Lee Jeffries Photographe britannique

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, Lee Jeffries est un célèbre photographe britannique connu tout particulièrement pour ses portraits de sans-abris. Né en 1971, il vit et travaille à Manchester.

C’est un artiste autodidacte qui a commencé une extraordinaire histoire quotidienne avec les SDF il y a une quinzaine d’années. Dans une interview publiée il y a quelques mois en Grande-Bretagne, il déclarait « Tout le monde passe comme si les sans-abris étaient invisibles. Je transcende la peur, dans l’espoir que les gens réalisent que ces gens sont comme vous et moi ».

Les photographies de Lee Jeffries ont la gravité et l’authenticité des véritables relations humaines. Il connaît chacun de ses sujets personnellement, parfois il partage leur quotidien jusqu’au point de dormir dans la rue à leurs côtés, partageant ainsi la brutalité de leur quotidien.

Pour l’artiste Lee Jeffries c’est le seul moyen de construire une relation réelle et ainsi de donner vie à ses portraits. Les incroyables prises de vue de Lee Jeffries dégagent une sensibilité exacerbée, émouvante, captant la beauté universelle de l’humanité dans ce qu’elle a de plus dramatique.

lee jeffries photographe artiste

Lee Jeffries Photographe

Lee Jeffries Photographe

Lee Jeffries Photographe

Lee Jeffries Photographe

Lee Jeffries PhotographeLee Jeffries Photographe

 

Lee Jeffries a déclaré dans des interviews qu’il considérait la photographie comme un moyen de communiquer avec les autres et de trouver une forme de connexion avec les personnes qu’il photographie. Il est également connu pour son engagement envers les causes humanitaires et pour son travail avec des organisations caritatives pour sensibiliser à la situation des personnes sans-abri.

 

L’histoire de Lee Jeffries

Passionné de foot, Lee Jeffries commença par photographier en premier lieu des manifestations sportives. Un jour, il photographie en cachette une jeune femme sans-abri, dans les rues de Londres. Il va à sa rencontre et c’est à ce moment-là que sa pratique photographique se voit.

En effet, Lee Jeffries a commencé à faire de la photographie en 2008. Avant cela, il travaillait dans le milieu financier à Manchester, en Angleterre. Son premier projet photographique, intitulé « Lost Angels », a commencé par accident lorsqu’il a photographié une jeune sans-abri à Londres en 2008. Cette rencontre a profondément marqué Lee Jeffries et l’a inspiré à poursuivre une série de portraits de personnes sans-abri, en capturant leur humanité et leur vulnérabilité.

Depuis lors, Lee Jeffries a continué à photographier des portraits poignants de personnes en situation de précarité à travers le monde, tout en travaillant comme photographe indépendant et en collaborant avec des organisations caritatives pour sensibiliser à la situation des personnes sans-abri.

Grâce à son style de photographie unique et émotionnellement puissant, Lee Jeffries est devenu un photographe renommé, exposant ses œuvres dans des galeries d’art et remportant de nombreux prix prestigieux de photographie.

lee jeffries

Il décide alors de placer les sans-abris au cœur de son art. Il compose alors une série de photos nommée HOMELESS.

L’artiste Lee Jeffries poursuit alors son projet aux quatre coins du monde, car, pour lui, la photographie constitue un moyen d’attirer l’attention et de réunir des fonds pour les « homeless » (sans-abris) du monde entier.

Son style photographique unique utilise des techniques de lumière et d’ombre pour créer des portraits émotionnellement puissants et révélateurs.

Lee Jeffries a exposé ses œuvres dans des galeries d’art à travers le monde, notamment à New York, Paris et Londres, et a remporté de nombreux prix prestigieux de photographie. Ses photographies ont été publiées dans de nombreux magazines et journaux, et ont été utilisées pour des campagnes publicitaires et des projets humanitaires.

En dehors de la photographie, Lee Jeffries est connu pour sa passion pour la course à pied, qu’il considère comme un moyen de se vider l’esprit et de se concentrer sur la créativité. Il est également un fervent défenseur de la sensibilisation à la situation des personnes sans-abri et travaille avec des organisations caritatives pour aider à leur fournir de l’aide et du soutien.

 

Lee Jeffries en vidéos

Lee Jeffries, ses photographies les plus célèbres

Lee Jeffries est connu pour ses portraits émouvants et intenses de personnes en situation de précarité. Certaines de ses photos les plus célèbres comprennent :

  1. « Angelina », une photo de 2011 d’une jeune fille sans-abri à Los Angeles, aux États-Unis. La photo montre Angelina, âgée de 18 ans, avec les yeux fermés et une expression de tristesse et de désespoir sur son visage. Cette photo est devenue l’une des plus célèbres de Lee Jeffries et a été largement partagée sur les réseaux sociaux.
  2. « Homeless Simon », une photo de 2013 d’un homme sans-abri à Londres, au Royaume-Uni. Cette photo montre Simon avec un regard intense et déterminé sur son visage, portant une capuche et un manteau qui accentuent son air de mystère et de dignité.
  3. « Elizabeth », une photo de 2013 d’une femme sans-abri à Los Angeles, aux États-Unis. Cette photo montre Elizabeth avec un regard dur et déterminé sur son visage, soulignant sa force intérieure et sa résilience.
  4. « Benjamin », une photo de 2014 d’un homme sans-abri à Paris, en France. Cette photo montre Benjamin avec les yeux fermés, comme s’il était perdu dans ses pensées, et une expression douloureuse sur son visage, évoquant la douleur et la vulnérabilité des personnes en situation de précarité.

Ces photos, ainsi que de nombreuses autres œuvres de Lee Jeffries, ont été exposées dans des galeries d’art à travers le monde et ont été utilisées pour des campagnes publicitaires et des projets humanitaires.

lee jeffries photo

 

Lee Jeffries, sa bibliographie et ses expositions

Lee Jeffries a publié plusieurs livres de photographie et a également exposé ses œuvres dans des galeries et des musées à travers le monde.

En 2014, Lee Jeffries a publié son premier livre de photographie, intitulé « Lost Angels », qui rassemble ses portraits de personnes sans-abri prises à Los Angeles. Ce livre a été très bien reçu et a contribué à faire connaître le travail de Lee Jeffries à un public plus large.

Depuis lors, Lee Jeffries a publié d’autres livres de photographie, notamment « Homeless » (2019), qui présente une sélection de portraits de personnes sans-abri prises dans différents endroits du monde, et « Gathered » (2021), qui présente une sélection de portraits de personnes issues de diverses communautés et cultures.

  • Le livre « Homeless » de Lee Jeffries, publié en 2019, est un recueil de portraits de personnes sans-abri prises dans différentes villes du monde, notamment à Paris, Londres, Rome, New York, Los Angeles et Amsterdam.

Le livre contient plus de 150 photographies en noir et blanc, qui capturent les visages et les expressions de personnes sans-abri dans leur quotidien. Les portraits sont accompagnés de courts textes qui racontent les histoires de vie des personnes photographiées, permettant ainsi de mieux comprendre leur situation et leur vécu.

L’ouvrage est divisé en plusieurs chapitres, chacun consacré à une ville différente et présentant des portraits de personnes sans-abri spécifiques à cette ville. Les portraits sont souvent très intenses et émouvants, montrant la vulnérabilité et la dignité des personnes sans-abri.

Le livre « Homeless » a été très bien accueilli par le public et la critique, salué pour la qualité artistique des photographies ainsi que pour la sensibilité et l’empathie de l’auteur envers les personnes photographiées. Le livre a également contribué à sensibiliser le public aux questions sociales liées à la pauvreté et à l’exclusion sociale, en mettant en lumière la réalité quotidienne des personnes les plus vulnérables de notre société.

 

  • Le livre « Gathered » de Lee Jeffries, publié en 2021, est un recueil de portraits de personnes de diverses communautés et cultures, prises dans différentes villes du monde. Il est construit sur le modèle de « Homeless ». Le livre contient plus de 200 photographies en noir et blanc, qui capturent les visages et les expressions de personnes issues de différentes origines, races, cultures et religions. Les portraits sont souvent très intenses et expressifs, montrant la diversité et la richesse de l’humanité.

Le livre « Gathered » a aussi été très bien accueilli par le public et la critique, salué pour la qualité artistique des photographies ainsi que pour la sensibilité et l’empathie de l’auteur envers les personnes photographiées. Le livre est une célébration de la diversité humaine et un appel à l’ouverture d’esprit et à la tolérance envers les différences culturelles et sociales.

 

En plus de ses livres, Lee Jeffries a exposé ses œuvres dans des galeries d’art à travers le monde, notamment à Londres, Paris, Berlin, New York et Los Angeles. Ses photos ont également été exposées dans des musées, tels que le Musée d’art contemporain de Shanghai et le Musée de la Photographie de Moscou.

Les œuvres de Lee Jeffries sont appréciées pour leur intensité émotionnelle et leur capacité à susciter l’empathie envers les personnes les plus vulnérables de notre société. Ses expositions et publications ont contribué à sensibiliser le public aux questions sociales liées à la pauvreté, à la précarité et à l’exclusion sociale.

lee jeffries photographe

 

 

 

FAQ sur le photographe, Lee Jeffries

Q1: Qui est Lee Jeffries?

R: Lee Jeffries est un photographe anglais célèbre pour ses photographies de rue réalisées avec des appareils-photos argentiques.

Q2: Quelles sont les principales caractéristiques de ses photographies?

R: Les principales caractéristiques de ses photographies sont la lumière douce et enveloppante et les couleurs vives, ce qui donne une atmosphère unique à ses images.

Q3: Quels sont les principaux sujets de ses photographies?

R: Les principaux sujets de ses photographies sont les personnes à la rue, les sans-abri et les réfugiés, qu’il aime à photographier pour faire prendre conscience des conditions difficiles de leur vie.

Q4: Quel est le style de Lee Jeffries?

R: Le style de Lee Jeffries est un style de portrait intime et émouvant, où les visages et les histoires humaines sont mis en avant.

Q5: Quels sont les appareils-photos qu’utilise Lee Jeffries?

R: Lee Jeffries utilise principalement des appareils-photos argentiques, comme le Canon EOS-1V et le Hasselblad 503 CW.

Q6: Quels sont les logiciels de retouche d’image qu’utilise Lee Jeffries?

R: Lee Jeffries utilise principalement Adobe Photoshop pour retoucher ses images.

Q7: Quels sont les principaux prix que Lee Jeffries a reçu?

R: Lee Jeffries a reçu de nombreux prix, dont le Prix du Public du Taylor Wessing Photographic Portrait Prize et le Prix du Public du Sony World Photography Award.

Q8: Quels sont les principaux projets de Lee Jeffries?

R: Les principaux projets de Lee Jeffries sont ses séries de photographies intitulées « Les Visages de la Marge » et « Les Portraits des Réfugiés ».

Q9: Quels sont les principaux prix que Lee Jeffries a remportés?

R: Lee Jeffries a remporté de nombreux prix, dont le Prix du Public du Taylor Wessing Photographic Portrait Prize et le Prix du Public du Sony World Photography Award.

Q10: Quels sont les principaux livres publiés par Lee Jeffries?

R: Lee Jeffries a publié deux livres, « The Faces of the Margin » et « The Portraits of the Refugee ».

 


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concerts, portraits, pochettes d’albums.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

 

 

Bonus INTERVIEW de Lee Jeffries

Vous avez eu une conférence à la Stockholm Gallery,  pouvez-vous me dire de quels thèmes vous avez discuté?

Lee Jeffries: Dans mes conférences, j’essaie de souligner la profondeur des relations avec les personnes que je photographie. Je montre généralement un petit clip vidéo que j’ai réalisé au cours des six dernières années pour le prouver. Il est extrêmement puissant et met toujours le public dans un état de choc émotionnel.

Certains de nos lecteurs ne connaissent peut-être pas la fille sans-abri qui a changé à jamais votre approche artistique. Pouvez-vous m’en dire plus sur cette rencontre inoubliable?
Oui, il y a une histoire que je connais bien. Celle du marathon de Londres. La veille de la course, j’étais dans la rue pour essayer de shooter quelque chose.

Je remarque une fille sans-abri qui est blottie dans un sac de couchage dans une porte de magasin de l’autre côté de la rue et je la photographie avec mon objectif 200 mm! Elle me voit et commence à poser un grand moment. J’ai honte de l’absence de réaction des passants. Tout ce que je veux, c’est la sortir de l’enfer. Quelque chose m’arrête et je vais lui parler. Elle m’a appris ma première leçon de photographe.

Avez-vous une formation en photographie?
Mes photos parlent de foi, d’amour et d’humanité.

Quand j’ai commencé (il y a 6 ans), je n’avais pas d’approche artistique particulière. J’ai vécu ma vie … en aimant … en ouvrant mon cœur à toutes sortes d’influences que j’ai maintenues jusqu’à ce jour. L’amour était le catalyseur de tout. Cela m’a amené de grand moment de plaisir, mais aussi des périodes de solitude sans fin qui se poursuivent encore aujourd’hui.

En fait, cela ne me dérange pas d’admettre que l’amour est la force motrice de tous mes efforts artistiques. Les sans-abris ? Pas parce qu’ils sont sans abri … plus qu’eux je comprends et je reconnais vraiment la solitude avec laquelle je marche tous les jours. C’était et c’est mon point de départ.

Votre entreprise sensibilise et influence la perception de la société. Vous avez également créé de nombreuses initiatives. Pourriez-vous développer?
J’ai eu beaucoup de chance. Une sélection de mes photos peut être achetée dans les galeries YellowKorner du monde entier.

Cela leur a donné une exposition inestimable. YellowKorner et moi avons également pu organiser des ventes aux enchères caritatives, dont la dernière a permis de récolter plus de 25 000 euros pour une association caritative basée à Paris.

J’entends l’incompréhension du public face à l’exploitation commerciale de la pauvreté, mais je pense vraiment que sans un certain nombre d’événements commerciaux comme la vente aux enchères caritatives, les gens n’auraient tout simplement pas pris conscience des conditions de vie d’un sans-abri. Il faut développer un certain niveau de conscience dans le monde de l’art.

Certains portraits ressemblent presque à une photo sincère, ils semblent distraits de leurs propres pensées. Comment y arrivez-vous et comment abordez-vous votre sujet ? Avez-vous une méthode ?
Chaque sujet est un projet. Je vais dans un quartier, par exemple à Overtown à Miami, et je plonge dans une communauté. Je marche dans les rues, mange et dors là-bas pendant des semaines. Je fais partie de cette communauté. Cela me permet d’établir des connexions profondes.

Le post-traitement est un élément clé de votre travail. Pouvez-vous me parler de votre technique ?
J’ai assisté à une réunion avec Justin Zackham à Ojai il y a quelques années et il m’a posé la même question. J’ai commencé à expliquer .. oh pendant environ 20 minutes. Finalement, il a dit: « Lee, j’aurais aimé ne jamais vous poser cette question. Vos photos sont bien plus que tout autre processus. Estimez ce que représente l’image … pas comment elle a été faite. »

Si vous deviez choisir une photo que vous aimez le plus, laquelle choisiriez-vous et pourquoi?
J’ai un lien émotionnel avec chacun d’elles. Si je devais en nommer une seule, ce serait la version couleur des mains en prière. Tout a commencé à Rome. Courir dans les couloirs du Vatican en larmes. Cette image capture l’essence de ce que j’ai fait là-bas.

Page Facebook officielle : Lee Jeffries Photographe