fbpx
4
(3)

Beastie Boys Sabotage : the Beastie Boys Story

Un premier teaser ultra efficace pour le documentaire de Spike Jonze. Le réalisateur de Her accompagne le groupe hip-hop depuis des années et a réalisé certains de leurs clips. L’histoire d’amour entre Spike Jonze et les Beastie Boys remonte à plusieurs années.

Le réalisateur de Her and In the Skin de John Malkovich a rencontré le trio au début des années 1990. Ils ont ensuite travaillés plusieurs fois ensemble, sur des clips comme “Ricky’s Theme”, “Root Down” ou même “Sabotage“. À l’occasion du 25e anniversaire de la sortie de l’album Ill Communication, Spike Jonze a produit un documentaire intimiste qui retrace l’histoire du groupe.

Le réalisateur a pu accompagner Mike D (Mike Diamond), Ad-Rock (Adam Horovitz) et feu MCA (le musicien décédé d’un cancer en 2012) dans leur vie quotidienne pendant plusieurs années.

Beastie Boys Sabotage

Beastie Boys Sabotage

Le premier teaser ultra-efficace et nostalgique du documentaire vient de sortir. Vous pouvez y voir les trois serveurs de l’autel à leurs débuts, dans des sessions hip-hop improvisées et dans des clips. Mike D et Ad-Rock apparaissent alors plus âgés sur une immense scène de théâtre devant un public de fans. “Bonjour à tous! Ce que nous allons faire ici, c’est que nous voyagerons loin, très loin dans le temps!”, Entend-on en arrière-plan. Quelque chose qui vous met l’eau à la bouche.

Le film sera disponible dans certaines salles IMAX à partir du 3 avril et sur Apple TV + à partir du 24 avril Les Beastie Boys ont développé une approche et un style qui va de quinze ans de punk rock animé au hip-hop, un style ouvert et particulié. Loin d’être des adolescents douteux, ils ont redéfini la jeunesse: une secte cool ouverte à tous et qui a entre 7 et 77 ans.

La discographie des Beastie Boys est sans faille.

Beastie Boys Sabotage

Le début des Beastie boys

Hiver 1981: Un obscur groupe punk de New York enregistre une chanson forte à huit pistes pour un magasin de disques hardcore dans l’East Village de New York: le certificat de naissance en vinyle des beastie boys, Polly Woog Stew, uen naissance époustouflante. Mars 1982: Le groupe, dont la composition est encore incertaine, troque ses singles hardcore contre le maxi rap de Sugarhill.

Adam Horovitz a ensuite accompagné Mike D., Adam Yauch et Kate Schellenbach a la batterie  (maintenant avec Luscious Jackson) pour enregistrer le Single Cookie Puss, une farce téléphonique dans la cour de récréation qui lorgne ouvertement vers le hip-hop. A partir de là, “nous avons laissé tomber nos instruments et commencé à faire des MCs”, explique Mike D. Encore une fois, nous prouvons que le punk mène à tout lorsque vous le quittez.

beastie boys sabotage

Beastie Boys LICENSE TO ILL  (DEF JAM, 1986)

License to ill  (Def Jam, 1986)   

“Fight for your right to party / Your father was caught smoking ¬ he said “No way” / Now your mother threw » (fight for your rights). Concentré de manière particulièrement explosive sur la colère des jeunes, le premier album des Beastie Boys, précédé du tonnerre Maxi Rock Hard (1984), est le tout premier. Insolent, provocateur et sexiste, des paroles bruyantes plutôt stridentes, associées à une collision sonore titanesque entre le heavy metal et les rythmes hip hop. Rick Rubin, co-fondateur du label Def Jam, qui a signé le trio Thug sous contrat, n’est pas étranger à cette effraction brutale de riffs de tartre dans le chaudron de rap Horovitz aujourd’hui.

Rick Rubin, l’architecte sonore du duo mémorable de Run DMC avec Aerosmith on Walk, a l’intention d’utiliser sa vision musicale élargie pour servir une approche entre deux clans qui est incompatible dès le départ, mais qui est similaire à bien des égards: les cheveux métalliques et que B-Boys. Avec ce Licensed to Ill, le premier album de rap dans les charts américains, qui étonnera encore et encore douze ans plus tard, il connaîtra un brillant succès.

Avec un paradoxe, la batterie de John Bonham (Led Zeppelin) à l’ouverture. Au niveau de l’enregistrement,  Adam Horovitz voulait  rendre un hommage au Zeppelin sur New Style (“Si j’étais guitariste, je serais Jimmy Page”), Page ne l’entendra pas de cette oreille quand il découvrira son riff de The Ocean sur le disque. L’affaire est finalement réglée à l’amiable pour une dizaine de dollars.

Si un bon nombre de B-boys sont immédiatement conquis par ce feu  contagieux, une partie de la jeune nation hip-hop fronce les sourcils face à ce rappeur blanc de blancs (juifs et aussi de bonnes familles) dont le succès écrasant leur rappelle le succès, la réappropriation opportuniste dont le jazz et le rock étaient déjà victimes. Surtout, contrairement au “message” politique qui commence à émerger dans le hip-hop (l’émergence des groupes de rap les plus engagés, Public Enemy, n’aura lieu que l’année suivante), ces escrocs lubriques  à l’humour d’écolier, qui n’ont apparemment d’autre souci que de revendiquer “le droit de faire la fête”.

C’est le début de l’aventure de l’un des groupes les plus importants de ces trente dernières années. Pour le plaisir, la vidéo des Beastie Boys Sabotage

Beastie Boys Sabotage


 

Eric CANTO Photographe : Photos de concert, portraits, pochettes d’album.

 

Visitez mon portfolio Visitez le blog Visitez le shop Contactez moi

 

Note moyenne 4 / 5. 3

Articles similaires

Le 26 janvier 2020, Slipknot a enregistré une session au légendaire studio Bida Radio 1 Maida Vale à Londres. La Read more

Rencontres de la photographie Arles  Les Rencontres de la Photographie d'Arles (anciennement Rencontres Internationales de la Photographie d'Arles) est un festival Read more

Les festivals français dédiés au métal sont de plus en plus nombreux. Ces événements sont des rendez-vous incontournables pour les fans Read more

Concert de AVATAR Métal Band au Festival de NIMES : retour en image. Le groupe AVATAR m'avait demandé de shooter Read more