l’un des meilleurs albums du groupe. Si vous cherchez un album de metalcore en français qui est à la fois mélodique et énergique, « Matière Noire » est un choix incontournable.

Crédits:

Mouss Kelai — chant
Yann Heurtaux — guitare
Frédéric Duquesne — guitare
Vincent Mercier — basse
Raphaël Mercier — batterie
Eric Canto — Artwork et photos

 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

 

 

JAMES ELLROY :ILLUSTRATION DE « PERFIDIA »

JAMES ELLROY :ILLUSTRATION DE « PERFIDIA »

JAMES ELLROY : Après les éditions Suédoise LEGIMUS, mon portrait de James ELLROY vient d’être choisi par les éditions grecques KLIDAITHMOS pour la sortie du dernier roman du maître: Perfidia.

Ce portrait illustrera ce nouveau roman ainsi que la réédition de “The Big Nowhere”, “L.A. Confidential” and “White Jazz” en 2017. Très heureux de cette nouvelle.

L’auteur :

James Ellroy, 74 ans, est un auteur de romans policiers connu pour ses romans noirs durs et ses vrais essais sur les crimes. Fêté pour son « LA quartet » de romans, qui comprend The Black Dahlia et LA Confidential , et sa série « Underworld USA » examinant la corruption politique aux États-Unis, de nombreuses obsessions d’Ellroy (meurtre, crime, politique, masculinité) ont été influencées par les problèmes non résolus.

 


1958 assassinat de sa mère , Genève Hilliker. Récemment, il a sorti deux livres de son « Second LA Quartet » – Perfidia (2014) et The Storm (2019) – qui commencent par Pearl Harbor et se déroulent pendant la seconde guerre mondiale. Ellroy a un nouveau podcast, Hollywood Death Trip de James Ellroy, qui le présente en train de lire plusieurs de ses essais sur des crimes réels.

Dans ses mémoires de 1996, My Dark Places, Ellroy explique que le meurtre de sa mère quand il avait 10 ans ainsi que le meurtre d’Elizabeth Short alias « The Black Dahlia », et les écrits de Raymond Chandler et Dashiell Hammett ont eu un impact sur son écriture. 

Technophobe, les œuvres d’Ellroy sont écrites à la main sur des blocs-notes légaux et dactylographiées pour l’édition et la publication. 

 

JAMES ELLROY

Le Livre Perfidia de James Ellroy

Avec Perfidia, James Ellroy rassemble les personnages qui ont suivi les romans du Los Angeles Quartet et de la trilogie Underworld USA pour entamer une deuxième tétralogie, toujours à Los Angeles, mais pendant la Seconde Guerre mondiale. Une sorte de prequel pour se connecter aux événements du Dahlia Noir. Je laisse à d’autres le soin de compter le nombre de pages ou le nombre de personnages du roman.
Il est crucial que l’écriture avec des phrases concises et concises soit toujours disponible, mais il y a aussi une certaine fluidité qui n’est pas du tout courante chez un auteur comme James Ellroy.
Cela est probablement dû au fait que pour la première fois l’auteur a choisi un récit en temps réel d’une durée exacte qui a traversé chaque jour entre le 6 et le 29 décembre 1941 et a remarqué l’atmosphère mouvementée qui émane de chaque page du livre.
james-ellroy-perfidia

james-ellroy-perfidia

En plus de l’aspect quotidien, le fil de l’histoire est raconté au rythme des points de vue des quatre personnages principaux Dudley Smith, Hideo Ashida, William Parker et Kay Lake. De cette façon, l’auteur nous entraîne dans un tourbillon de colère, de haine et d’excitation beaucoup plus intense que ce que nous avons lu jusqu’à présent, en particulier dans le premier quatuor de Los Angeles.
Intrigue et sous-intrigue s’entremêlent dans une confusion scientifique que l’auteur maîtrise avec son talent habituel. Dans un contexte de troubles racistes, de cinquième colonne perfide, d’enquêtes submergées et d’escroqueries de toutes sortes, toutes faisant surface dans la peur des bombardements dévastateurs et des invasions imminentes, vous découvrirez une ville qui explose à Los Angeles où les personnages les plus affligés , ont déjà payé l’expulsion, l’expropriation et même l’internement de ressortissants américains d’origine japonaise.

L’histoire américaine

Car même s’il n’est pas directement concerné, c’est cette partie méconnue et peu brillante de l’histoire américaine que l’auteur souligne tout au long de l’histoire (sauf James ELLROY, Alan Parker avec son film Bienvenue au Paradis et David Gustavson avec son livre La Neige Tombait sur les Cèdres sont, à ma connaissance, les rares auteurs qui rendent compte de ces tristes événements.
Avec ces déportations, ces internements et ces projets eugéniques, que l’auteur révèle à travers des avocats, des médecins et des sponsors tordus, il faut faire le parallèle avec les plans meurtriers du régime nazi, même si les conséquences n’étaient pas si tragiques.
À Perfidia, vous devez trembler à l’idée de croiser l’un des personnages les plus célèbres de l’œuvre d’Ellroy, le sergent Dudley Smith. Nous trouvons un policier plus jeune mais tout aussi dangereux et violent qui, avec son équipe, fait les bas travaux du LAPD pour les cadres corrompus. Séduisant, machiavélique, on découvre quelques fissures chez cet homme qui rendent le monstre plus beau.
En mentionnant certaines parties de sa jeunesse en Irlande, on peut deviner l’origine du mal, qui a façonné un personnage qui détient encore quelques rênes d’humanité.

Interview par le Guardian de James Ellroy

L’auteur de LA Confidential et Black Dahlia sur le fait de tomber amoureux d’une victime de meurtre, de ne pas posséder d’ordinateur et sa nouvelle série de podcasts sur le vrai crime

Commençons par le podcast. Vous avez choisi cinq histoires dont Stephanie de Destination : Morgue ! , et Clash by Night de votre article du Hollywood Reporter sur le meurtre de Sal Mineo . Pourquoi ceux-là ?
Ce sont des crimes, et ils se déroulent tous à Hollywood. Quelques choses. J’ai une voix de baryton basse, j’ai une voix percutante, je peux lire de façon spectaculaire.

J’ai un style journalistique rat-a-tat. Et on peut faire valoir que le meurtre non résolu de ma mère en 1958, quand j’avais 10 ans, est ce qui m’a rendu accro au crime… Le podcast a été une joie, mais autant que j’aime cette série, ce n’est rien d’autre qu’un stalking horse pour la version complète et non expurgée de mon roman American Tabloïd de 1995 sur le règne de John Kennedy. Et cela durera 12 heures avec moi à raconter et des acteurs notés lisant le dialogue.

 

Alors cette série est un avant-goût de ça ?
James Ellroy : Oui, un avant-goût. L’acte d’ouverture. J’aime dire que les films et les émissions de télévision sont sortis et que les podcasts sont à la mode. Les podcasts sont la transposition parfaite du roman sous une autre forme. Le temps n’est pas un facteur. Il n’y a pas de censure. C’est de l’écriture, 100% transposée. C’est un coup de pied pour moi.

Quelle était votre idée des podcasts avant de vous lancer sur celui-ci ? Avez-vous des favoris?
James Ellroy : Non, je n’écoute rien. Je n’ai pas d’ordinateur, je n’ai pas de téléphone portable. J’ai écrit tous mes livres à la main.

 

Peut-on parler de Stéphanie , qui figure dans le podcast ?
James Ellroy : C’est ma préférée de toutes mes pièces policières. Je suis allé au lycée à quelques lycées au nord-est de Stephanie Gorman. Je suis né en 48, et elle est née en 49. Et, si l’on peut utiliser ce terme pour décrire un dossier de meurtre, le sien est le meilleur dossier que j’ai jamais lu.

Si les psychopathes veulent mettre la main sur une arme, ils vont l’avoir de gré ou de force
James Ellroy : Dans votre récit du meurtre toujours non résolu de Stéphanie, vous écrivez : « l’acte crée le désordre », et « le tueur est crucial et non pertinent ».

Si vous deviez prendre l’homme qui a tué Stephanie Gorman à l’été 1965, si vous deviez le mettre sous les projecteurs, vous découvririez qu’il n’était rien d’autre qu’une goutte humaine d’illusion. Il ne saurait pas pourquoi il l’a fait. Je doute que ce soit bien prémédité.

Il aurait pu la voir entrer et sortir de cette maison, dans ce quartier très bourgeois, et développer un yen pour elle. Et puis, un jour, il a frappé, elle a ouvert la porte, et il a réagi.

 

L’une des choses qui peuvent être difficiles avec le vrai crime, c’est que ce sont souvent des femmes qui sont tuées, et pourtant elles sont perdues dans le récit du crime. Quelle est votre position là-dessus ?
James Ellroy : Je suis très intéressé par le caractère de la victime. Pour moi, la question est toujours « Qui était-elle ? »… C’était en 2001 quand j’ai écrit l’article sur Stéphanie pour GQ, et il y avait eu une réouverture de l’affaire, et le détective, Tim Marcia et moi, nous avons visité son ancien lycée.

Stéphanie était une fille unique et adorable. Elle dégageait du caractère. Tim et moi étions juste gaga d’elle. Et nous avons vu des anciens albums scolaires avec la photo de Stéphanie dedans.

 

J’avais déjà vu les photos de la mort et quelques photos de famille. Mais je n’avais jamais vu de photos en direct de Stéphanie dans l’équipe de tennis, ou de Stéphanie dans son cours d’histoire auparavant. Nous avons vu ces photos, et Tim et moi l’avons juste perdu, pleurant comme des animaux. J’ai dit à Tim: « Je l’aime. » Il a dit: « Oui, je peux l’obtenir. »

 

Dans le passé, vous avez parlé de Bill Clinton et de sa dégénérescence morale dans la façon dont il a traité Monica Lewinsky. Quel impact les deux derniers présidents américains ont-ils eu sur vous ?
James Ellroy : Je suis hors du monde depuis très longtemps. Je n’ai pas suivi la présidence Trump, je n’ai pas suivi la présidence Biden, je ne regarde pas la télévision à part la boxe. Le monde que je dépeint dans mes livres – d’hommes puissants – il y a des jeunes femmes malheureuses qui veulent faire partie de la scène. Les hommes mentiront et feront pratiquement n’importe quoi pour impressionner les femmes. C’est la nature de la bête.

Et aussi, peut-être, pour impressionner d’autres hommes puissants.
James Ellroy : Oui. Ce qui est une merde tordue.

 

Pourquoi ne vous engagez-vous plus ?
James Ellroy : Mes livres sont extrêmement complexes et nécessitent une solide année de planification avant que j’écrive le premier mot du texte. Et si je ne lis que l’époque sur laquelle j’écris, j’ai tout ce dont j’ai besoin à la maison. Je fais beaucoup de sport, j’ai un vélo elliptique dans mon bureau.

Après cette interview, je vais sauter dessus. J’ai un boom box et je fais jouer des CD de musique classique, donc je vais écouter un morceau de musique et faire de l’exercice. Souffler mes endorphines dans le ciel ? Oui.

 

La première fois que je t’ai interviewé, tu vivais au Kansas, la deuxième fois, tu étais à Los Angeles . Maintenant, vous êtes à Denver. J’ai cru comprendre que vous vous êtes remis avec votre ex-femme, Helen Knode ?
James Ellroy : Oui, oui, de retour avec Helen, et très heureux depuis six ans. La monogamie n’a jamais été notre problème. C’était toujours la cohabitation. La cohabitation est horrible. Alors maintenant, je vis dans l’appartement 208 et Helen vit dans l’appartement 200.

 

Avez-vous encore des chiens ? Vous aviez un bull terrier appelé Barko
James Ellroy : Barko le bull terrier, Margaret le bull terrier, Dudley le bull terrier. Chiens très britanniques. Mais non, pas de chiens maintenant. Parce que je suis plus vieux. Je suis juste complètement brisé par la façon dont les chiens meurent avant toi.

 

Possédez-vous encore beaucoup d’armes ?
James Ellroy : Quand j’avais la maison à Kansas City, j’avais beaucoup d’armes. Et j’avais une bibliothèque et tout. Mais ici, je pense que je n’en ai plus que deux. Ils restent dans l’appartement.

Quelle est ma position sur le contrôle des armes à feu ? Je n’y pense pas. Le truc, c’est qu’avec les psychopathes, s’ils veulent mettre la main sur une arme, ils vont l’avoir de gré ou de force.

Je pensais plus aux jeunes fous qui pensent : « Je déteste tout le monde ». S’il n’était pas si facile pour eux d’obtenir des armes à feu, ils pourraient simplement haïr tout le monde et ne pas leur faire de mal.
C’est un très bon point. Avec moi, cependant, appelez-moi superficiel, mais je ne réfléchis pas beaucoup à ces questions.

 

Vous avez rejoint les AA dans les années 1970, si tôt que la cocaïne n’était même pas là.
James Ellroy : Oui, c’était il y a si longtemps que je n’avais jamais consommé de cocaïne. La cocaïne est devenue un gros problème à Los Angeles dans les années 1980. Quand j’ai rejoint les AA, c’était bien pour les soirées dans un bain à remous. Il y avait un endroit appelé Hot Tub Fever où les gens avaient l’habitude d’aller. Prenez rendez-vous avec Hot Tub Fever et ayez votre propre chambre avec un bain à remous. Je pense que ça n’existe plus.

 

Comment vous sentez-vous à l’idée de vieillir ?
J’essaie d’avoir un troisième acte fort. Je suis en concurrence avec feu Philip Roth . Ce qui ressemble à une bonne durée de vie serait 88, ou 89, ou même 90, ce qui me laisse amplement le temps de terminer ce roman que j’écris en ce moment, et les deux derniers livres du « Second LA Quartet », et peut-être un autre livre.

 

Et faire des podcasts. Il n’y a aucun moyen de rationaliser 74 ans comme étant d’âge moyen. Cette chevauchée sauvage n’est pas éternelle. Mais je n’ai pas particulièrement peur.

Hollywood Death Trip de James Ellroy, produit par Audio Up, est disponible exclusivement sur Amazon Audible

 

 

FAQ sur James Ellroy, l’écrivain de romans noirs

1. Qui est James Ellroy ?

James Ellroy est un écrivain américain né en 1948, surtout connu pour ses romans noirs, qui dépeignent souvent le côté sombre de Los Angeles et de l’histoire américaine.

2. Quels sont les romans les plus célèbres de James Ellroy ?

Les romans les plus célèbres de James Ellroy sont probablement la « Tétralogie de Los Angeles » : « Le Dahlia Noir », « Le Grand Nulle Part », « L.A. Confidential » et « White Jazz ».

3. Quel est le style d’écriture de James Ellroy ?

Le style d’écriture de James Ellroy est souvent brut, sans concession, et centré sur la noirceur et la violence. Il est connu pour sa prose sèche et rythmée, ainsi que pour son utilisation de la première personne.

4. Comment James Ellroy est-il devenu écrivain ?

James Ellroy a commencé à écrire après la mort tragique de sa mère en 1958, qui a eu un impact profond sur sa vie. Il a commencé à écrire des histoires courtes et a travaillé comme journaliste avant de se consacrer à l’écriture de romans.

5. James Ellroy a-t-il une influence sur la littérature contemporaine ?

Oui, James Ellroy est considéré comme l’un des écrivains les plus influents de la littérature contemporaine, en particulier dans le genre du roman noir. Son style unique et sa représentation complexe de l’Amérique ont inspiré de nombreux auteurs.

6. Quels sont les thèmes récurrents dans les romans de James Ellroy ?

Les thèmes récurrents dans les romans de James Ellroy incluent la violence, le sexe, la corruption, l’Amérique et la justice. Il explore souvent les événements historiques comme l’assassinat de JFK et la guerre froide.

7. James Ellroy a-t-il remporté des prix pour ses livres ?

Oui, James Ellroy a remporté plusieurs prix pour ses livres, notamment le Prix Mystère de la Critique en France pour « Le Dahlia Noir » et le Grand Prix de Littérature Policière pour « L.A. Confidential ».

8. Des adaptations cinématographiques ont-elles été réalisées à partir des romans de James Ellroy ?

Oui, plusieurs adaptations cinématographiques ont été réalisées à partir des romans de James Ellroy, notamment « L.A. Confidential » en 1997, qui a remporté deux Oscars, et « Le Dahlia Noir » en 2006.

9. James Ellroy est-il actif sur les réseaux sociaux ?

Oui, James Ellroy est actif sur Twitter sous le nom de compte @JamesEllroyNet.

10. Quel est l’héritage de James Ellroy dans le monde de la littérature ?

L’héritage de James Ellroy dans le monde de la littérature est considérable. Il est largement reconnu comme l’un des plus grands écrivains de romans noirs, avec une influence sur de nombreux écrivains contemporains. Son style unique et sa représentation complexe de l’Amérique ont inspiré une génération d’écrivains à explorer des thèmes similaires. Ses livres ont également été adaptés au cinéma, apportant son travail à un public plus large. En fin de compte, l’héritage de James Ellroy dans la littérature est un témoignage de son talent en tant qu’écrivain et de son impact durable sur la culture populaire.

 

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

>Contact

You cannot copy content of this page