デビッドベイリーと60年代

Les années 60, nous dit David Bailey dans sa nouvelle autobiographie, étaient terminées vers 1965. Les calendriers pourraient affirmer le contraire. Mais il a un son de vérité, du moins en ce qui concerne la version mod, monochrome et sur mesure des années 60, l’ère du Swinging London. David Bailey devrait savoir, après tout. Il prétend modestement avoir inventé la décennie.

 

デビッドベイリー:もう一度見てください

デビッドベイリー:もう一度見てください

1962年にモデルのジーンシュリンプトンと一緒にニューヨークを訪れ、ヴォーグの撮影を行ったところ、レーニンがフィンランドの駅に到着したという伝説的な特質のいくつかが引き継がれました。革命の幕開けとなった瞬間です。

*彼女のテクニックがいかに革新的であったかを誇張することは可能です-ヴォーグはトレンドを記録するために存在し、それらを定義することはめったにありません-しかしその影響は歴史的です。以前は、雑誌のページは、高慢なモデルが「蝶を捕まえる」や「タクシーを呼ぶ」などの一般的なポーズをとる風光明媚な撮影によって支配されていました。

En revanche, les photos de Shrimpton de David Bailey la montraient dans des décors naturalistes sur un film 35 mm granuleux. Ils ont aligné Vogue avec un nouvel esprit en général dans la culture – dans le style de tir de guérilla des cinéastes français de la Nouvelle Vague ; dans le sérieux du réalisme de l’évier de cuisine ; et surtout dans la ‘Jeune Idée’, un terme nébuleux qui allait mûrir dans une décennie définie par la jeunesse. Les vêtements étaient presque accessoires. Il s’agissait, comme l’affirme David Bailey, plus d’une fois dans ce livre, de la jeune fille.

 

デビッドベイリー:もう一度見てください

デビッドベイリー:もう一度見てください

 

David Bailey a abordé la photographie de mode comme une forme de portrait, tandis que ses portraits délimitaient la mode. Beaucoup de ces personnes étaient ses amis (Mick Jagger, Terence Stamp, Michael Caine), beaucoup d’autres ses amants (Shrimpton, Catherine Deneuve, Penelope Tree), tous photographiés dans son style distinctif et contrasté sur un fond blanc uni.

(彼はリチャード・アヴェドンによって指摘しようとしましたが、デイリー・エクスプレスの新聞用紙により大きな影響を与えるために彼のメンターであるジョン・フレンチによって開発されました。)生の、フィルタリングされていない画像は、彼の主題との本能的な関係を物語っています。 、その素朴で際どい魅力によって築かれたつながり。

自伝というよりは回想録のようなもので、LookAgainは奇妙な出来事です。それも生でフィルタリングされていません。文章はぎくしゃくしています。スタイルは粗雑でデモティックです。構造は、私たちがベイリーと一緒に座って彼の記憶を聞いているような、一種の意識の流れです。

 

デビッドベイリー:もう一度見てください

デビッドベイリー:もう一度見てください

 

これは驚くべきことではありません。 写真 David Bailey est dyslexique et a réalisé le livre avec l’aide de l’historien de l’art James Fox, décrit ici non pas comme un nègre mais comme son « collaborateur ».

Comme un ensemble de pinces bulldog utilisées par un styliste de mode pour améliorer la coupe d’un vêtement, Fox a la tâche peu enviable d’imposer une sorte de forme aux réminiscences informes de Bailey, en restant invisible tout le temps.

まだ見ていることは、それに関しては最も刺激的です ベイリーの子供時代 1940年代。強い場所の感覚と細部を伝える目があります。ドールハウスのように内部が露出した建物を爆撃しました。特別な訪問者のために予約されたプラスチックで覆われた家具のある冷蔵室。イーストエンドライフのカジュアルな残忍さ。

(上司の仕立て屋である彼の父親は、若い凶悪犯が彼の顔を斬ったとき、生涯にわたってブランド化されました。加害者の身元は数十年の間ベイリーから差し控えられましたが、それはギャングのレジナルド・クレイでした。彼の結婚式の写真は1965年に撮影されました。)

 

デビッドベイリールックアゲイン5

On peut dire à peu près la même chose de sa période en poste dans ce qui était alors la Malaisie en service national avec la RAF; tandis que le reste de la caserne était orné de pin-up coquines, une affiche de Picasso était suspendue au-dessus de la couchette de l’aviateur Bailey.

Les années 60, naturellement, occupent la part du lion du livre, mais ici, le style narratif dégressif de David Bailey joue contre lui.

Les pages sont riches d’anecdotes – apprendre au danseur de ballet Rudolf Noureev à faire le twist, se faire arrêter par la police avec un python dans le coffre de sa Rolls-Royce – dont certaines seront déjà familières aux aficionados de l’homme et son travail.

Mais quelque part en cours de route, le sens du lieu, et pire encore, de l’époque, se dissipe. Le livre prend une allure presque picaresque, une séquence brumeuse d’incidents dans lesquels notre héros, tel un Moll Flanders masculin ou le protagoniste d’un roman de Fielding, ricoche d’amant en amant.

 

デビッドベイリールックアゲイン3

Nous sommes passés de Shrimpton à Deneuve (qu’il a épousé pour un pari) à Tree à Marie Helvin à, finalement, Catherine Dyer, sa femme depuis 1986.Look Again , dans des sections de dialogue transcrit comme un scénario de théâtre. Leurs souvenirs des événements ne correspondent pas toujours à ceux de David Bailey.

ある意味で、この混沌とした物語は1960年代後半の問題を思い起こさせます。この若者に取りつかれた10年の間に目立つようになった多くの著名人は、ジレンマに直面しています。シンプルな有名人で。

En 1965, David Bailey était sans aucun doute une célébrité. Le personnage principal de Blow-Up d’ Antonionia été célèbre sur son modèle, bien que Bailey déplore le maniaque de son homologue fictif « Ouais, bébé ! » maniérismes – plus appropriés, dit-il, à un スタジオ撮影者 チェルシーから。 (「彼はとても正方形でした、デビッド・ヘミングス。テレンス・スタンプがあったほうがよかったでしょう。」)その後の数十年は、彼が新しい目標を探しているように少し感じました。

 

デビッドベイリールックアゲイン2

Malgré tout ce qu’il soutient parfois que son apogée est le présent, il n’est pas clair que David Bailey y soit parvenu. Il répertorie certains de ses plus grands succès – photographe officiel de Live Aid en 1985, une publicité anti-fourrure mémorable dans laquelle le manteau d’un mannequin fait glisser du sang sur le podium, une série de publicités télévisées comiques pour les caméras Olympus – mais le sens de la conduite de les chapitres précédents ont disparu.

Dans sa crudité et son manque de vernis, son insistance sur le fait que tout tourne autour de la fille, Look Again évoque sans effort l’homme et son travail. Il est donc regrettable qu’il souffre par endroits de quelque chose que sa photographie d’une netteté irréprochable n’a jamais fait : un étrange manque de mise au point.

Look Again de David Bailey est publié par Mac millan .

デビッドベイリーは誰ですか?

デビッドベイリーは 英語のファッション写真家 surtout connu pour ses images de célébrités, de mannequins et de musiciens. Bien qu’il soit également connu pour son livre de photographie NWI (1982), qui documente le processus de gentrification dans les quartiers londoniens de Primrose Hill et Camden.

Né le 2 janvier 1938 à Londres, Royaume-Uni, David Bailey a abandonné ses études secondaires pour servir dans la Royal Air Force où il a développé un intérêt pour la photographie d’ Henri Cartier-Bresson .

De retour en Angleterre, David Bailey a commencé à travailler en tant que photographe de mode John French l’assistante de. Au cours des années 1960 et 1970, l’artiste a attiré l’attention de la presse après une série de mariages très médiatisés avec Jean Shrimpton, Catherine Deneuve et Marie Helvin.

En 1965, David Bailey publie son premier livre de photographies Box of Pin-Ups , une collection d’images en noir et blanc représentant Mick Jagger, les Beatles, Twiggy et Andy Warhol., ainsi que plusieurs autres personnalités.

デビッドベイリールックアゲイン10

 

David Bailey a ensuite reçu le titre de Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique des mains de la reine Elizabeth II et, en 2016, un prix pour l’ensemble de ses réalisations du Centre international de la photographie de New York.

アーティストの写真は、ロンドンのナショナルポートレートギャラリーとビクトリアアンドアルバート博物館のコレクションに保管されています。ベイリーは現在、英国のロンドンに住み、働いています。

 

ガーディアンの意見

1960年にバッキンガムシャーの200エーカーの農場を購入し、2人の娘を地元の最高の修道院学校に送った独学のビルダーであるエドワードシュリンプトン氏の眠れない夜を考えてみてください。まず、彼女の長男である18歳のジャンは、彼女の「魅力的な」写真を撮ったイーストエンダーの既婚男性に恋をします。

 

そして、それだけでは不十分であるかのように、彼女の末娘のクリシーは大学生と付き合っています。大学生の就職の見込みは、まだレコードをリリースしていないバンドにいるようです。干し草の納屋にいるデイヴィッド・ベイリーと奥の寝室にいるミック・ジャガーの見通しに直面して、エドワード・シュリンプトンは誰が最初にショットガンを向けるかを決めることができなかったようです。

 

デビッドベイリールックアゲイン9

Soixante ans plus tard, Jean Shrimpton et David Bailey peuvent encore évoquer le frisson de ces premières liaisons, dans lesquelles au moins une image libre d’esprit de la décennie qui a suivi a été créée.

 

Pour autant qu’ils s’en souviennent, ils n’ont jamais fait d’interview ensemble au cours des années où ils se sont rendus célèbres, alors quand ils s’assoient ici, au cœur des mémoires prévisibles et candides de Bailey, c’est comme s’ils reconstituaient de petits fragments d’un fantasme partagé.

Le shooting phare de Vogue à New York, emmenant la mode studio dans la rue, lui apportant des fleurs, et les portant sans gêne, leur premier sexe, sur Littleton Common (« ah oui, je m’en souviens bien »). « Il m’a fallu trois mois pour faire passer ma jambe », se souvient Bailey, pour souligner sa bravoure.

この話の多くは、私たちの検閲の時代の外国のように読めます。この本であなたがすでに知っていると思うかもしれないことはたくさんありますが、それをおなじみのものより上に置くのは、ベイリーが彼がいた人々の何人かに対して彼の記憶をテストしているのを聞く記録されたセグメントです。元妻、カトリーヌ・ドヌーヴとマリー・ヘルビン、現在の妻、キャサリン・ダイアー、そして他の多くの友人や恋人。

 

デビッドベイリールックアゲイン7

 

De cette façon, James Fox, le nègre de David Bailey, fait de ce qui pourrait être un exercice d’auto-mythologie quelque chose de beaucoup plus brut et surprenant (en ce sens, le livre fait un digne successeur des derniers efforts de Fox en tant que « fantôme » pour Keith Richards’s Life).

Parfois, il laisse libre cours au personnage cockney non reconstruit de Bailey, mais en l’écoutant en compagnie de vieux amis et de vieux amants, nous l’entendons également confronter et examiner certains moteurs plus complexes de sa créativité priapique.

Cela remonte en grande partie à l’enfance du photographe. Fox le sonde et le presse au sujet de sa relation avec ses parents, sa mère en colère et son père capricieux – il était l’accident qui a imposé leur mariage horriblement malheureux – et laisse ce rationnement d’affection en temps de guerre expliquer une partie de l’agitation légendaire de David Bailey.

Bailey fait remonter son œil pour la beauté féminine à l’après-midi de 1948 lorsqu’il est allé avec sa mère et sa tante lors de leur voyage annuel dans le West End et à Selfridges pour essayer les robes qu’ils ne pouvaient jamais se permettre, avant de rentrer chez eux pour courir. des versions d’entre eux sur leurs machines à coudre.

À une telle occasion, sa mère a essayé une robe de style Dior et s’est retournée devant la vitrine du grand magasin, à contre-jour – et David Bailey, neuf ans, a pris sa première photo dans sa tête.

Il a conservé cette image, semble-t-il, même s’il était traité de stupide tous les jours à l’école (il est parti à 14 ans et a reçu un diagnostic de dyslexie à 30 ans) et à travers des emplois qui comprenaient un passage en tant que collecteur de dettes dans l’East End à ses adolescents.

Il était, selon son plus vieil ami, Danny O’Connor, jamais sans «le regard de Bailey» apparemment voir des choses chez les gens – les femmes – qu’ils se voyaient à peine eux-mêmes.

Le regard lui a causé beaucoup d’ennuis, se faisant battre par des voyous locaux, « les garçons Barking », dont il a regardé les petites amies, mais c’était aussi son attirance presque indéfectible. Il n’a jamais douté de ce don. « Ma mère avait l’habitude de dire : ‘Tu finiras comme nous tous, à conduire le bus 101’ », se souvient-il.

« Je me suis dit ‘Je ne le ferais pas.’ » Une grande partie de cette histoire, et une grande partie du comportement qu’elle décrit, se lit comme un pays étranger à notre époque de censure. Comme le dit l’assistant de longue date de Bailey, John Swannell : « Quel que soit le voyage dans lequel il était, il est allé chercher le modèle et 99% du temps, il les a fait craquer. »

 

これらのページに登場する多くの元恋人の中には、この注意が望まれていなかったという示唆はありません。フォックスの微妙な物語は、ベイリーの目を通してそれがどのように見えるかを見ることができ、時にはそのファインダーの端を見ることができます。

 


Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

私のポートフォリオにアクセス ブログにアクセス お店に行く 私に連絡して

 

 

あなたが興味を持つかもしれない他の記事:
Joker film 2019 – Making-of, affiches, infos, musique…
Joker 2019 6

Joker 2019 S'il y a bien un film qui m'a marqué en 2019, c'est JOKER. J'attendais depuis de longs mois 続きを読む

HEAVY MONTRÉAL FESTIVAL : COUVERTURE DU NOUVEAU MYROCK
heavy montrel festival

Shooting HEAVY MONTRÉAL FESTIVAL Shooting au HEAVY MONTRÉAL FESTIVAL Fier pour la couverture du nouveau MyRock. Pour la sortie du 続きを読む

JAMES ELLROY :ILLUSTRATION DE « PERFIDIA »
eric canto photographe concert portrait

JAMES ELLROY : Après les éditions Suédoise LEGIMUS, mon portrait de James ELLROY vient d'être choisi par les éditions grecques 続きを読む

ウルフ・オブ・ウォールストリート
le loup de wall street 2

LE LOUP DE WALL STREET le nouveau fil de Martin Scorsese Martin Scorsese est le réalisateur de films aussi remarquables 続きを読む

ja日本語
お店に行く